Avertir le modérateur

10/05/2008

Absence ou incohérence des déclarations de conflits d'intérêts, à l'exemple des études sur les stents coronariens. Article de PLoS

Nous avons publié il y a quelques jours une traduction de l’éditorial du JAMA (Journal of the American Medical Association) en date du 16 avril, contenant des propositions pour limiter conflits d'intérêts, manipulation, désinformation, influence des firmes pharmaceutiques...

Nous avons aussi parlé à plusieurs reprises des efforts faits dans les pays anglo-saxons pour une plus grande transparence et une limitation des conflits d’intérêts. Voici un article intéressant, puisqu’il quantifie ce qui peut paraître comme des manquements sporadiques à l’honnêteté, à la déontologie et à la politique éditoriale... Pas si sporadique que cela, en fin de compte… L’article vient d’être publié dans le numéro de 7 mai 2008 de PloS One (Public Library of Science, revue en libre accès). Le texte intégral écrit par Weinfurt et al est disponible sous le titre "Cohérence des déclarations de conflits d'intérêts dans la littérature médicale: le cas des stents coronariens", en version originale


"Consistency of Financial Interest Disclosures in the Biomedical Literature: The Case of Coronary Stents". Cela vaut la peine de lire les détails. Weinfurt et al ont analysé tous les articles paru en 2006 sur une problématique précise – les bénéfices des stents coronariens -, afin de mettre en évidence s’il y avait des déclarations de conflits d’intérêts, si les déclarations étaient présentes – et identiques - dans chacun des articles écrits par le même auteur, etc.

Il y avait 746 articles, 2985 auteurs et 135 journaux ou revues ayant publié ces articles. 83% des articles ne contenaient aucune déclaration d’intérêt pur aucun auteur (pas même de déclaration d’absence d’intérêts). Seuls les articles de 6% des auteurs contenaient une déclaration d’intérêts. En comparant les articles par le même auteur, l’analyse a mis en évidence les divergences suivantes : pas de déclaration d’intérêts vs. déclaration d’absence d’intérêts dans 64% de cas. Des déclarations de conflits d’intérêts vs. pas de déclaration du tout dans 34% des cas ; enfin des déclarations de conflits d’intérêts dans un article vs. déclaration d’absence d’intérêts dans un ou plusieurs articles écrits par le même auteur… Parmi les auteurs ayant déclaré au moins un lien avec une firme, ce lien n’a été déclaré dans chaque article du même auteur que dans 2 cas (3%).

Dans les rares cas où les conflits d’intérêts ont été déclarés, cette déclaration n’a pas été cohérente d’un article à l’autre, ce qui suggère une absence de transparence dans ce type de littérature médicale, dont les conséquences sur la pratique clinique et les soins aux patients sont pourtant très importantes. Les auteurs de cette analyse attribuent ce manque de transparence ainsi que les incohérences à la fois à la politique éditoriale des revues et journaux médicaux et au comportement des auteurs.

On voit que ceux qui ont critiqué l'éditorial du JAMA disant que les propositions n'étaient pas assez ambitieuses, etc., sont allés trop vite en besogne... Parce que ce serait déjà un immense progrès que ces propositions soient appliquées. On voit bien à quel point certaines rédactions ferment les yeux et ne demandent pas de déclarations de conflits d'intérêt. Cela se passe dans les journaux anglophones; inutile de dire que les revues et journaux médicaux francophones n'ont pas l'habitude de se pencher sur cette question. Comme s'il était indécent de demander qui finance - donc qui décide de l'orientation de l'article et de ce qui fera "autorité" dans la pratique clinique et jouera un rôle décisif pour la santé des patients... Mais il est bien connu qu'on ne parle pas argent en France, qu'on ne dérange ni les experts ni l'industrie avec ces questions bassement matérialistes ...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu