Avertir le modérateur

09/05/2008

Excellente vidéo sur les raisons de maintenir le privé et le profit hors du système de santé et de protection sociale

« Monsieur Charest, êtes-vous malade ? », s’intitule cette vidéo de la Fédération Interprofessionnelle de la santé au Québec (FIQ). Il suffit de remplacer Charest (premier ministre du Québec) par Sarkozy, Fillon, Bachelot et les autres… A part le nom, tout est identique: la volonté de tout privatiser, de démanteler la protection sociale, de marchandiser la médecine et les soins, de revenir à l'avant-guerre, d'aller vers le système américain alors que les Américains eux-mêmes constatent l'impasse. Le mot est faible: il s'agit du désastre du système assurantiel privé qui a fait exploser les coûts tout en diminuant la qualité des soins et en laissant 40 millions de personnes sans aucune couverture maladie... Ceux qui ont goûté à la privatisation (déjà fortement présente en France) cherchent à sortir la tête de l'eau... Au nom de quelle responsabilité et de quel intérêt nos hommes politiques nous imposent-ils un dogme néolibéral qui s'est révélé désastreux là où il a été traduit dans les faits?

 

Et voici une vidéo explicative réalisée par la Fédération des Travailleurs du Québec, qui remet les pendules à l'heure en démystifiant le discours apocalyptique des néolibéraux.


On voit, par exemple, que les graphiques et les chiffres disent ce qu'on veut leur faire dire... Le privé est plus cher pour l'économie dans son ensemble, entraîne des augmentations de prix dans tous les domaines (médicaments, tarifs, assurances...), est plus coûteux en termes de gestion, de moins bonne qualité et moins efficace... Sans parler du fait que l'Etat, c'est-à-dire nous, les contribuables qui payons de toute façon, doit toujours intervenir pour compenser les désastres. Puisque, contrairement à ce qu'il prétend, le néolibéralisme ne soutient pas une privatisation conséquente; il veut privatiser les profits mais mutualiser / nationaliser les pertes. L'Etat n'a-t-il pas dû prendre en charge les... assurances de certaines catégories de médecins qui font pourtant du profit et refusent d'aller jusqu'au bout de leurs responsabilités? Et les exemples sont légion. Qui paie en cas de catastrophe sanitaire provoquée par un médicament? Vous et moi - et les victimes, bien entendu... Le laboratoire est tranquille. Il ne faut pas inquiéter un acteur économique avec des questions de cohérence entre théorie et pratique ou de responsabilité! Et pas non plus demander pourquoi la part de PIB et de dépenses étatiques est beaucoup plus importante dans les Etats ayant un système privé d'assurance-maladie. Sacrée contradiction, quand même, quand l'Etat paie plus dans un système dont il s'est désengagé, non??

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu