Avertir le modérateur

22/06/2008

Le Medec nous dit quel labo paie le mieux, fait la meilleure pub ou la meilleure formation continue... Les intéressés sauront à qui s’adresser

Un communiqué de presse en date du 20 juin annonce « les lauréats » du Medec 2008. Je lis cela avec les yeux d’un usager et à partir des CRO pharma dependant.jpg« partenariats » de cette foire industrielle.

17.000 généralistes qui votent pour faire de la publicité aux laboratoires, ça la fiche très mal… Et une affirmation du genre « GlaxoSmithKline a été récompensé pour son implication efficace auprès des médecins dans leur pratique quotidienne : il a été élu laboratoire de l'année » en dit bien plus long que les dénonciations de Prescrire

Cujus regio, ejus religio. En traduction libre : on voit qui c’est qui paie le mieux et a de fait le pouvoir de décider et de se faire encenser publiquement. Il y avait une définition qualifiant l’acte consistant à gratifier quelqu’un de ses charmes moyennant finances. Il me semble que la signification n’a pas changé. Par contre, la contrainte matérielle poussant à ces activités est légèrement différente…

Sanofi-Aventis est encensé pour… la formation médicale continue. Punaises ! Ca, c’est ce qu’on appelle de la transparence ! Reconnaître ouvertement que les vendeurs forment les médecins. Pareil lorsque ces derniers disent leur enthousiasme pour la « communication » de Sanofi Pasteur concernant le Gardasil°…


Ou pour un médicament tel Byetta°, que les revues indépendantes déconseillent. Aucune idée pour l’essai ADVANCE, lui aussi distingué par ces honorables généralistes. Et je n’ai même pas envie de chercher en ce moment. J’ai peur de ce que je pourrais apprendre.

L'illustration - que j'ajoute après coup - est tirée du British Medical Journal, pour illustrer la dépendance et la servilité des sociétés de recherche sous contrat (SRC ou CRO : contract research organizations), à savoir ces sociétés privées qui ont les firmes pharmaceutiques pour uniques clients et sont payées pour conduire les essais cliniques des médicaments avant ou après commercialisation. Mais je crois que l'image convient très bien dans le cas présent...

Je conseille aux généralistes qui ont participé à cette forme d’échange de bons procédés de parfaire leur instrumentaire en ayant recours au registre lyrique, en plus des statuettes des « oscars » (sic). Je pense à ce genre particulier qu’est le panégyrique, pratiqué de tout temps avec succès par des vassaux qui chantent les mérites du prince. Sortir quelques hyperboles et métaphores arrivera peut-être à compenser le manque d’humanité que (presque) tout le monde constate dans la médecine d’aujourd’hui. En tant qu’usagère, je dis à ces 17.000 généralistes que c’est malheureusement les usagers qui trinquent quand ils déconnent ! Et c’est pourquoi ils n’ont pas le droit de faire ce qu’ils veulent et ce que leur dicte leur cupidité, comme le disait Arnold S. Relman dans l’excellent texte traduit dans cette note.

Chanter les mérites de GSK, il faut le faire… Non pas que cette firme-là soit pire que d’autres. Loin de moi l’idée de faire un classement, puisque je n’ai pas d’oscars à décerner et que je me soucie particulièrement de la justice. En effet, il ne faudrait pas qu’une firme se sente négligée, si jamais elle ne fait pas partie du palmarès... Il y a deux vidéos dans cette note, qui parlent elles aussi de GSK, dans un sens légèrement différent. Je les mentionne pour équilibrer un peu le point de vue. Parmi les nombreux sites dédiés à cette firme, il y a par exemple GSK: A licence to (K) ill.

Qu’importe Avandia° (rosiglitazone), produite par GSK, médicament auquel on impute autour de 83.000 décès par crise cardiaque depuis sa mise sur le marché aux Etats-Unis. Nous en avons parlé en détail dans la catégorie « Diabète, Avandia, Actos, insuline ».  

Qu’importe si les accusations à l’encontre de GSK pour le Deroxat / Seroxat / Paxil° (paroxétine) sont approfondies en ce moment même, parce que la lumière est loin d’être faite sur l’occultation délibérée de données incriminant la paroxétine dans des suicides d’adolescents lors des essais cliniques.

Qu’importe si le même GSK a mis sur le marché le vaccin Cervarix, recalé par la (pourtant très accueillante) agence états-unienne du médicament (FDA) et dont le fondement scientifique est encore plus faible que celui du Gardasil, selon la revue allemande indépendante Arznei-Telegramm ("Télégramme du médicament"), dont nous avons traduit l’analyse dans cette note. Qu’importe si GSK s’est fait remonter les bretelles pour une publicité tapageuse et ne respectant aucun devoir d’ « information du grand public » pour Cervarix. Après tout, cette firme s’est fait taper sur les doigts par l’agence de sécurité sanitaire du Singapour et non pas par la nôtre. Cela ne nous concerne pas.

Et puis, on imagine notre vénérable Afssaps plutôt en partenaire du Medec, en tant qu’agence (de la publicité) du médicament. Puisqu’on n’a pas eu l’occasion de la voir agir en agence de sécurité sanitaire et qu'elle est très pharma-amicale. (Si quelqu’un veut soutenir le contraire, alors qu’il le prouve. Mais, pour l’amour du ciel, en évitant les exemples de mesures prises 5 à 10 ans après les agences anglo-saxonnes du médicament, qui sont loin elles-mêmes loin d’être exemplaires).

Quant à la publicité de Sanofi Pasteur MSD pour le Gardasil, cet exemple parfait du pharmacommerce de la peur, nous en avons tellement parlé dans ces pages… Il suffit de cliquer sur les catégories « Gardasil (divers) » et « Gardasil, très critiqué à l’étranger ». Oui, à l’étranger. Le Medec vient de confirmer à sa façon que c’est là qu’il faut manifestement aller pour s’informer et avoir des avis critiques. Puisque même Prescrire contribue à la colossale désinformation sur ce vaccin porté par des conflits d’intérêts d’une intensité et d’une concentration rares. (Au moment même où j’écris ça, j’ai peur d’apprendre qu’il y a pire).

Le Medec veut être un congrès de médecine générale ayant pour "partenaires" les journaux Le Quotidien du médecin et Le Généraliste, ainsi que notre vénérable Vidal. Ce sont là trois monuments d’indépendance et de transparence de l’information médicale, comme chacun le sait… Je reconnais ne pas être une lectrice régulière de ces opus… Mais dans le peu que j’ai vu au hasard, dans le Quotidien du médecin, il n’y avait pas un seul article mentionnant les conflits d’intérêts… Comme s’il ne s’agissait pas d’une question quotidienne en médecine. Comme si les médecins cités dans les articles ou signataires de ces derniers étaient au-dessus des lois qui exigent que tout médecin déclare ses liens financiers avec les firmes qui produisent et/ou commercialisent tel médicament dont il parle publiquement (cf. article 26 de la loi de 2002). Pour que son discours ne soit pas seulement de la publicité déguisée qui se fait passer pour de l’information scientifique indépendante.

Je regardais un dossier sur le tabac dans le Quotidien du médecin du 30 mai : aucun des médecins qui parlent du Chantix°, du Zyban°, des substituts nicotiniques, etc. ne déclare s’il a ou non des conflits d’intérêts. Aucune déclaration d’intérêts dans tout le numéro. Les esprits mal tournés pourraient dire que l’énorme quantité de publicité contenue dans ce journal parle d’elle-même… Je me souviens aussi que la Dre Anne Borgne, qui intervenait dans ce dossier, était aussi intervenue lors d’un journal télévisé cet hiver, dans une séquence qui commençait par David Pujadas nommant explicitement la varénicline (Chantix°) comme un moyen efficace pour arrêter de fumer... Voilà à la fois la déontologie journalistique et celle médicale parties en fumée en deux minutes.

Ah oui, le lien vers ce court communiqué de presse du Medec qui en dit long. Je l’ajoute ici, n’ayant plus envie de refaire le texte. Ni même de le relire. 

Elena Pasca

Commentaires

Ils se forment bien avec Panorama du Médecin...!!! Je crois que je vais aller me faire soigner ailleurs! Sans compter qu'un de ces 4 le presse médicale fera de l'EPP, j'ai peur...

Écrit par : alcaline | 22/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu