La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

11/04/2008

Les franchises: régression sociale aux effets économiques contre-productifs (inflation des coûts, privatisation anarchique, inégalité d'accès aux soins, illisibilité du système...)

Voici plusieurs analyses et décryptages des effets des franchises sur les soins, des objectifs cachés qui motivent le aba841728e29b8519225f4f4dd1bd321.jpgrecours à ce véritable impôt sur la maladie et de l'idéologie néolibérale qui cherche à les présenter comme incontournables. Tout comme elle cherche à nous faire gober l'idée que le démantèlement pas à pas de toutes les institutions et dispositifs sociaux qui forment notre système de protection sociale serait motivé par la volonté politique de sauver celui-ci... On détruit et privatise tout pour préserver... acquis sociaux et services publiques. Et "reponsabiliser" les personnes coupables d'une érosion de ceux-ci... Ecran de fumée? Non! Cynisme, mensonge et volonté de diviser et de stigmatiser, comme le dit parfaitement ActUp Paris:

« Affirmer qu’il faut « responsabiliser » les malades, c’est faire croire que ces derniers, comme les handicapés, consomment de façon irresponsable des médicaments que la société leur permettrait d’avoir gratuitement. Leur « irresponsabilité » coûterait trop cher à la société. Or une telle vision est fausse. Comme le montrent les rapports successifs du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie, les personnes les plus gravement malades sont celles qui ont le reste à charge le plus élevé, c’est-à-dire celles qui doivent le plus payer pour leur santé. Notre société, bien loin de se montrer solidaire, met donc déjà particulièrement à contribution les malades et les handicapéEs ».


A lire le texte intégral d'ActUp Paris: Les franchises médicales : une mesure injuste et injustifiable. L’association fait une excellente analyse des motivations réelles de l’exécutif, dénonce les multiples instrumentalisations des malades d'Alzheimer, etc. tout comme l'ignorance (ou le mépris??) des politiques / gestionnaires envers la situation de vie spécifique qui est celle des malades, en particulier des malades chroniques, les plus visés et stigmatisés par cette mesure. (Comme par la refonte annoncée de la prise en charge des affections de longue durée ou ALD). Un extrait:

« Personne ne choisit d’être handicapéE ou malade. A ce titre, le discours qui entend « responsabiliser » les malades est un discours qui ignore tout de la situation réelle des personnes. Quand on est gravement malade, la mise sous traitement n’a rien d’un acte de consommation courante : elle dépend de l’état des personnes, du diagnostic et des propositions thérapeutiques d’un médecin en fonction de recommandations nationales validées. Considérer qu’un contrôle de soi-disant « abus » passera par une augmentation des frais à la charge des assuréEs, c’est supposer que le médicament est un produit de consommation comme un autre, et qu’on pourrait agir sur la demande (« responsabiliser » les malades) en agissant sur l’offre (faire payer les franchises). Or un médicament n’est pas un yaourt de luxe dont les malades abuseraient (…) »

 ActUp Paris propose - comme d'autres - des solutions raisonnables et justes pour financer la Sécurité sociale, qui mettraient fin aux véritables abus consistant à exonérer les revenus du capital. Il s'agirait de:

« Mettre à contribution l’industrie pharmaceutique : L’industrie pharmaceutique est une des principales bénéficiaires de l’accroissement des dépenses de santé. Elle pourrait donc être mise à contribution pour alimenter les ressources de la sécurité sociale. (…) 

Taxer les stock options : Aujourd’hui en France une grande partie de la production de richesse ne contribue pas au financement de l’assurance maladie. Sans changer le financement actuel de l’assurance-maladie qui porte d’abord sur les revenus liés au travail, une solution consisterait à taxer les stock-options. (…) Aujourd’hui les détenteurTRICEs de stock-options contribuent au financement de la protection sociale uniquement au travers de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS). Le président de la Cour des comptes a calculé que la taxation des 8,5 milliards d’euros de stock-options distribués en 2005 auraient permis à la Sécurité sociale de récupérer à elle seule la somme de 3 milliards d’euros. Mais outre les stock-options, la Cour des comptes a inventorié tous les revenus exonérés soit de cotisations sociales, soit de CSG. La liste est longue : épargne entreprise, participation, intéressement, indemnités de retraite et de licenciement, revenus fonciers, Codevi… Au total, entre 33 et 36 milliards d’euros par an de manque à gagner pour la sécurité sociale. »

*

Voici l'analyse de Jean de Kervasdoué, ancien directeur des hôpitaux, professeur au CNAM, qui a radicalement changé d'avis sur les franchises, dès qu'il les a soumis à une réflexion et une étude plus approfondies. Son texte paru dans Le Monde s'intitule Les effets indésirables de la franchise médicale.

« Avec d'autres économistes de la santé, j'ai également été séduit par cette voie de recherche [les franchises], mais en suis devenu un adversaire farouche : elle ne marche pas et produit assez vite l'effet inverse du but recherché. Non seulement elle accroît les inégalités dans l'accès aux soins, mais elle contribue à la croissance des dépenses de santé : elle produit de l'inflation.

Il suffit pour s'en convaincre d'étudier un demi-siècle de politiques menées en France et dans les autres pays occidentaux.

En France, nous avons, depuis bien longtemps, un ticket "modérateur", ainsi appelé parce qu'il était censé "modérer" la croissance des dépenses de soins. Il n'a rien modéré du tout pour une raison bien simple : la quasi-totalité de la population est couverte par des assurances privées (mutuelles, institutions de prévoyance, compagnies d'assurances), complétées depuis 2000 par la CMU. Elles prennent en charge ce fameux ticket modérateur.

Passons la frontière et regardons maintenant le montant des dépenses de soins et leur taux de croissance depuis 1990 : très curieusement, les pays les plus chers et les plus inflationnistes sont ceux où les assurances privées ont une part sinon importante (Etats-Unis, Suisse), du moins significative (Allemagne, France).

Pour les Etats-Unis, cette politique est dramatique : 45 millions d'Américains n'ont aucune assurance, chaque habitant des Etats-Unis dépense par an en moyenne trois fois plus qu'un Britannique et, pourtant, le tiers des Anglais les plus pauvres vit plus longtemps que le tiers des Américains les plus riches ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les gens riches pensent que les bons médecins sont chers et que les grands hôpitaux sont les établissements luxueux ; ils achètent donc une assurance qui leur permette, le cas échéant, de les rembourser et, de fil en aiguille, les honoraires et les tarifs s'accroissent. C'est le même marché, et il n'est pas concevable d'avoir une trop grande différence de revenus entre les médecins des uns et ceux des autres.

Revenons en France, une des raisons qui a conduit à imaginer cette franchise vient du fait que l'UMP s'est également engagée à autoriser "une certaine liberté" des honoraires médicaux ; les comptes sociaux vont mal, il fallait donc que cette croissance ne soit pas prise en charge par l'assurance-maladie. Si le revenu des médecins libéraux augmente, peut-on croire un instant que les médecins hospitaliers ne vont pas rapidement s'émouvoir de voir le revenu de leurs confrères s'améliorer et pas le leur ? Grève, augmentation des salaires, croissance des dépenses d'assurance-maladie... la suite des événements est d'ores et déjà prévisible. Tout cela pourrait arriver vite si la franchise était prise en charge par les assureurs complémentaires.

En l'état actuel de la jurisprudence européenne et constitutionnelle, un ticket modérateur d'ordre public (non remboursable) qui s'imposerait à tous les assureurs installés sur le marché français, sans distinction de nationalité, serait compatible avec la "libre prestation de service". Autrement dit, il ne pourrait pas y avoir d'exception pour les plus déshérités, ceux qui relèvent de la CMU. Donc, soit la franchise est prise en charge par les assureurs complémentaires et redevient alors ni plus ni moins une autre forme de ticket modérateur, soit elle ne l'est pas, et l'inégalité dans l'accès aux soins s'accroît. Par ailleurs, que veut dire "responsabiliser" des malades ? Rappelons que 52 % des dépenses médicales sont engagées par 5 % des Français qui sont vraiment malades. Sont-ils "responsables" de leur âge, de leur cancer ou de leur diabète ? En outre, un patient consulte parce qu'il a mal au ventre, il ne "demande" pas que son médecin lui fasse des radiographies ou des analyses, il ne souhaite pas particulièrement qu'on l'opère ou qu'on lui prescrive des antibiotiques, il désire simplement ne plus avoir mal, et cela le plus rapidement et le moins douloureusement possible. En quoi est-il "responsable" des prescriptions ? »

*** 

La franchise de Sarkozy: une taxe qui ne dit pas son nom, par Daniel R., sur le site Rue 89

« Une taxe dont seuls les malades seraient redevables? Est-ce admissible et même constitutionnel? Qu'en est-il des grands principes républicains concernant le paiement des impôts? Quant à la nouvelle branche [pour les personnes âgées dépendantes ou handicapées], comment sera-t-elle financée? Prévoit-on d'annoncer la mise en place de la TVA sociale à cette occasion? Le Président ne s'y prendrait pas autrement si son but était d'écœurer les salariés jusqu'à ce qu'ils demandent eux-mêmes la privatisation de la Sécu. D'autant que les classes les plus aisées, ceux qui vivent de leurs rentes, grâce au bouclier fiscal de 50%, sont dispensés de fait de la CSG et de la RDS (en hausse). Contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, la lutte des classes est de rigueur. Elle n'a jamais cessé. Aujourd'hui, le Président Sarkozy en fait la démonstration. »

Claude Frémont, ancien directeur (démissionnaire en guise de protestation) de la CPAM de Nantes, s’exprime dans une interview à L'intern@aute: « Je suis sceptique sur l'accumulation de toutes ces réformes. Comme je l'écris dans le livre, "ce n'est pas une réforme qu'il faut envisager mais une révolution", pacifique bien entendu… Aujourd'hui, soit la Nation est capable d'investir pour résoudre les problèmes de santé de la Sécu, soit, et on semble aller vers cela aujourd'hui, on s'oriente vers un privatisation du système avec le développement des complémentaires santé. Moi, je souhaite une assurance maladie solidaire, qui ne dépénalise pas les plus démunis d'entre nous. »

Dans une interview au Figaro, Frémont ajoute que la réforme Douste-Blazy – mais cela vaut aussi pour la dernière - « responsabilise les médecins en augmentant leurs rémunérations, et responsabilise les assurés en diminuant leurs prestations »...

Dolorès Meunier, la présidente des Mutuelles de Vaucluse, l'organisme à l'initiative de la création dans le département du Collectif contre les franchises médicales exprime sa détermination dans un article de La Provence: « Le 12 avril, à Avignon, nous manifesterons pour que la loi [de financement de la sécurité sociale] votée en 2007 soit retirée ». Reprenant ses propos, le journaliste souligne que « la chute du pouvoir d’achat met en péril la santé des citoyens, parce qu’ils ne peuvent plus payer leur feuilles de soin. (…) Le Collectif entend se positionner "dans une société qui bouge." Chaque année, 18 000 Américains meurent car sans accès aux soins. " C’est l’idée d’une santé marchande : seul celui qui a de l’argent se soigne." Le 12 avril, dès 14h, le Collectif invite tout un chacun à déposer des boîtes de médicaments vides devant la préfecture de Vaucluse. Pour marquer les esprits et marquer des points face au gouvernement. »

Avec mes deux cancers, je suis le trou de la Sécu à moi seule. Par Sylvie D., sur Rue 89

Franchise et affections de longue durée: ma double peine, sur le site Rue 89: « Lorsque l’on entend que les franchises sont créées pour responsabiliser les malades, on peine à ne pas rire. Comment responsabiliser une personne atteinte de sida, ou d’une grave maladie génétique? Comme on responsabilise les automobilistes en taxant les véhicules polluants? Mais dans quel monde vit-on? Je peux choisir de polluer avec ma voiture, mais je ne choisis pas d’être malade d’un cancer, d’un diabète ou de mucoviscidose! »

« Où va l'argent des franchises médicales? Les quelques euros prélevés au titre des nouvelles franchises médicales ne servent pas à financer la "cause juste" du plan Alzheimer, des soins palliatifs et de la lutte contre le cancer. La preuve par deux. », sur le site "Rue 89"

Sécurité sociale: mon cancer en toute franchise, même source

Commentaires

Coucou… Ou plutôt bonsoir!

La mise en place de la franchise ne serait-elle pas tout simplement la première marche vers la disparition pure et simple, malgré son apparence infime et progressive, du régime d'assurance maladie en vigueur dans notre pays?
Alors .... Juste 10% des bénéfices de 2007 du CAC 40 pour combler le trou de la sécu.
Puis les mauvais payeurs (Etat et grosses entreprises) règlent leurs dettes ...
Les taxes et TVA surb alcools et clopes dues sont perçues et attribuées...
Et Certainement le problème ne se posera plus!!!!!
JAMAIS!

En attendant...
Que la nuit vous soit douce!
Pendant que Janine papote avec son fils…
Je “bricole” et …
Je me suis permis de mettre le lien de ton blog.
Tu ne m’en veux pas?
Et en plus un “paquasse” de bises!

“Tant que le mots restent dans la bouche, ils sont à soi… Sitôt prononcés, ils sont à tout le monde…”

Écrit par : Janine Thombrau | 19/04/2008

Coucou....... Et plein de soleil de part chez nous!
Rien pour le moment du côté Ni pauvre ni soumis....
Des actions locales à Montpellier, Toulouse, Nantes...
Le néant ailleurs
Le problème vient des associations !
Chez nous, dans le Gard, elles ne font rien, ne proposent rien et ne régissent pas aux propositions.
Elles préfèrent offrir des fauteuils électriques par le biais du Rotarty et se donnent ainsi l'illusion d'exister. Je les ai jetées il y a quelques temps ... Ils voulaient m'en offrir un avec photo, bien sur ... Je voulais une douche adaptée... Alors adios, ciao, fuera... Avec fauteuil, et journaliste!
Non mais!
Je bouille!
Mais je suis pas mal fatiguée encore du contre coup du 29 et du 12.
Très même!
Plein de bises
Janine
et Bruno
La mise en place de la franchise ne serait-elle pas tout simplement la première marche vers la disparition pure et simple, malgré son apparence infime et progressive, du régime d'assurance maladie en vigueur dans notre pays?
............................
Alors .... Juste 10% des bénéfices de 2007 du CAC 40 pour combler le trou de la sécu.
Puis les mauvais payeurs (Etat et grosses entreprises) règlent leurs dettes ... Et Certainement le problème ne se posera plus!!!!!

Écrit par : Janine Thombrau | 25/04/2008

Bonjour Janine,

Pardon pour la réponse très tardive; je souffre de retardite chronique, et l'industrie pharmaceutique - pourtant très inventive quand il s'agit de remèdes à des fausses maladies - n'a pas encore trouvé de remède pour ça...

Désolée d'entendre ces nouvelles... Mais j'espère que cette inertie associative et politique ne gâche pas le souvenir et surtout l'énergie née de cette formidable démonstration qu'a été le 29 mars. Je suis sûre que beaucoup de monde a compris qu'il y avait un problème et en a entendu parler pour la première fois, tellement le handicap et l'invalidité sont censés être invisibles.

Je pense - et me répète ;-) - que vous avez tendu un miroir à cette société de gens indifférents à l'autre et de moins en moins solidaires, qui préfèrent fermer les yeux dans l'illusion que cela ne leur arrivera jamais et qu'il suffit de ne pas y penser pour que le handicap, la souffrance et la pauvreté n'existent pas ou plus.
C'est aussi en pensant au 29 mars, aux handicapés comme aux chômeurs et aux autres exclus que j'ai parlé de ce livre "Pas de pitié pour les gueux!" et surtout de la fonction sociale de la pauvreté. L'idéologie en place l'entretient parce qu'elle sert ses intérêts pas parce que le problème ne pourrait pas être résolu.

Malheureusement, ce n'est pas cette gente politicienne qui cherche des boucs émissaires - toujours les pauvres, les faibles, les "assistés", les malades - qui va changer quelque chose. Mais il n'y a pas que les politiques!

J'admire ta force! Votre force! Continue, continuez, parce qu'un jour, l'opinion publique finira par comprendre. Je me dis qu'il n'y a pas que des indifférents, il y a aussi des personnes qui ignorent la situation des handicapés et des invalides. Et ceux-là sont les premiers que des témoignages et des actions peuvent réveiller.

Gros bisous et tiens bon! Il y a une cause à défendre, et toute cette énergie collective te soutient et soutient chacune des personnes en situation d'exclusion, pour quelque raison que ce soit!
Amitiés.

Écrit par : Parmacritique | 05/05/2008

J'imprime et Janine te répond dans la semaine
Bises
Bruno

En attendant ..... Sa lettre qui est partie hier:

Madame Pécresse,
Madame la ministre…
Je m’étonne, qu'au cours de votre entretien sur France 5, Dimanche dernier, vous ayez osé affirmer haut et fort que les malades chroniques étaient exonérés de franchises médicales.
J'en suis même scandalisée, car cela dénote une méconnaissance totale des sujets que vous abordez ou si cela n'était ... Une soumission et une adhésion totale aux mensonges assénés par votre gouvernement.

Je suis atteinte d'une Sclérose en plaques...
Ne peut travailler ( entre 7, 5 et ... 8 ... et ... Sur l'échelle EDSS)
Vit avec une AAH de 628, 10 Euros
Et … Paye les franchises...
Plus...
Télé Assistance / Mois 21,00 €
Mutuelle / Mois 31,33 €
Médicaments indispensables, prescrits, et non remboursés / Mois 42,00 €
Médecin Acupuncteur, parties non remboursées ( 4 x 18,65)... / Mois 74,60 €
Dépassement des 100 Euros alloués par la MDPH pour les frais
"para médicaux" et Hygiène / Mois 45,20 €
Participations forfaitaires consultations / Mois 5,00 €
TOTAL / MOIS 219,13 €

628,10 € - 219,13 € = 408,97 € ... Pour: m'héberger, manger, payer ma part de charges, téléphoner, écrire, et peut-être m'habiller ... ????
Car vu ma dépendance, il m'est impossible d'habiter seule... Et savez vous combien il manque de centres d'accueil pour Sépiens ou handicapés physiques "lourds"?
Petit rappel ... Nous ne sommes pas loin de 850 000 dans mon cas.
Mais cela vous devez l'ignorer.
Comme vous ignorez, aussi, je suppose, que l'AAH est considérée comme un pactole, car elle exclut de la CMU.
Oui Madame la ministre!
Plus vos franchises!
Et 408,97 € .... C'est déjà 408, 03 € en dessous du seuil de pauvreté!
Oserez vous me répondre?
Aurez-vous le courage de ne pas cautionner une telle injustice?

Janine Thombrau
http://motspourmaux.perso.cegetel.net/

Écrit par : Janine Thombrau | 05/05/2008

Coucou ...
Un "petit" texte ... A diffuser ... A utiliser sans aucune modération!
Un vrai gros coup de gueule!
Et pas que de moi!
Bises
Janine

HANDICAP … EN TOUTE FRANCHISE … JE DENONCE

Moi, Janine Thombrau, rongée par une Sclérose En Plaques , n’ayant pas choisi d’être handicapée ni de ne pouvoir travailler, en mon nom et celui de milliers d’autres exclus, malades, travailleurs précaires, citoyens sans toit….

JE DENONCE…

- Je dénonce le pouvoir de notre pays incapable d’assurer la protection de ses citoyens les plus fragiles.

- Je dénonce le pouvoir législatif, Députés et Sénateurs, qui, malgré leurs belles paroles tricotées de condescendance et de compassion de théâtre, ignorent totalement le vécu d’une grande part de leurs concitoyens.

- Je dénonce le pouvoir exécutif qui, avec la complicité des deux assemblées, prend aux plus pauvres pour donner aux plus riches…. Et ce même pouvoir de n’être rien de plus qu’un pantin au service des plus riches.

- Je dénonce les dirigeants d’un pays qui dans quelques jours sera à la présidence de l’Union Européenne et j’ai honte pour nous quand ces mêmes osent dire que le handicap sera une de leurs priorités. ( En vue de sa Présidence de l'Union Européenne à partir du 1er juillet, le Ministre du Travail et de la Solidarité a affirmé que "la politique du handicap était au cœur des priorités d'action" du Gouvernement…).

- Je dénonce encore ces dirigeants qui ont signé une convention de l’ONU et qui ne l’appliquent même pas sur leur territoire. (Cette convention de 32 pages avec son Protocole facultatif adoptés le 13 décembre 2006, - ouverts à la signature au siège des Nations unies, à New York, le 30 mars 2007, sont entrés en vigueur le 3 mai 2008 – interdit toute forme de discrimination au travail liée au handicap, notamment en matière de recrutements, de promotion et de conditions de travail. Elle stipule qu'à travail égal on doit toucher un même salaire…).

Elle exhorte par ailleurs les Etats signataires à promouvoir l'emploi des personnes handicapées, notamment au moyen d'une "discrimination positive" à leur égard.

La convention stipule encore que les handicapés ne peuvent être exclus des systèmes éducatifs et exige des Etats signataires qu'ils facilitent leur accès aux bâtiments, aux moyens de transports, aux écoles et aux lieux de travail…)

- Je dénonce l’opulence et les bénéfices des industries pharmaceutiques qui se nourrissent de la maladie et de la détresse des malades et des handicapés (Rien que 7,11 milliards d'euros, pour Sanofi Aventis en 2007)

- Je dénonce les bénéfices « pharaoniques » des entreprises qui utilisent chômage et misère comme une arme de soumission

- Je dénonce ces patrons et ces actionnaires du CAC 40 qui n’imaginent même pas reverser 10% de leurs bénéfices pour sauver la sécurité sociale, la santé et la solidarité.

(DOUZE milliards pour Total, sept milliards pour BNP et Sanofi, cinq milliards pour EDF et Société générale. Les profits dégagés en 2006 par les entreprises du CAC 40 totalisent 97 milliards d'euros. Soit une progression de 10 % par rapport à l'année précédente… Et plus de cent milliards d’euros en 2007)

- Je dénonce ces entreprises qui affichent leurs bénéfices pantagruéliques et délocalisent ou licencient pour en faire encore plus…. Allongeant sans vergogne la liste des chômeurs et par là même des malades.

- Je dénonce l’incompétence … Le mépris … L’inhumanité … D’un pays qui est incapable d’assurer une retraite normale, avec les mêmes plaisirs, la même qualité de vie, à ses « vieux » qui l’ont construite.

- Je dénonce la misère de 850 000 handicapés, qui n’ont pas choisi d’être dans cet état et de ne pas travailler … Qui, de fait, vivent largement au dessous du seuil de pauvreté…

(Il me reste 408,97 € sur mon AAH, après avoir payé frais médicaux non remboursés et franchises ... Pour: m'héberger, manger, payer ma part de charges, téléphoner, écrire, et peut-être m'habiller ... ???? Car vu ma dépendance, il m'est impossible d'habiter seule...)

- Je dénonce le volontaire oubli de cette population qui se situe en dessus de 7,5 à 8 sur l’échelle EDSS … Et qui se trouve dans l’impossibilité totale de vivre seule et de travailler…. Ainsi que le manque de structures pour les accueillir.

- Je dénonce les mensonges du pouvoir, vos mensonges, sur le soi-disant déficit de la Sécurité Sociale … Afin de culpabiliser les français et en particulier les malades. Bien sûr que si des recettes ne rentrent pas … Il y a déficit ! Mais de quelles recettes s’agit-il ?
(Qu’en est- il de la part des recettes fiscales qui doivent être imputées au fonctionnement de la « Sécu. » ? Une partie des taxes sur le tabac : 7,8 milliards, sur l'alcool : 3,5 milliards, La partie des primes d'assurances automobiles : 1,6 milliards, La partie de la taxe sur les industries polluantes : 1,2 milliards, La part de TVA : 2 milliards, retard de paiement pour les contrats aidés : 2,1 milliards, retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliards. En faisant une bête addition, on arrive au chiffre faramineux de 20,1 milliards d’Euros).

- Je dénonce cette outrecuidance que vous avez de nous culpabiliser en nous mettant sur le dos vos incompétences de gestion… Où plutôt de dissimuler sous ces apparentes incompétences vos choix de faire les riches plus riches et les pauvres à la fois plus pauvres et responsables des malheurs de notre société…

- Je dénonce cette société qui stigmatise les pauvres, les malades, les chômeurs, bref tous les « fragiles » ou les « pas dans le moule », cherchant à en faire des boucs émissaires et à faire régner un régime de la PEUR... »

- Je dénonce cette société et ce système qui fait son chemin vers un individualisme forcené et un incivisme qui fait oublier que : « Ca n’arrive pas qu’aux autres » …

- Je dénonce par là même cette même société qui fait que nombre d’employeurs préfèrent payer des amendes plutôt que d’employer des handicapés.

- Je dénonce ces centaines de communes qui ne se fendent pas des aménagements indispensables pour nous permettre une vie respectant notre liberté de circulation et l’égalité dans les transports…. Fauteuils roulants … Poussettes … Même combat !

- Je dénonce l’état de la majorité de leurs rues et trottoirs, de du peu de places accessibles en stationnement handicapé… Car même si elles en avaient pour certaines la volonté politique … La compensation du transfert des charges ne se fait pas ou si mal.


- Je dénonce une république qui ne nous donne pas, malgré ses fondements, les moyens d’autonomie et d’indépendance financière nous permettant la qualité de vie à laquelle peut prétendre tout citoyen.

- Je dénonce aussi une société qui n’accorde l’AAH qu’à partir de 20 ans, déniant ainsi la majorité à 18 ans.

- Je dénonce, messieurs qui nous dirigez, votre arrogante inhumanité, vos certitudes goguenardes lorsque vous parlez des handicapés et des exclus, et votre incommensurable mépris de la connaissance et du respect de ceux dont vous avez la charge.

- Je dénonce … J’accuse … L’Etat Français d’abuser « le peuple électeur », d’en abuser et d’utiliser la démocratie contre toute une partie du peuple…. Au bénéfice outrageant d’une infime partie… De pratiquer un népotisme d’état !

Alors … Si personne ne réagit … A qui le tour ?
Quelles seront les prochaines victimes de cette course sociale à reculons… Quels seront les nouveaux coupables de la descente aux enfers de notre société ?


http://motspourmaux.perso.cegetel.net/

http://sdfalsace.blogspirit.com/

http://www.lesmaladessolidaires.com/accueil.html

Écrit par : Janine Thombrau | 09/05/2008

Merci Bruno et bravo pour ce que tu fais, toi aussi!

Écrit par : Pharmacritique | 11/05/2008

Janine, chapeau bas!
Comme je te disais, j'admire ta force! Et la pertinence de tes arguments, cela va sans dire!
On fait une bonne équipe là... ;-)
Amitiés.

Écrit par : Pharmacritique | 11/05/2008

J'imprime pour Janine et elle répond dans la semaine.
"L'équipe" me va bien!
Et puis les "équipes" commencent à se connaître ... Echanger ... Se retrouver ... Sur des "luttes" de justice et de fraternité.
En ce moment ... Les associations sont à la traîne ...
Alors pas toi ... Pas Janine ... Pas d'autres ... Pas nous!
Je trouve bien ces liens qui se mettent en place et le dynamisme qui s'en suit!
Zou!
Bonne soirée!
Amitiés
Bruno

Écrit par : Janine Thombrau | 12/05/2008

Coucou...
Janine est "scotchée" devant Arlette Chabaud ...
Alors je continue de bidouiller et papoter sur internet.
Vrai ++++ Ce que tu dis sur ce réservoir ... Ces vases communiquants d'énergie ... D'amitié aussi...
Quand l'un ou l'autre se vide ... D'autres sont là ... A portée d'un clic!
Et ça ... C'est ... Essentiel!
Un petit coup d'aile ... Un petit détour et c'est un moment de respiration!

Demain ... "Pique nique" à la CPAM de Nîmes.
Ca va ... 20 minutes en voiture et des places "handi" juste devant les escaliers.
En plus c'est mon jour de repos ... Alors ...
V'la le tract qu'on a diffusé ( Pas nous ... Les copains)...
Nous sur le net.
Une information IMPORTANTE... Pour tous ... Exclus .... Chômeurs ... SDF ... Retraités ... Assurés sociaux ... MAIS AUSSI pour les associations de malades et de handicapés.
Janine Thombrau

A NIMES
CONTRE les FRANCHISES et POUR L'ACCES AUX SOINS POUR TOUS
INVITONS NOUS TOUS au "PIC-NIC-SECU"

Le VENDREDI 16 MAI A LA CPAM
16, Rue du Cirque romain
A PARTIR DE 12H30


VENEZ NOMBREUX !!
APPORTEZ vos BOITES (vides) de MEDICAMENTS...
Vos BORDEREAUX de PRELEVEMENTS "SECU"...
Et vos APEROS, VICTUAILLES (bio, de preference !)...... ou restes de féria !!
Cette lettre , ainsi que la pièce jointe : le tract du collectif contre les franchises....
Est à :
A imprimer...
Diffuser...
Envoyer à votre carnet d'adresses...
Faire suivre ....
Mettre sur vos sites et vos blogs...

Nous ne voulons pas des franchises et des forfaits médicauxqui font chaque jour la preuve qu’ils sont un obstacle dans le parcours de soins.
Il faut les supprimer !
L’accès aux soins pour tous et toutes doit être garanti dans le cadre de la sécurité sociale !
Les ALD représentent aujourd’hui la majeure partie des dépenses de santé (60%). Leur nombre continue d’augmenter
(+3,6% l’an passé, mais le vieillissement n’explique qu’une partie minoritaire de cette croissance (+0,9%). Une véritable
logique de santé serait de diminuer le poids de cette dépense par une véritable politique de prévention plutôt qu’en
diminuant les remboursements. C’est bien de soigner le cancer, le diabète, l’hypertension etc, mais c’est mieux encore
de pouvoir les empêcher en agissant sur les conditions de vie, de travail et sur l’environnement ! Une véritable politique
de santé, pour être efficace, commence par la prévention, en articulation avec une politique sociale, et doit permettre
l’accès aux soins pour tous, selon le principe de solidarité entre bien-portants et malades, et entre les générations, en
s’appuyant sur un service public de qualité.
REGLER LE « DEFICIT » DE LA SECU, C’EST POSSIBLE.
Le rapport de la cour des comptes est sans appel. Une cotisation sur les stock-options rapporterait 3 milliards d’euros.
Les exonérations de cotisations patronales coûtent 30 milliards d’euros. Les bas salaires, la crise de l’emploi sont au
coeur du déficit. C’est à ces fléaux qu’il faut s’attaquer.
LE 16 MAI, DANS TOUTE LA FRANCE, LES PERSONNELS DES CPAM ET LE COLLECTIF
NATIONAL CONTRE LES FRANCHISES ET POUR L’ACCES AUX SOINS POUR TOUS*
COMPOSE DE PLUS DE 70 ORGANISATIONS VIENNENT A LA RENCONTRE DES ASSURES
SOCIAUX. N’HESITEZ PAS A VENIR DONNER VOTRE AVIS.

Alors bonne soirée aussi à toi ... A toutes celles et ceux que tu aimes bien.
Et M.... aux C...!
Bises
Bruno

Écrit par : Janine Thombrau | 15/05/2008

Coucou et MERCI "TRES BEAUCOUP" !
Il y a le vendredi 16 mai 2008 un pique-nique de rebelles anti-franchises et autres, dépôts de boites de médocs à la CPAM de Nîmes. Plus nous serons, plus l’état nous entendra.

Pique nique passé ... Sous la pluie!
Bachelot et la météo s'étaient ligués contre nous!
Tant pis! Ca na pas empèché de rencontrer du monde et d'expliquer tout ce qui se mettait en place. Ca sent très mauvais ... Même pour les ALD.
Trente personnespour Midi Libre...
Soixante pour Le Monde ...
Vrai! ... Ca ne vous rappelle rien?
Mais que fait donc la police?
Bruno Pascal Chevalier arrête sa grève des soins et lance, avec d'autres, un "mouvement" d'usagers .
Le lien est sur mon site en page accueil ...
Cliquer: "Ensemble, pour une santé solidaire"
J'ai mis aussi quelques photos de la CPAM ( trois pages ) ... La dernière est assez surprenante?!?!?!?! et VRAIE!

Plein de Bises
Janine

Et moi ... Et moi ... Et moi ....
Bruno

Écrit par : Janine Thombrau | 18/05/2008

Coucou toi, dont je ne connais que ce patronyme qui , du reste, me plait assez: "PHARMACRITIQUE".
La pluie a fait des claquettes sur cquelques es soixatne têtes inquiètes ce 16 mai... tandis que des trombes d'eau noyaient ces assurés sociaux , coscients du drame que sont les franchises .
Heureusement, tous les canards nîmois barbottaient avec nous : Midi Libre, La gazette ... Le nombre était battu par la qualite!
MANQUAIENT ...
ENCORE UNE FOIS A L'APPEL ...
APF ... NAFSEP ... ( Du Gard , S'entend ... ) Associations de Handicapés et de malades!
Encore une fois ils ont loupé le coche!
A croire que nos préoccupatiions et les leuts divergent...
Et qu'ils sont POUR les franchises!

Cette sortie n'était que le premier bain de notre conte ... Chat ... Alors!
Bises
Janine

Écrit par : Janine Thombrau | 18/05/2008

Bonjour,
A mon avis il faudrait parler en France davantage de l'Allemagne (qui sert suffisamment souvent comme "bon" exemple") comme exemple à ne pas suivre. La réforme du très bon système de Sécurité Sociale allemand a commencé il y a plus de 10 ans avec ... les franchises médicales. Et aujourd'hui, mêmes les hommes et femmes politiques ne peuvent plus le nier, l'Allemagne est bien et bel arrivée à un système à plusieurs vitesses...

Écrit par : Standup! | 28/05/2008

Bonjour Janine, bonjour Bruno,

Je suis impardonable... On a dû poster à peu près en même temps ou alors ma fatigue est telle que je n'ai pas vu vos derniers messages et ne les ai lus que lorsque Standup! a posté au même endroit.
Merci de nous avoir raconté cette journée de mobilisation. Malheureusement, cette fois-là j'ai dû manquer à l'appel...
En effet, je me demande ce que font les associations? Auraient-elles des conflits d'intérêts? Auraient-elles fait allégeance aux pouvoirs politiques en échange de je ne sais quelles promesses? Ou est-ce moi qui voit des conflits d'intérêts partout?? ;-)
Janine, je m'étais présentée lorsque nous nous sommes rencontrés à la manif de "Ni pauvres ni soumis". Et j'avais même mis une veste violette pour aller avec ton parapluie violet. Mais c'est vrai qu'on s'est vite perdues de vue, puisque je suis allée chercher des pancartes et ai bavardé un peu en chemin.

Je t'écrirai un peu plus tard en privé, je pense le faire depuis un moment, si tu veux, mais là, je suis à peu près incapable d'aligner deux mots correctement. Et mon vocabulaire est réduit à 10 mots et demi; un miracle, d'ailleurs, vu qu'il doit y avoir deux neurones qui assurent le "service minimum" (pour rester dans l'actualité ;-))) Les autres sont en grève.

Je suis preneuse de toute méthode non médicamenteuse de briser la grève. A bas les droits bio-sociaux ;-))) C'est quoi cette anarchie?

Merci pour l'info sur le collectif "Ensemble pour une santé solidaire". Je l'avais eu aussi par un médecin et l'ai signé. Il n'y a pas encore de note sur le blog, dès fois que mes deux neurones se connecteraient mal et se mettraient à défendre les franchises ou la privatisation de la santé... ;-)
Mais ça viendra.

Je vous embrasse tous les deux et bravo encore pour votre détermination et votre énergie.

Écrit par : Pharmacritique | 30/05/2008

Coucou, bonjour,
Au 1er juillet 2008, la France est présidente de l'Union Européenne ????

Elle représentera dans aussi le handicap.... Et les lois Européennes à venir sur le sujet.
Là, on ne frôlera plus le ridicule : on sera au cœur du grotesque exemple à ne pas suivre.
Aberrante, Absurde, Hilarante, preuve que le RIDICULE ne tue toujours pas !
Amitiés,
Janine.

Ci Joint une lettre particulièrement éloquente , reçue par janine en avril, suite à son "papier" : Je n'ai pas choisi.
Bises
Bruno

Madame,

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre email que m'a transmis Le cabinet du Président de la Commission et qui décrit très bien votre situation et celle de milliers de personnes handicapées en France.

J'ai aussi remarqué le grand succès de la manifestation du 29 mars à Paris, à l'appel du collectif "Ni pauvre, ni soumis" qui regroupe près de quatre-vingts associations d'origines diverses.

Les compétences et possibilités de la Commission Européenne pour faire une politique communautaire en faveur des personnes handicapées sont limitées. Ce sont d'abord les états membres qui sont compétents dans les domaines de l'emploi, de la protection et de l’inclusion sociale ainsi que du handicap, bien que la Commission essaie de les aider et de les encourager dans leurs politiques sociales.

Vous pouvez vous renseigner sur ce que fait la Commission dans ce domaine en consultant le Plan d'Action Européen 2008-2009 ou le petit dépliant qui explique les actions que la Commission met en œuvre:

PLAN D'ACTION (plus d’autres documents) :
http://ec.europa.eu/employment_social/index/7003_fr.html


BROCHURE/DEPLIANT (plus d’autres documents) :
http://ec.europa.eu/employment_social/index/7002_fr.html


En vue de sa Présidence de l'Union Européenne à partir du 1er juillet, le Ministre du Travail et de la Solidarité a affirmé que "la politique du handicap (était) au cœur des priorités d'action" du Gouvernement.

Vous pouvez déjà être fière d'avoir contribué, avec votre mouvement, à une amélioration de la situation des personnes handicapées.

Veuillez agréer, Madame, l’expression de ma considération distinguée.

Johan ten Geuzendam
Chef de l'unité "Intégration des personnes handicapées"




-----Original Message-----
From: MAILFORM@cec.eu.int [mailto:MAILFORM@cec.eu.int]
Sent: Sunday, February 17, 2008 1:05 AM
To: SG WEB PRESIDENT
Subject: From: http://ec.europa.eu/commission_barroso/president/contact/mail/index_fr.htm

Name: Janine Thombrau
Country: France
E-mail: janine;thombrauàcegetel.net
Comments/suggestions :
Bonjour…
Je n'ai pas choisi d'être handicapée….
Je n'ai pas choisi de me sentir une " encombrante inutile " ….
Je n'ai pas choisi d'avoir une Sclérose En Plaques… Etc........

Écrit par : Janine Thombrau et Bruno | 01/06/2008

Bonjour Janine, bonjour Bruno,

Je suis écoeurée en lisant ça. Tout le monde se renvoie la balle, et personne n'est compétent. Il faudrait au moins qu'ils se disent ouvertement incompétents et irresponsables alors, et qu'ils cèdent la place!
"Au coeur des priorités du gouvernement", tu parles! Où sont les accents lyriques de Sarkozy parlant des "accidentés de la vie" qui ne resteront pas au bord du chemin??

Merci pour toutes ces informations, et bravo pour ces initiatives! Parce qu'il ne faut pas les laisser tranquilles, il ne fat pas redevenir "invisibles". Ca les arrangerait...
Bisous à tous les deux et @ plus!
Amitiés.

Écrit par : Pharmacritique | 05/06/2008

Merci Standup!

J'avais évoqué l'Allemagne en passant; ce qui s'y passe en matière de santé est de plus en plus difficile à imaginer... J'espère qu'un ami qui s'y connaît bien mieux que moi nous fera bientôt une note exposant les grandes lignes de ce système de santé où il faut être jeune et riche pour se faire soigner. Et ne surtout pas avoir plus de 65 ans et/ou une maladie chronique.
C'est une honte!!

Cordialement.

Écrit par : Pharmacritique | 05/06/2008

Coucou à toute l’équipe,
Hé ! Deux neurones : c’est mieux que RIEN !
Et souvent, c’est dans les petits riens qu’on trouve ce TOUT que l’on cherchait en vain.
J’apprécierai de te lire lorsque tu le sentiras.
Amicalement,
Janine.

Écrit par : Janine Thombrau | 07/06/2008

Bonsoir Janine,

Merci pour ta confiance et tes encouragements! Mes deux neurones apprécient! Je viens de poster une longue réponse, genre coup de gueule spontanée qui sera probablement mal interprétée, et devrai m'arrêter là pour ce soir. (J'ose à peine dire qu'une petite intervention médicale s'est soldée par des complications, ça risque d'être pris pour la raison de mon coup de gueule... Pas par toi, je sais. :-))

Me voilà obligée de m'excuser à nouveau, en invoquant cette maladie pour laquelle les labos n'ont pas encore trouvé de remède, malheureusement ;-))
Je parle de ma retardite chronique. Ou retardose, tiens ça sonne assez bien.
;-)

J'ai passé mon temps à chercher un "bouton recherche" plus adéquat pour le blog et aussi à tester quelques compteurs... Pour la recherche, ça va, mais alors le compteur... Disparu, puisque nous nous sommes retrouvés avec une publicité qui renvoie à un truc de voyance... Sapristi!

(Mes excuses à tous ceux qui ont vu s'afficher cette fichue pub. C'est ma faute, j'essaie de faire par moi-même au lieu de poser la question aux potes qui s'y connaissent... ).

Quel cirque médiatique, la conférence sur le handicap... On est vraiment mal barrés; les personnes qui souffrent, tout d'abord, mais aussi toute la société, d'un certain point de vue. Quand on sacrifie avec autant de facilité et sans aucun scrupule des êtres humains tout en se présentant comme des "responsables" politiques ou des citoyens solidaires... Quelque chose est pourri et bien pourri. Je ne trouve pas les mots qu'il faut, ce serait plutôt une envie de vomir.

Quelles sont les réactions associatives?

Mes amitiés à toi et à Bruno.
Et @ plus.
(je devrais signer "Violette", tiens ;-))

Écrit par : Pharmacritique | 15/06/2008

Coucou.... Violette!
Janine te répond dans la semaine.

En attendant ...
Les petites économies font etr feron,t les grandes dépenses...
Un petit trexte à te mettre sous les dents:


Les complémentaires santé ont 5 fois plus de frais de gestion que la Sécu

AFP - il y a 1 heure 36 minutes

PARIS (AFP) - Les frais de gestion des complémentaires santé (mutuelles, assurances, instituts de prévoyance) atteignent 25,4%, alors que ceux de l'assurance maladie n'atteignent que 5,4%, selon une étude de la Cour des comptes réalisée à la demande du Sénat et dévoilée mardi par Les Echos.

"Si le taux des frais de gestion atteint 5,4% pour l'assurance maladie obligatoire, il est en moyenne de 25,4% pour les assurances complémentaires, mais avec des montants très variés selon les acteurs", a déclaré le 4 juin à la Commission des affaires sociales la présidente de la 6e chambre de la Cour, Rolande Ruellan, selon un bulletin du Sénat rendant compte de cette étude.

Pour Vincent Touzé, de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), "plus on est gros, plus les coûts fixes sont faibles, ça peut être une bonne raison" pour expliquer cet écart.

De grandes structures comme l'assurance maladie "gèrent une masse telle que, globalement, il y a des coûts qui sont assez faibles. C'est d'ailleurs un des arguments des défenseurs de l'assurance publique", a-t-il précisé à l'AFP.

En outre, ces structures "n'ont pas besoin de dépenses marketing. Or, quand on met les entreprises en concurrence, il y a des frais importants (...) Elles ont des dépenses publicitaires, mais il y a aussi toute une logique commerciale: il faut payer des gens pour vendre", a estimé M. Touzé.

Selon Mme Ruellan, "l'étude de la Cour met également l'accent sur le montant des fonds publics consacrés à accroître le taux de couverture de la population par des assurances complémentaires. En additionnant les diverses aides (...) on obtient un montant total de 7,6 milliards d'euros, soit environ 35% du montant des prestations complémentaires versées", a-t-elle affirmé.

"Ce montant qui n'est pas neutre représente le coût, pour la collectivité, du déplacement du remboursement de certaines dépenses de l'assurance maladie obligatoire vers les assurances complémentaires", a-t-elle poursuivi



Amitiés à tous

Cécile MOUTTE

Écrit par : Bruno | 15/06/2008

Coucou,
Pourquoi « violette ? ».
La raison m’échappe.
Dis-moi.
J’ai, quand je le souhaite, la mémoire sélective et…
Nous devrions tous l’avoir pour continuer à rallonger les rangs des Solidaires Exclus du Pacte contre la Sarkomanie.
Il est plus que temps d’arrêter les chamailleries indécentes et minables de certaines associations!
Amitiés,
Janine.

Écrit par : Janine Thombrau | 21/06/2008

Bonjour Janine,

Violette en raison de la veste violette que je portais lors de la manif "Ni pauvres ni soumis" pour être assortie au parapluie violet dont tu avais parlé dans un commentaire ;-)

Tu as bien raison. Les divisions et autres chamailleries font perdre une énergie que tout le monde devrait mettre dans la défense de la cause commune. Mais il y a beaucoup d'orgueil dans tout ça. Et chaque association doit avoir raison... Je veux dire la direction de chaque association, puisqu'on sait que c'est de cela qu'il s'agit.
Excellente définition militante de la SEP! Solidaires exclus du pacte. Et ne bénéficiant pas de la redistribution - hautement sélective - du pactole... Je souscris à 100%. C'est le cas de le dire, vu les attaques contre le 100%.
Bises à toi et à Bruno.
Violette
;-)

Écrit par : Pharmacritique | 30/06/2008

Coucou Violette,
Merci d’apprécier mes Solidaires Exclus du Pacte.
Gros bisous.
Janine.

Plein de bisous itou
Bruno...u

Écrit par : Janine Thombrau | 06/07/2008

Bonjour Janine, bonjour Bruno,

Et comment que je les apprécie!

Est-ce que vous auriez un lien vers un texte rendant compte de la conférence nationale du handicap et de ce qui en est issu? Au-delà du lèche-bottes habituel et des discours lénifiants - ça, je crois qu'on en a soupé jusqu'à plus soif...

Ou alors, Janine ou Bruno, est-ce que l'un de vous voudrait écrire un texte là-dessus pour Pharmacritique? Ou alors à quatre mains, bien sûr!

Merci de me le dire et encore bravo pour votre activité militante!
Bises à tous les deux et les amitiés de
Violette ;-)

Écrit par : Pharmacritique | 10/07/2008

Bonjour Janine, bonjour Bruno!

Est-ce que vous allez bien? Je m'inquiète un peu, n'ayant pas de réponse à mon dernier message. Mais il est vrai que les commentaires vont parfois très vite et ne s'afichent plus à froite de la page au bout de 3-3 jours.
Peut-être êtes-vous en vacances.

je vous embrasse, vous souhaite un bel été et attends de vos nouvelles.
@ bientôt!
amitiés,
Violette ;-)

Écrit par : Pharmacritique | 28/07/2008

Coucou Violette...
Pas d'inquiétude ...
Janine a répondu ...
Mais j'ai eu pas mal de boulot (je viens de démarrer 3 semaines de congés ?!?!)
Alors ...
Peindre la chambre de Janine ...
Avec le lit médicalisé ça demande toute une réorganisation!
Je me sens un peu seul dans mon grand lit ...
Mais je l'invite quelques fois !
Décorer ...
Ranger ...
Trier...
Etc...
Alors pas eu le temps de taper...
Et d'expédier ses courriers ...
Qui bien sur ...
S'accumulent !

Tu savais que si tu es malade et nécessitant un lit médicalisé ....
Et ben la sécu ne rembourse qu'en 90 cm.
Pas le droit d'avoir un vrai lit!
Normal puisque tu es coupable d'être malade!
Heureusement ( On leur a mis la pression ) La MDPH prendra la différence et Janine a un lit en 120 .
Indispensable avec une SEP ...
Et puis le plaisir de s'étaler un peu et de ne pas être en cage !

A très plus et bises...
D'ici 2 jours tu auras son courrier.
Re bises.
Bruno

Écrit par : Janine Thombrau | 29/07/2008

Bonjour Janine, bonjour Bruno,

Janine, merci pour le courriel et les textes!
Mes excuses à tous les deux pour ces retards dans les réponses; ma retardite chronique empire par jour qui passe...

Quel b*, de devoir se battre pour avoir un lit correct... Je connais la situation, parce que quelqu'un de mon entourage a été dans la même situation, pour un matelas spécial; et cette personne n'a eu que la version 90 cm... Rien à faire avec cette MDPH-là...

Je n'ai plus du tout suivi l'évolution de la situation, depuis la conférence sur le handicap. Je suis complètement débordée et ai eu une période assez difficile, récemment. Comme je disais plus haut, si jamais vous voulez faire un texte là-dessus (ou sur autre chose, d'ailleurs), vous êtes les bienvenus, tous les deux!

Bruno, j'espère que tes congés se sont bien passés et te souhaite une bonne rentrée.

Amitiés.
Et bisous à Janine.
Violette :)

Écrit par : Pharmacritique | 01/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu