Avertir le modérateur

05/04/2008

Traitement médiatico-pharmaceutique de la dysfonction érectorale. La solution miracle des laboratoires Lagardère

ace6723656aa7105afa4da7692e1795a.jpg

Montage figurant dans les pages de Sarkostique, qui illustre bien le fait que l'industrie pharmaceutique a réponse à toute question de style de vie ou de panne momentanée. C'est la fonction des "lifestyle drugs" que de soigner tout, y compris un dysfonctionnement érectoral. Que l'on peut comprendre comme une véritable maladie mentale, vu ses conséquences; maladie à codifier illico presto dans le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) et à traiter. Et puisqu'on parlait récemment du façonnage des maladies (disease mongering) et de la "publicité directe aux consommateurs" qui risque de nous arriver bientôt, autant donner un exemple bien de chez nous. Après tout, Pfizer fait de très bonnes affaires en France aussi avec son Viagra. Lagardère aussi avec d'autres choses. Impossible d'en énumérer le détail, parce que, comme on sait, une même multinationale peut vendre de tout et son contraire, alors...

Je me demande juste si je n'ai pas vu récemment une mise en garde de la FDA (agence américaine du médicament) à propos d'effets secondaires du Viagra genre troubles visuels, en plus des troubles cardiaques. Ce qui expliquerait certains aspects de la politique économique et sociale actuelle, par myopie (pas de vision à long terme), défaut de perception/vision des vrais problèmes... Et puis par une ankylose du palpitant dès lors qu'il s'agit d'autre chose que de largesses du coeur pour les plus fortunés et de pitié pour les pôvres multinationales, qui seraient embêtées par le droit des affaires français. Là encore, il doit y avoir un problème de vision, parce que moi, je n'ai vu aucun procès sérieux fait par l'Etat à une multinationale pharmaceutique, agrochimique, agroalimentaire, au nom de l'intérêt général et de la santé publique. Et ce, quelle que soit l'ampleur des catastrophes sanitaires et/ou environnementales qu'elles avaient provoquées.

Mais comment voir des catastrophes dans le monde fabuleux de Disney, véhiculé par Air Bolloré, servi tous les jours par Direct 8 (chaîne de Bolloré) et sonorisé par Europe 1 (radio de Lagardère) ? 

En attendant le Sonotone... Jacques, si tu m'entends, reviens!

Commentaires

trou du cul

Écrit par : tac | 30/07/2008

Répondre à ce commentaire

Ca a le mérite de la franchise ;-) - un mot que Sarko aime bien et qui vide notre portemonnaie...
Avez-vous vu la note sur l'acide sarkozyque?

Écrit par : Pharmacritique | 01/08/2008

Répondre à ce commentaire

je suis un medecin de 42 ans et entre mes etudes et ma (jeune) pratique , j'ai vu se substituer a la Nosologie (ce que l'on pourrait appeler une "taxonomie des maladies") une collection d'indication de traitement:
par ex. : pour la maladie coronaire on est passé des notions d'angor instable, de syndrome de menace, d'infarctusavec ou sans onde q, transmural ou pas etc..,
a la notion de Syndrome Coronaire Aigu recouvrant tout et avec un certain nombre de "case a cocher" definissant les A.M.M. de: aas, clopidogrel, anti-gp2b3a, stents nu/actif, statine, IEC, beta bloquants...etc
c'est dommage car si les definitions anciennes etait parfois imprecises elles gardent pourtant souvent une pertinence, et surtout l'intrusion de cette Cook-Book Medecine (CBM) parfois vendue comme EBM (Evidence-Based Medecine) donne l'impression que l'on s'attend a ce que la medecine soit pratiquée par des singes...
l'observation aveugle des "recettes" parfois a des situations allant du cocasse au terrifiant...
dans le meme esprit on a vu la quasi extinction de la nosologie psychiatrique au profit du DSM-IV (mais peut-etre suis-je en retard d'une version ou deux) qui n'est qu'un ramassis de score validant des indications de psychotropes.

dans le domaine du Selling-Sickness a destination du public la campagne televisée sur la Dysfonction Erectile (la D.E. etant bien sur moins stigmatisante et plus acceptable que l'Impuissance) est veritablement perverse en mettant en jeu:
la Crainte: ca peut vous arrivez ,"un homme sur trois apres 40 ans" (statistique ?!..), ce qui veut simplement dire le plus souvent qu'il est plus difficile de recommencer a bref delai et/ou plus prosaiquement que parfois le desir n'est plus le meme (et la phosphodiesterase ne joue la aucun role...)

la Mise en Demeure Culpabilisante: en faisant intervenir l'épouse. Auriez vous le culot de lui refuser ce a quoi elle a legitimement droit ? Vous DEVEZ bander !

Inversion de la Logique Therapeutique: puisque nous avons une solution c'est que vous avez un probléme.

Il faut toutefois ne pas oublier que les IPE sont reellement efficace au prix d'effet secondaire bénin (cephalées) ou beaucoup moins (collapsus parfois mortel en cas de prise concomitante d'autres vasodilatateurs)

to toxo onoma bios, ergon de thanatos ( on appelle l'Arc Vie, mais il travaille à la Mort)

Écrit par : sokolow | 14/09/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu