La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

27/02/2008

Gardasil. Sanofi Pasteur MSD désinforme sur le taux de cancer du col de l'utérus, selon Arznei-Telegramm

Voici la traduction d'un court encadré publié dans le numéro de novembre 2007 de la revue médicale allemande Arznei- Arznei-Telegramm logo2.jpgTelegramm. L'encadré accompagne un article qui parle du Cervarix de la firme GSK et dont nous publierons la traduction dans quelques jours.

Il ne s'agit pas d'un amalgame entre Gardasil et Cervarix, ni entre les deux firmes. Mais il est certain que la désinformation créée au départ par Merck et reprise par Sanofi Pasteur MSD sert les intérêts des deux vaccins. GSK peut même faire des économies côté publicité, puisque Merck et Sanofi Pasteur MSD l'assurent à sa place... La désinformation - ou la manipulation des chiffres - porte sur les pourcentages du cancer du col de l'utérus et le taux de décès à cause de cette maladie ainsi que sur la fréquence des génotypes HPV 16 et 18. La désinformation profite à la vente du Gardasil comme du Cervarix, puisque les deux sont censés protéger contre l'infection par ces mêmes deux types de papillomavirus à haut risque oncogène. (Les types HPV 6 et 11, en "supplément" dans le Gardasil, si l'on ose dire, étant responsables de verrues génitales).

A noter que les chiffres relevés par Arznei-Telegramm pour l'Allemagne concernent le cancer du col de l'utérus dû à TOUS les génotypes HPV considérés comme oncogènes: à haut risque de provoquer des lésions précancéreuses. Ils sont au nombre de quinze ou seize, selon les différentes sources. Il ne faut pas oublier que même une infection persistante avec un génotype de papillomavirus humain à haut risque est une cause nécessaire mais pas suffisante pour provoquer une dysplasie de haut grade et encore moins un cancer.


(C'est nous qui soulignons en rouge)

Arznei-Telegramm, novembre 2007, 38 : 11, 101-103.

« ATTENTION DESINFORMATION: SANOFI PASTEUR MSD SUR LE DANGER DU CANCER DU COL DE L’UTERUS

« Chère mère, savoir cela peut sauver la vie de votre fille ! ». C’est depuis des mois que le fabricant du GARDASIL, Sanofi Pasteur MSD, attire l’attention sur la « menace sérieuse qui pèse sur votre santé », à savoir le cancer du col. Et ce au moyen d’affiches dans les pharmacies, de prospectus et d’annonces dans les media audiovisuels et sur Internet transmettant un seul message : le cancer du col de l’utérus peut toucher chaque femme. Provoqué par le papillomavirus humain, très répandu et facilement transmissible, il serait la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes de 15 à 44 ans. [1,2] Apparemment, le message a atteint son but : la Pharmazeutische Zeitung vient d’attribuer au vaccin le « Prix de l’Innovation de l’année » 2007, « parce qu’il permet, pour la première fois, la prévention d’un cancer fréquent chez les jeunes femmes » [3]

Les affirmations de la firme ne sont pas totalement fausses, mais elles créent et propagent une fausse impression ; le cancer du col de l’utérus est bien la deuxième cause de mortalité chez les femmes, mais à l’échelle mondiale et sachant que 80% des maladies apparaissent dans les pays en cours de développement. En Allemagne, ce cancer se situe en dixième position sur la liste des néoplasies malignes chez les femmes et en 12ème position quant aux décès par cancer, selon les données de 2002 [4]. En 2006, un total de 7.801 femmes âgées de 15 à 45 ans sont décédées ; parmi elles, 184 (2,4%) sont décédées d’un cancer du col de l’utérus, ce qui place celui-ci en 9ème position parmi les 10 causes de décès les plus fréquentes dans cette catégorie d’âge. Si l’on tient compte du fait que le taux général de décès dans cette catégorie d’âge est heureusement très bas (0,05%), le taux de décès dû au cancer du col de l’utérus atteint 0,001% (1 : 100.000) [5].

  1. Sanofi Pasteur MSD: Affiche de l’action « Tell someone » [« Fais passer le message »], sans date.
  2. Sanofi Pasteur MSD: Brochure de l’action « Tell someone », sans date.
  3. GENSTHALER, B.M.: Pharmazeutische Zeitung [Journal Pharmaceutique]. 2007; 152: 3690
  4. Gesellschaft d. epidemiol. Krebsregister in Deutschland e.V. [„Société des registres épidémiologiques des cancers en Allemagne“], Robert Koch-Institut: « Krebs in Deutschland » [« Cancer en Alemagne »], données de 2006.
  5. Office Fédéral des Statistiques : Communiqué du 26 octobre 2007. »

L'article est très clair.

La désinformation a porté ses fruits, le Gardasil a été présenté comme révolutionnaire d'abord par les propagandistes de Merck et de Sanofi Pasteur MSD, qui ont manifestement l'oreille des autorités sanitaires et des hommes politiques, puisqu'en Allemagne (mais aussi en France et dans d'autres pays), ce sont ceux-ci qui ont contribué à exacerber la demande de l'opinion publique en se prononçant de façon très favorable sur ce vaccin, en disant pratiquement qu'il allait être autorisé à coup sûr.

C'est étonnant de voir comment le mot "cancer" permet de passer outre toutes les évaluations scientifiques, de laisser de côté la prudence la plus élémentaire... Comment des hommes politiques sont prêts à tout, à instrumentaliser l'opinion pour s'inscrire dans l'histoire comme étant ceux qui ont apporté LA bonne nouvelle: le remède - le vaccin, en l'occurence - contre la cancer est là, donc les ministres de la Santé vont assurer à toutes les jeunes filles une égalité des chances face aux cancer, en faisant en sorte que le Gardasil obtienne une autorisation accélérée... Depuis quand peut-on substituer un homme politique à un scientifique pour une décision de ce type? Comment faire confiance aux autorités sanitaires si la décision ne leur appartient pas?

Les hommes politiques ont mis une énorme pression sur les experts chargés de l'AMM (autorisation de mise sur le marché), qui venait s'ajouter à celle issue de leurs conflits d'intérêts avec Sanofi-Pasteur. Et à regarder la déclaration d'intérêts, en France, ils ne sont que 4 sur 21 à ne pas avoir un conflit d'intérêt avec ce laboratoire. Ils ont intérêt à autoriser ce vaccin, comme Xavier Bertrand a un intérêt à le faire, déjà pour des questions d'image et de communication. (Il faudrait voir ce qu'il en est de ses relations avec l'industrie pharmaceutique, car les liens d'intérêts directs et/ou indirects des ministres de la Santé sont une véritable tradition en France...)

Le Gardasil s'annonce comme un sujet récurrent de ce blog, j'y reviendrai, même si c'est sans espoir, parce qu'il est impossible de contrer une telle puissance conjointe de propagande politico-industrielle et de déconditionner les gens qui ne veulent pas se donner la peine d'aller au-delà des discours publicitaires. L'illusion fait vivre (c'est le cas de le dire, pour ce qui est des laboratoires!)

Elena Pasca

Commentaires

Merci pour toutes ces informations précieuses... j'ai lu aujourd'hui sur le Monde que la Suède envisage de vacciner gratuitement toutes les fillettes de CM1 et CM2 http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39- href="mailto:34469991@7">34469991@7-44,0.html .... C'est assez alarmant !

Écrit par : Anne | 28/02/2008

Même si le cancer du col n'est qu'à un rang plus minime que celui annoncé ce serait bête de le contracter alors qu'il existe un vaccin.
Tout ça est dialectique.

Écrit par : felix | 29/02/2008

Félix, je regrette: ce qui serait encore + bête c'est au nom de la croyance que notre système immunitaire est à ce point nul qu'il a besoin d'une béquille vaccinale antiphysiologique d'en perdre la vie ou de sortir de cette vaccination paralysée ou avec une maladie auto-immune à se trainer A VIE (qui, je le rappelle , selon le fabricant lui-même dans sa notice peut survenirjusqu'à 4 ans au moins après le vaccin...choutte hein comme surpise?!) alors même que les traitements des dysplasies cervicales sont très au point et que les taux de ce cancer sont en constante régression depuis 10 ans au moins!

Le mieux est l'ennemi du bien, on ne vous l'avait donc jamais appris??!!

Écrit par : Caroube | 03/03/2008

Réponse au post du 06/02 sur lequel il m'est impossible de vous répondre :

Nous sommes d'accord pour le Gardasil : la présence d'alluminium impose la plus grande prudence.

ce qui me navre, c'est l'engouement de (presque tout) le corps médical (mes collègues sont horrifiés de me voir aussi réticente à vacciner à tour de bras), l'aggressivité de la communication du labo (perte de chance si on ne vaccine pas, mauvaise mère qui ne fait pas vacciner sa fille) du non dit pourtant bien perceptible.

Il est absolument nécessaire que les médecins aient un accès facile et efficace à une information de qualité non sponsorisée par les labos.

La dernière conférence sur la vaccination était bien évidement financée par le labo du Gardasil... quelle est sa valeur scientifique ?

Vigilance et prudence.

Écrit par : Annick | 08/03/2008

Annick vous êtes donc médecin....quel bonheur de constater qu'il existe encore quelques médecins non endoctrinables!!!

Ce que vous dites ne m'étonne pas du tout!
J'ai une amie en fac de médecine ici à Bruxelles qui m'a confié ne jamais avoir appris la moindre ligne sur les effets secondaires des vaccins et avoir aussi subi la propagande d'un grand ponte cancérologue qui vantait ce vaccin et le recommandait pour toutes les jeunes filles...
Quand elle lui a demandé quels effets secondaires il avait, celui-ci a sorti le baratin odieux habituel: "AUCUN mais le vaccin continue d'être l'objet d'une surveillance post-commercialisation étroite" etc etc

Le lendemain du jour ou cette amie me racontait cela, ma mère qui revenait d'une pharmacie ici à Bruxelles m'a dit que la jeune femme devant elle dans la file venait dire à la pharmacienne que 2 de ses amies étaient mortes après avoir reçu ce vaccin!

Il y a aussi quelques jours, je lisais le témoignage de Mariane, une jeune française de 18 ans qui racontait sur un forum qu'àprès avoir vu une de ses amies décéder du vaccin HB à l'époque de cette campagne de folie, elle avait aussi vu mourir sous ses yeux une des ses amies, EN FRANCE DONC de ce vaccin Gardasil et son témoignage est le suivant:

"j'ai acompagné cette amie faire le vaccin du gardasil, c'etait pendant les vacances, on s'eclatait comme des folles et elle ma anoncé qu'elle voulait le faire, je l'ai prevneu mais j'ai respecté son choix bien que je ne sois pa en accord avec elle. Elle a insité pour ke je l'accompagne j'y suis donc allée. Elle la fait, noussomme sortie du cabinet et somme allées en ville, 1h apres je la racompagne chez elle, sur le chemin elle commence a devenir tres pale et me dit kel ne se sens pa bien du tout, elle commencais a trembler comme une feuille, elle etait gelé kan je lui est pris la main, elle me disais kel ne se sentais pa bien, puis elle est tomber dans les pommes. J'ai du apeler les urgences, j'ai passée la nuit dans le couloir a attendre ce que me dirais les medecins.

Rien ne s'arrangeait, tous les jours pendant 2 semaine j'ai du aller la voir, elle etait dans un etat vraiment horrible, ele pleurait, me disait kel avait mal partout et surtout au bas de ventre, elle se sentais "gonflé". J'ai essayé de la rasuré mais rien a faire. Et le jour ou l'inevitable est arriver, j'etais a son chevet je lui lisais les repliques de la piece de theatre que nous devions jouer a la fin de l'année pour un spectacle. A un moment, j'ai entendu un bip tres long sur les apareils, j'ai levé les yeux, ses yeux etait dirigé vers moi, seulement elle ne pouvaisplus me voir, car elle est morte."

lisible au lien suivant:

http://www.alterinfo.net/Les-effets-indesirables-du-Gardasil-se-denombrent-par-milliers_a11985.html

On voit donc le fossé entre l'idéologie facultaire et la triste réalité du terrain!
Les leçons du scandale du vaccin hépatite B n'ont donc pas été tirées et ce, alors même que les labos ont d'ores et déjà été mis en examen pour TROMPERIE AGGRAVEE dans le cadre de cette campagne-là car, pour rappel, la philosophie de Pasteur Mérieux durant cette campagne et ressortant d'une note interne qui a le mérite d'être claire disait ceci:
"SUR LE MARCHE DES VACCINATIONS,LES ADOLESCENTS SONT UN SEGMENT TRES PORTEUR, IL FAUT DRAMATISER... FAIRE PEUR AVEC LA MALADIE"

Moi je fais partie des innombrables victimes de cette vaccinomanie (véritable TOC médicaliste) parce que ma mère a succombé à cette panique montée en épingles et a abondé dans le sens du pédiatre criminel qui m'a forcé la main pour recevoir le vaccin transgénique hépatite B à l'âge de 12,5 ans malgré mon extrême réticence. Les conseilleurs ne sont donc pas les payeurs!

C'est pourquoi je profite que vous soyez médecin pour vous rapeller à quel point il est urgent d'agir face à cette vaccinomanie qui n'est hélas pas sans lien avec l'explosion des cas de cancers, de maladies allergiques, auto-immunes et neurodégénératives, de l'asthme, de l'autisme, etc
Si des gens comme moi informent un maximum de citoyens il n'empêche qu'il est nécessaire que des gens du milieu fassent ce salutaire travail d'information en interne même s'ils risquent des pressions, des railleries, des menaces et des suspensions/radiations (et les exemples ne manquent hélas pas en matière de retour de bâton!).
Des gens comme le Dr Groussac ont en effet été victimes de tentatives d'assassinat, des gens comme le Pr Chérin de menaces de mort mais si nous cédons à la pression quel genre de société allons-nous avoir??


Je fais ici un copier-coller de mes observations et conclusions sur les mécanismes pathogéniques de ce vaccin Gardasil à votre intention Annick car je souhaiterais vraiment que vous ayez au moins l'occasion d'en tenir compte dans votre pratique et idéalement pour que vous puissiez révéler ces infos à large échelle via votre statut qui vous rendra surement plus crédible compte tenu du fait qu'hélas, bien des gens croient encore que si on est pas médecin, on y connait rien sur les vaccins (alors que c'était un médecin lui-même qui reconnaissait avec bcp d'humilité que parler de vaccins avec un médecin c'est en règle général un peu comme parler de végétarisme à un boucher faisant sans doute référence à l'enseignement très idéologique de la question vaccinale):

Il m'était apparu à moi comme assez clair que le vaccin pouvait augmenter la coagulation du sang. Pourquoi cela?
Au vu des nombreux témoignages que j'ai déjà pu lire concernant des règles qui deviennent très peu abondantes voire qui disparaissent après ce vaccin avec gonflement et douleur abdo et aussi des décès déjà survenus chez des sujets jeunes et sains donc certains par thrombose, il me semblait que cet hypercoagulation vaccino-induite était tout à fait probable.

Récemment, une jeune femme qui avait eu des antécédents de problèmes de coagulation (avait dû prendre de l'aspirine pendant 6 mois) m'a dit que lorsqu'elle a réçu 2 doses de gardasil il y a un an de cela, ce problème a refait surface. Dans son malheur, elle a eu la chance de subir une prise de sang (ce qui est le cas de très peu de victimes de vaccins ou alors elles doivent attendre des années) et devinez quoi?

Deux éléments majeurs ont retenu mon attention dans ce qu'elle m'a dit:

- une ferritine basse qui reste basse malgré une supplémentation en fer avec le tardyféron (logique puisque chaque dose de gardasil contient 225 µg d'aluminium et que l'aluminium concurrence le fer au niveau des sites de fixation en prenant sa place; la simple supplémenation en fer ne marche pas car cela n'est pas ça qui aura l'effet chélateur salutaire voilà tout!)
Les médecins eux, gros jeans comme devant (tellement aveuglés qu'ils sont avec saint pasteur qui les regarde d'en haut!!) ont juste pensé à un possible saignement digestif et tenté de proposé une gastroscopie à cette jeune fille que j'ai heureusement pu informer de mon point de vue sur son cas!!

- une ELEVATION DES D-DIMERES qui ont amené la jeune femme à toute une série d'examens vasculaire, échodopplers etc effectués par un cardiologue. Celui-ci n'a rien trouvé de mieux qu'à mettre cette élévation sur le compte d'une infection!!

Les D-DIMERES, pour rappel, lorsqu'ils dépassent les 500 ng/ml en dehors d'un contexte opératoire assez lourd sont un assez bon indice du risque de maladie thromboembolique veineuse

Comment après oser encore dire que les jeunes femmes en pleine santé décédées de mort subite sont décédées d'une autre cause que le vaccin?
Le CDC a prétexté qu'elles prenaient souvent la pilule

MAIS CHACUN DOIT BIEN COMPRENDRE QUE CELA N'EST PAS PARCE QUE LA PILULE (COMME LE TABAC D'AILLEURS) A UN EFFET THROMBOGENE NOTOIRE QUE LE GARDASIL NE PEUT PAS EN AVOIR UN AUSSI AVEC UN EFFET CUMULATIF PARTICULIEREMENT NOCIF CHEZ PLUSIEURS VACCINEES!!!

Il apparait donc comme le + élémentaire principe de précaution de:

1°) CONTRE-INDIQUER FORMELLEMENT CETTE VACCINATION A TOUTES LES JEUNES FEMMES QUI:

- prennent la pilule ET/ou fument
- ont des antécédents personnels ou familiaux de maladies auto-immunes
- ont des antécédents familiaux ou personnels de coagulopathies

C'EST CAPITAL. C'EST UNE QUESTION NON SEULEMENT DE BON SENS MAIS AUSSI DE VIE OU DE MORT.

2°) LES DECES OU THROMBOSES POST-VACCINALES DEVRAIENT AUTOMATIQUEMENT FAIRE L'OBJET D'UNE EVALUATION COMPLETE DE LEURS PARAMETRES DE LA COAGULATION POST-MORTEM OU POST-ACCIDENT

3°) Les jeunes femmes qui sont en cours de vaccination ou ont déjà reçu toutes leurs doses devraient subir une prise de sang avec évaluation de leur taux de ferritine ET de différents paramètres comme VS,CRP, temps de coagulation, fibrinogène, D-Dimères, plaquettes sanguines

4°) Les médecins généralistes pédiatres ou gynécologues qui sont confrontés à des problèmes comme: amennhorées, simple retard de règle ou règles devenues moins abondantes ainsi que gonflement abdominal et douleur abdo chez des jeunes filles récemment vaccinées devraient penser à effectuer les analyses sanguines précitées ET ils devraient aussi informer les futures vaccinées de ces risques possibles et bilanter à ce niveau toute future vaccinée!

Bien cordialement.

Écrit par : Caroube | 09/03/2008

Merci pour votre message Caroube. C'est en effet très inquiétant.

Pourriez vous me donner les références au sujet des modifications de la coagulation ?

Je suis à la recherche d'informations validées ; si on est attentif et critique vis à vis des informations données par les labos, il faut en faire autant avec celles trouvées sur Internet .

Merci encore

Écrit par : Annick | 09/03/2008

De rien Annick, il n'y a hélas pas d'infos validées mais simplement un principe de précaution qu'il importe de respecter ici...

Vous comprendrez aisément que comme les médecins ne pensent pas à incriminer spontanément les vaccins, ils cherchent peu ou pas et ne prescrivent pas systématiquement les examens qui permettraient d'aboutir dans des temps sécuritaires pour l'avenir et la santé des futures vaccinées.

Face à cette réalité et au fait que les labos ne vont pas financer de tells études qui pourrait leur faire se tirer une balle dans le pied, la seule possibilité pour les médecins est de pratiquer ces examens et de dégager des conclusions, c'est hélas ce à quoi on est condamné en matière d'effets secondaires post-vaccinaux en vaccinologie LUCIDE.

Je mets ma main au feu que toutes ces petites jeunes filles qui ont vu leurs règles modifiées auraient présenté des anomalies de la coagulation si on leur avait fait une prise de sang mais quel praticien y a pensé??!
C'est ça le problème, comme je ne suis pas médecin , je ne peux pas faire une enquête et en publier les résultats vous comprenez?

Ce que je peux vous montrer c'est les résultats de l'enquête du forum européen de vaccinovigilance portant sur les effets secondaires des vaccins en Europe (en provenance de 8 pays européens) et bien, que datant de 2004 et ne traitant donc pas du Gardasil, vous vous rendrez compte de la différence entre la réalité de leurs résultats et l'irréalisme des faits sur lequels on a daigné investiguer (et encore de façon bien souvent éminemment biaisée avec des financements occultes)et qui constituent le gros de la littérature classique:

http://www.freewebs.com/dangervaccins/vaccins_effets_secondaires_efvv.pdf

Moi par exemple, j'ai mon foie LESE par le vaccin hépatite B qui m'a donné un foie comme si j'avais eu une hépatite chronique alors que TOUTES les autres causes ont été éliminées...à l'échographie le radiologue note un aspect compatible avec séquelles ou manifestations d'hépatite .
Une fois encore, qui a étudié cela? Qui a osé étudier les corrélations entre lésions échographiquement visibles et vaccin HB? Mon gastro m'a dit qu'il faudrait voir si ça existe!!?? Mais ce n'est pas aux patients de savoir cela, c'est encore une fois la preuve que les fabricants n'ont pas bien effectuer leurs essais et ce, par souci de rentabilité!!
La moindre des choses quand on écoule un vaccin censé protéger les foies c'est de veiller en premier à voir si cela n'a pas l'effet inverse (lésion du foie!). Mes symptômes coïncident avec ceux de nombreuses victimes du vaccin HB qui ont des problèmes digestifs permanents et invalidants.

Etc etc

Donc voilà moi je mets en garde les asso, les gens, les médecins mais je ne sais pas humainement faire plus.
Je peux juste vous mettre en garde contre l'illusion que "tant que ce n'est pas publié dans la littérature scientifique, il n'y aurait rien et qu'il ne faudrait donc pas oser s'avancer plus avant parce qu'on risquerait d'être accusé de ne pas être en phase avec les données actuelles de la science"

Car, comme le rappellent avec bcp d'à propos le Dr Geneviève Barbier et Armand Farrachi dans leur livre "La société cancérigène, lutte-t-on vraiment contre le cancer?", l'absence de donné objectivée dans la littérature internationale ne doit pas faire conclure à l'absence d'évènements ni servir de prétexte à retarder l'application du + logique des principes de précaution...

Voilà, bien à vous

Au cas où cela pourrai servir à qui que ce soit, médecin, asso ou victimes++++ on peut toujours me contacter au mail suivant:

ka-roube@hotmail.com

Écrit par : Caroube | 09/03/2008

De rien Annick, il n'y a hélas pas d'infos validées mais simplement un principe de précaution qu'il importe de respecter ici...

Vous comprendrez aisément que comme les médecins ne pensent pas à incriminer spontanément les vaccins, ils cherchent peu ou pas et ne prescrivent pas systématiquement les examens qui permettraient d'aboutir dans des temps sécuritaires pour l'avenir et la santé des futures vaccinées.

Face à cette réalité et au fait que les labos ne vont pas financer de tells études qui pourrait leur faire se tirer une balle dans le pied, la seule possibilité pour les médecins est de pratiquer ces examens et de dégager des conclusions, c'est hélas ce à quoi on est condamné en matière d'effets secondaires post-vaccinaux en vaccinologie LUCIDE.

Je mets ma main au feu que toutes ces petites jeunes filles qui ont vu leurs règles modifiées auraient présenté des anomalies de la coagulation si on leur avait fait une prise de sang mais quel praticien y a pensé??!
C'est ça le problème, comme je ne suis pas médecin , je ne peux pas faire une enquête et en publier les résultats vous comprenez?

Ce que je peux vous montrer c'est les résultats de l'enquête du forum européen de vaccinovigilance portant sur les effets secondaires des vaccins en Europe (en provenance de 8 pays européens) et bien, que datant de 2004 et ne traitant donc pas du Gardasil, vous vous rendrez compte de la différence entre la réalité de leurs résultats et l'irréalisme des faits sur lequels on a daigné investiguer (et encore de façon bien souvent éminemment biaisée avec des financements occultes)et qui constituent le gros de la littérature classique:

http://www.freewebs.com/dangervaccins/vaccins_effets_secondaires_efvv.pdf

Moi par exemple, j'ai mon foie LESE par le vaccin hépatite B qui m'a donné un foie comme si j'avais eu une hépatite chronique alors que TOUTES les autres causes ont été éliminées...à l'échographie le radiologue note un aspect compatible avec séquelles ou manifestations d'hépatite .
Une fois encore, qui a étudié cela? Qui a osé étudier les corrélations entre lésions échographiquement visibles et vaccin HB? Mon gastro m'a dit qu'il faudrait voir si ça existe!!?? Mais ce n'est pas aux patients de savoir cela, c'est encore une fois la preuve que les fabricants n'ont pas bien effectuer leurs essais et ce, par souci de rentabilité!!
La moindre des choses quand on écoule un vaccin censé protéger les foies c'est de veiller en premier à voir si cela n'a pas l'effet inverse (lésion du foie!). Mes symptômes coïncident avec ceux de nombreuses victimes du vaccin HB qui ont des problèmes digestifs permanents et invalidants.

Etc etc

Donc voilà moi je mets en garde les asso, les gens, les médecins mais je ne sais pas humainement faire plus.
Je peux juste vous mettre en garde contre l'illusion que "tant que ce n'est pas publié dans la littérature scientifique, il n'y aurait rien et qu'il ne faudrait donc pas oser s'avancer plus avant parce qu'on risquerait d'être accusé de ne pas être en phase avec les données actuelles de la science"

Car, comme le rappellent avec bcp d'à propos le Dr Geneviève Barbier et Armand Farrachi dans leur livre "La société cancérigène, lutte-t-on vraiment contre le cancer?", l'absence de donné objectivée dans la littérature internationale ne doit pas faire conclure à l'absence d'évènements ni servir de prétexte à retarder l'application du + logique des principes de précaution...

Voilà, bien à vous

Au cas où cela pourrai servir à qui que ce soit, médecin, asso ou victimes++++ on peut toujours me contacter au mail suivant:

ka-roube@hotmail.com

Écrit par : Caroube | 09/03/2008

Merci Caroube,

Le problème est en effet qu'aucune publication n'est consultable (qui la financerait ?)

C'est l'argument majeur que donne le labo et que répercutent les médecins qui vaccinent.

Y objecter qu'une étude demande un gros investissement n'est pas un argument recevable scientifiquement.

Par contre, étudier l'augmentation de l'incidence de la MFM est valable, établir un lien de cause à effet c'est pas encore fait... (et là, on se retrouve avec les problèmes de financement).

(Et à trop chercher avec les moteurs de recherche sur Internet, je suis tombée sur des sites pseudo scientifiques aux assertions hallucinantes.)

Bref, je continue à potasser, et à être extrèmement prudente dans mes conseils et avis.

Écrit par : Annick | 09/03/2008

Oui, vous avez bien raison d'être prudente.

Moi j'ai cherché après avoir eu ma santé foutue à cause des vaccins: au début je pensais que seul le vaccin HB pouvait poser problèmes et puis quand j'ai eu des problèmes avec un rappel de tétanos/diphtérie (tédivax), je me suis dis: "finis de te faire arnaquer, tu dois savoir le fin mot de cette affaire!" Et même si j'avais toujours lu à droite à gauche sur les vaccins depuis 2002 surtout, début 2007 j'ai acheté une soixantaine de livres et j'ai commencé à potasser ce qu'il y était écrit (livres anti comme provaccins), j'ai acheté un cours d'immunologie fondamentale et clinique histoire de me mettre à niveau et de connaitre le contenu exact d'un cours d'immuno de médecine, j'ai aussi épluché différentes études scientifiques j'en ai discuté avec des amis étudiants chercheurs et étudiants en médecine, j'ai discuté avec différents médecins aussi de différents pays dans le monde (j'ai pu les contacter via leur mail laissé sur pubmed)

Très vite, j'ai eu envie de mettre "les mains dans le cambouis" et j'ai lu , écouté, vu et répondu à quantités de victimes de vaccins, de tous âges et tous vaccins confondus et cest EDIFIANT vraiment!
J'invite tout médecin à faire une telle expérience sans se limiter aux seules études qu'il accepterait de lire sans quoi il manie des produits dont il ignore tout car, ne nous leurrons pas, les notices des vaccins sont non seulement inexactes quant à la fréquence des effets mentionnés mais aussi quant à leur extrême variété!

J'ai pu parler à des centaines de gens et ce que j'ai pu constater c'est que cette vaccinomanie fait d'énormes dégâts. AUCUNE étude n'a jamais été menée qui comparerait SUR LE LONG TERME et à large échelle 3 groupes de gens (gens avec ZERO VACCIN, gens moyennement vaccinés et gens survcaccinés cad ceux qui ont benoitement suivi tout le petit calendrier vaccinal) quant au développement dans chacun des groupes de:
- cancers et leucémies (y compris chez les enfants bien sûr et je vous rappelle à cet effet que le pédiatre Ivanovski de Belgrade a pointé du doigt le rôle à risque des vaccins faits dès les premiers mois et qu'une récente étude a mis en évidence un lien significatif entre vaccin HB chez les jeunes enfants et le risque de leucémie ALL)

- maladies auto-immunes
- asthme et allergies
- maladies neurodégénératives
- autisme et autres désordres comportementaux (hyperactivité, hyperkynésie, )

Il est évidentissime que si on faisait de telles comparaisons, ça en serait finit à jamais de ces poisons vaccinaux qui, dans leur ensemble ont toujours fait + de mal que de bien!! Evidemment le mythe des vaccins a la vie dure, ça c'est sûr mais quand on regarde les courbes épidémiologiques, on ne peut pas se voiler la face!

Chaque fois la maladie en cause était en baisse drastique quand on a finit par attribuer cette décrue aux vaccins et vous verrez avec le cancer du col, ces gens malhonnêtes de l'industrie secondés par des médecins aveuglés feront de même. Ce cancer est en baisse depuis plus d'une dizaine d'années mais on attribuera ces lauriers aux saints vaccins!

Combien de médecins ne s'imaginent pas encore que la variole a été éradiquée par les vaccins?! Pffffffffffffffff..............

C'est grotesque et d'ailleurs pour des raisons techniques, la vaccination généralisée n'a jamais été effective et le % minimal de vaccinés par région jamais atteint. TOUS les cas de variole mortelle l'Allemagne d'après guère l'ont été, à l'exception d'un seul, chez des individus dûment vaccinés comme l'a démontré le Dr Buchwald, médecin pneumologue allemand qui a + de 40 ans d'expérience dans l'étude des effets secondaires post-vaccinaux.
Le dernier varioleux du monde était..........vacciné!
Rien ne permet donc de dire que sans ce vaccin il n'aurait plus été de ce monde compte tenu de la mortalité de la variole (10 à 20%)!!

C'est la surveillance et l'isolement des malades qui a permis la résolution de ce problème. En revanche, les 6 pays africains les plus vaccinés contre la variole ont COMME PAR HASARD les + touchés par le SIDA!

Les vaccins sont une vraie folie!
Et je me réjouis que de + en + de gens s'en rendent compte!
Hier encore une mère m'a confié qu'elle ne ferait surement pas la 3° dose de gardasil à sa fille après l'info que je lui ai transmise de justesse apparemment....

En tout cas, je salue votre prudence et de mon côté, je continue à veiller aux intérêts des futurs vaccinés comme des vaccinés déjà dans la galère, qu'ils soient victimes du Gardasil ou d'un tout autre vaccin.
Car hélas, IL N'Y A RIEN DE RIEN DE PREVU POUR LES VICTIMES DE VACCINS DANS LA MEDECINE OFFICIELLE ET LA SEULE VOIE QUI S'OFFRE AINSI A EUX EST CELLE DES MEDECINES ALTERNATIVES.
La méthode des antidotes homéopathiques (isopathiques) est à ce jour la plus sure et la plus efficace qui soit pour gérer les troubles post-vaccinaux en ce sens que c'est la seule approche causale des troubles post-vaccinaux.
Bien des médecins peuvent penser que c'est de la poudre de perlinpinpin mais là encore ça ne consiste qu'à nier ce qu'on ne comprend pas...
Moi j'ai recouru aux antidotes et beaucoup d'autres victimes et ces produits ont un effet. J'ai déjà pu conseiller avec succès la prise d'antidotes (isopathiques du vaccin gardasil en 200 K d'abord puis en 1000 K puis enfin en 10000K de dilution) à des victimes du Gardasil et cela a amélioré leur état.

J'ai bien sûr d'autres cas en tête comme celui d'une victime du vaccin HB qui après la prise des isothérapiques n'a PLUS JAMAIS fait la moindre crise d'asthme et on pourrait continuer ainsi longtemps avec des exemples de ce genre...

Ce qu'il faut savoir (mais que les médecins ignorent) c'est que la prise de ces antidotes provoque généralement une montée des anticorps vaccino-induits -effet qui exclut tout effet placebo!- et que s'ils sont mal donnés dans le mauvais ordre ils peuvent empirer l'état et les symptômes post-vaccinaux.
Il faut donc toujours commencer par antidoter pour le dernier vaccin reçu (le + récent) en 200, 1000 puis 10000 ET AINSIde suite en remontant progressivement dans le temps et ce jusqu'au vaccin le + ancien (premier dans le temps). Bien sûr après cela, il est hautement souhaitable de tarrir à jamais la source d'intoxication vaccinale et d'éviter les rappels aussi superflus qu'hasardeux de quoi que ce soit.

Hélas, en France, il y a une grande chasse aux sorcières pour ce qui est de l'homéopathie et notamment des antidotes (isopathiques) vaccinaux d'où que pour l'sio du Gardasil, les jeunes filles doivent se fournir ici en Belgique.

Voilà, cordialement.


PS: pour ceux qui veulent piger en quoi l'homéopathie ne saurait être un placebo et qui veulent des éléments de preuve concrets, ils peuvent lire le livre du Dr Bill Gray, "L'homéopathie enfin prouvée" aux éditions Guy Trédaniel

Écrit par : Caroube | 10/03/2008

je suis la mere d'une jeune fille de 20 ans, elle a eu les doses de gardasil le 13/10/09, 13/12/09 et le 20/03/10,que me conseillez vous? sachant qu'il existe un antidote sera-t-il efficace 1 à 2 ans apres.
D'apres les nombreuses lectures que j'ai pu faire les médecins avaient connaissance de ces effets secondaire ,mais n'en ont pas tenu compte et moi de ma part si j'en etais informé je ne me serais pas aventuré et encore moins mise ma fille en danger.

en attente d'une réponse rapide,cordialement votre.

Écrit par : YEYE | 29/08/2011

A Yeye,

je ne suis pas sûre de comprendre votre message.
De quel antidote s'agit-il? Je n'ai pas connaissance d'un quelconque antidote.

Votre fille a-t-elle eu des effets indésirables à la suite du Gardasil ou alors vous craignez qu'elle en ait à l'avenir? La vaccination remonte à loin; habituellement les effets secondaires apparaissent assez vite (d'après ce que j'ai pu lire).

En cas d'effets indésirables, je ne peux que répéter ce que je viens de dire dans une réponse à un parent dont la jeune fille a eu des effets secondaires à la suite du Gardasil. C'est sur cette page (à la fin des commentaires):
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2011/08/09/arret-d-un-essai-clinique-du-gardasil-en-inde-6-deces-120-ef.html

Bon courage à vous!
Cordialement

Écrit par : Elena Pasca | 29/08/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu