Avertir le modérateur

20/06/2008

L’Europe cherche un moyen de censurer la blogosphère. Ca tombe bien, la France aussi! Les lobbies auraient-ils peur?

Question rhétorique… Les sites et blogs restent le dernier espace d’expression libre, allant très souvent à contre-courant du « mainstream », 1530481473.jpgde la pensée unique qui domine les autres media. La Commission européenne, truffée de lobbies dont elle représente les intérêts, n’a pas encore réussi à mettre au pas la blogosphère, de façon à l'emprisonner dans le chœur de perroquets en cage qui reprennent inlassablement les dogmes bruxellois et autres vérités néolibérales. Ce rapport pourrait bien être le début de la fin pour les grandes gueules. Et surtout pour celles françaises, puisque Nicolas Sarkozy a déjà mis en route un chantier en ce sens...

Voici d'abord un article traduit par le Courrier international et paru aujourd’hui sur son site. (La photo de Dario Castillejos est tirée d'un numéro plus ancien du Courrier).  


« Quand les blogs inquiètent les eurodéputés. Un rapport d’une élue estonienne invite l’Assemblée de Strasbourg à encadrer plus strictement la blogosphère » :

 « [Le Parlement] considère la blogosphère comme dangereuse et envisage de voter une mesure encadrant cet espace de libre expression. (...) Le rapport de la députée Mikko a reçu (...) le feu vert de la commission de la Culture et de l'Education et sera bientôt voté en séance plénière du Parlement. » 

Et un eurodéputé allemand ajoute que « les "blogs sont aujourd'hui un puissant instrument de communication et peuvent être considérés comme une forme avancée de lobbying. Et constituer, en tant que tels, une menace." "Une forme avancée de lobbying"… Traduite en langage compréhensible, cette formule absconse du député européen veut dire l'expression d'une opinion différente de celle communément admise par la Commission ou par un autre organisme européen. (…) »

Et pourtant, le 6 juillet 2006, le même Parlement européen avait adopté une résolution qui se joignait à « Reporters sans frontière » pour fustiger toute forme de censure sur Internet et condamner des pays tels la Chine, l’Iran, Cuba, la Corée du Nord… La résolution condamnait aussi les pratiques de Google, Yahoo et Microsoft qui rendent cette censure possible à la demande des pays en question. Le texte contenait des phrases grandiloquentes telles la demande adressée à tous les Etats européens d’arriver à une « déclaration commune confirmant leur engagement vis-à-vis de la protection des droits des internautes et de la promotion de la liberté d'expression sur Internet dans le monde entier ». Et ce parce que « la liberté d'expression est une valeur fondamentale partagée par tous les pays de l'UE et qu'ils doivent prendre des mesures concrètes pour la défendre ».

Pour avoir le son de cloche officiel, voici un article paru le 13 juin 2008 sur le site du Parlement et qui présente l'initiative de la mal nommée Marianne Mikko comme une volonté de protection... Les propos montrent que l’(auto)censure est déjà très bien maîtrisée dans les institutions européennes (précision pour les rares naïfs qui auraient encore des illusions à ce propos…) :

Faut-il légiférer sur les blogs et leurs auteurs ?

 

Et le communiqué du Parlement en date du 3 juin qui intègre la question du contrôle de la blogosphère à celle de la promotion de l’indépendance éditoriale… Ou comment contrôler, censurer les blogs et les rendre « transparents » (bonjour Orwell !) afin de garantir la liberté d’expression et empêcher la concentration des moyens de communication... On aura tout vu, tout lu! Voici le lien: Protéger l'indépendance éditoriale et le pluralisme des médias

 

Sources pour l'état de la question en France:

  • Le site PC Inpact publiait le 5 juin cet article qui parle des efforts français de censurer Internet, sous prétexte de… renforcer la confiance et la sécurité. Personne ne sera étonné d’apprendre que c’est Nicolas Sarkozy en personne qui est à l’origine de cette volonté de nettoyer le web, au Kärcher, certainement… Et que ce projet a été pensé du temps où il était encore ministre de l’intérieur. L’article de PC Inpact s’appelle Exclusif : le gouvernement veut un filtrage de masse des réseaux. Plusieurs liens permettent de creuser la question. 
  • Le site d’information Arrêt sur images analyse la question sous toutes ses coutures. Certains articles sont en accès libre. Et ils valent le détour. Par exemple cette page contenant aussi plusieurs séquences vidéo et l’enregistrement d’un débat sur le plateau d’Arrêt sur Images : « Le gouvernement a peur du buzz, parce qu’il ne le maîtrise pas. Offensive anti-web ? Trois journalistes sur le plateau d’@si »

En guise de commentaires: A partir de cette note, vous pouvez (re)voir le documentaire « Orwell se retourne dans sa tombe », de Robert Kane Pappas, sous-titré en français.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu