Avertir le modérateur

25/06/2008

La Commission européenne sous influence des labos quant à l’information médicale (Collectif Europe et médicament)

J'ai parlé en traduisant l’éditorial du Lancet 180887811.gifdes propositions de la Commission européenne d’autoriser les firmes pharmaceutiques à apporter des « informations » directes aux patients. Pour mieux comprendre comment le profit des multinationales pharmaceutiques l’emporterait sur la santé publique en cas d’adoption du projet de directive, voici la lettre de 18 organisations adressée aux ministres européens de la santé, aux représentants permanents des Etats membres, aux agences de sécurité sanitaire et à d’autres instances chargées de questions de santé. Merci au Collectif Europe et médicament, cosignataire, de nous l’avoir envoyée.


On aurait dû poster ces textes plus tôt, mais l’avalanche d’informations est telle, qu’il y en a qu’on perd de vue… L’occasion de dire un grand merci aux lecteurs qui me signalent des textes ! Pharmacritique est un travail d’équipe.

Le texte en PDF : "« Information-patient » provenant des firmes pharmaceutiques : opposition quasi unanime de la société civile", peut être téléchargé ici : Lettre ministres santé - information-patient mai 08.pdf

On peut lire ce texte en continuité avec les notes précédentes sur le même thème, dont certaines reprennent d’autres communiqués du Collectif Europe et médicament. Elles sont réunies sous les catégories « Autorités d’(in)sécurité sanitaire » et « Publicité directe aux consommateurs ». D’autres notes de la catégorie « Désinformation médicale » peuvent être elles aussi utiles.

Voici, pour les plus pressés, quelques extraits de la lettre. Mais le texte intégral vaut le détour et contient plein de références et de notes, ainsi qu’une courte description des organisations nationales et internationales signataires de la lettre.

« (…) Les résultats des multiples consultations sur le sujet de « l’information-patient » que la Commission européenne a organisé courant 2007 et 2008, montrent une opposition massive de la quasi-totalité des acteurs à la communication directe des firmes pharmaceutiques avec le public (1,3). Pourtant, sans tenir compte de ces résultats, en février 2008, la Commission européenne a organisé une nouvelle consultation. Elle a proposé de permettre aux firmes pharmaceutiques de communiquer sur leurs médicaments de prescription directement auprès du public, par tous les médias disponibles (3,4).

Les résultats de cette nouvelle consultation sont sans appel, comme le montre le bilan tiré par la Commission elle-même : « la très grande majorité des répondeurs sont d’avis que l’interdiction de la publicité relative aux médicaments de prescription doit être maintenue, en s’assurant qu’il y a une distinction claire entre publicité et information non promotionnelle. Cependant, il a été souligné qu’une telle distinction n’est pas facile à établir » (5).

Les firmes ont elles-mêmes jugé que ces propositions allaient trop loin et correspondaient à de la publicité ! (6) Le « manque d’une distinction claire entre publicité et information » est un écueil qui semble difficilement surmontable (c). Comment croire en effet qu’une émission de télévision d’« information » sur les médicaments proposée par les firmes pharmaceutiques soit moins efficace promotionnellement qu’un spot publicitaire de 30 secondes ?

« Informations » biaisées par les conflits d’intérêts

Dans un environnement très concurrentiel et soumis à la contrainte des marchés financiers, les firmes pharmaceutiques défendent leurs médicaments au détriment des autres moyens préventifs ou curatifs, rendant l’« information » qu’elles délivrent promotionnelle par nature.

Leurs conflits d’intérêts manifestes ont été soulignés par la grande majorité des répondeurs à la consultation : 55 % des répondeurs qui se sont prononcés sur la question se sont opposés à toute intervention des firmes pharmaceutiques dans la communication sur les médicaments de prescription auprès du public (d). Au total, 70 % des répondeurs (92 % des professionnels de santé, 71 % des patients, 87 % des autorités de régulation, 100 % des consommateurs, 100% des organismes payeurs) se sont soit opposés à cette communication directe, soit ont « dénoncé le manque de distinction cohérente entre publicité et information » tout en appelant au maintien de l’interdiction de la publicité directe sur les médicaments de prescription (e) (5). (…)

Les firmes ont déjà le droit de communiquer auprès du public sur les maladies. Elles utilisent très largement les possibilités offertes par ce cadre, et vont même au-delà (stratégies de « sensibilisation à des maladies », voire de « façonnage de maladies » alias « disease mongering », etc.).

Nous préconisons que l’industrie se recentre sur son rôle vital de santé publique dans la découverte de nouveaux médicaments pour couvrir les besoins des patients, au lieu de se perdre dans des stratégies de communication directe aux patients, dont l´objectif est l’augmentation des volumes de vente des médicaments. (…)

Nous attirons votre attention sur le fait que le résumé de la dernière consultation relative à l’information-patient, publié par la Commission en mai 2008, ne reflète pas correctement l’opposition de la plupart des parties prenantes à ce que les firmes puissent communiquer avec les patients sur les médicaments de prescription (5).

Le risque est en effet d’exposer les citoyens européens à une promotion à outrance des nouveaux médicaments, entraînant l’augmentation de la demande pour des médicaments dont ils n’ont pas forcément besoin. Les nouveaux risques médicaux et des dépenses indues de santé (dépenses de gestion des effets indésirables en particulier) ainsi créés seront à supporter par la collectivité au niveau des États membres, mettant en danger la pérennité financière des systèmes de santé. (…) »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu