La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

10/07/2008

Nouveau rapport de "Judicial Watch" sur le Gardasil. D'autres décès et effets indésirables. Et la vidéo d'une fillette handicapée après le vaccin

L'association états-unienne de défense des consommateurs Judicial Watch a rendu public le 30 juin son nouveau rapport sur le Gardasil et 160188115.jpgses effets secondaires, basé sur les documents obtenus de l'agence du médicament (FDA), et notamment du système d'enregistrement des effets indésirables des vaccins (VAERS). Il y a désormais 8.864 signalements d'effets indésirables. Depuis janvier 2008, le VAERS a enregistré 140 effets indésirables sévères, dont 27 mettant en cause le pronostic vital, 10 fausses couches et 6 cas de Guillain-Barré, peut-on lire dans le communiqué (qui donne les liens pour vérifier). Les chiffres peuvent paraître modestes lorsqu'on les compare aux doses délivrées, mais il faut se souvenir que très rares sont les médecins qui signalent les effets indésirables... Certaines estimations américaines parlent de seulement 1% d'effets secondaires qui seraient rapportés aux autorités sanitaires.


Depuis son dernier rapport datant de la rentrée 2007, Judicial Watch parle d’une dizaine de nouveau décès, les estimant en tout entre 18 et 20. Et d’à peu près 180 cas d’effets indésirables sévères. On ne peut certes pas établir un rapport de causalité entre le Gardasil et tel cas de paralysie, par exemple, mais le principe de la pharmacovigilance est d'analyser les régularités, les récurrences, et de réagir à partir d'un nombre de cas bien documentés et similaires. C'est d'ailleurs le seul moyen de faire de la pharmacovigilance, puisque les cas où la relation de cause à effet entre telle substance et tel symptôme peut être prouvée vite sont extrêmement rares. Il faudrait des études médicales qui se penchent sur cette question. Alors que les essais cliniques actuels ne sont pas conçus pour mettre en évidence les effets secondaires, comme le disait à juste titre la Déclaration sur la pharmacovigilance des revues médicales indépendantes réunies dans l'ISDB (International Society of Drug Bulletins), dont font partie Arznei-Telegramm et Prescrire.

Arznei-Telegramm ("Télégramme du Médicament") est cette revue médicale allemande indépendante qui a fait un excellent travail d'analyse sur le Gardasil et le Cervarix, accompagné de prises de position médiatiques très claires contre ces vaccins. Le rejet se base sur l'absence de fondement scientifique suffisant pour parler d'efficacité et d'utilité et sur les nombreuses failles dans l'argumentation de Merck, Sanofi Pasteur MSD et GSK. Firmes qui propagent une désinformation délibérée sur le taux réel du cancer du col de l'utérus, la prévalence des sérotypes HPV 16 et 18 et divers autres aspects.

Les media généralistes allemands ont repris ces prises de position, et la société allemande est très divisée quant à ces vaccins... Nous avons rendu compte de plusieurs articles d'Arznei-Telegramm dans les catégories Gardasil, très critiqué à l'étrangerCervarix et Gardasil (divers). Et avons parlé aussi de ce que des journaux allemands n'hésitent plus à qualifier d'"hystérie vaccinale", mise en oeuvre par la publicité outrancière de Sanofi Pasteur MSD qui culpabilise les parents, surtout les mères, comme le souligne aussi Claude Béraud dans l'entretien paru dans "Le Monde".

Mais n'oublions pas non plus le conflit d'intérêt inhérent à la question du recueil des effets indésirables des vaccins, et tout particulièrement du Gardasil. Puisqu'on sait que Constella Pharma, organisme de recherche sous contrat qui a travaillé pour Merck lors du développement du Gardasil, est aussi chargé de recueillir les signalements d'effets secondaires des vaccins à travers les Etats-Unis et de les transmettre à la FDA... Bonjour la neutralité et la transparence!! Nous en avons parlé dans cette note, soulignant que les conflits d'intérêts sont des tares héréditaires du Gardasil... Il est peu probable qu'il s'en débarrasse en chemin... Il suffit de regarder les conflits d'intérêts d'Eurogin, Progin, de la DFG (Société fédérale allemande de recherche) et du DKFZ (Deutsches Krebsforschungszentrum: Centre allemand de recherche sur le cancer), du chercheur autrichien qui a contribué au développement de la technique vaccinale, des équipes françaises financées intégralement par Sanofi Pasteur, des congrès et colloques eux aussi financés à des fins promotionnelles...

Mais le cas de figure de Constella Pharma (ou Constella Group) est l'une des meilleures définitions du conflit d'intérêts qui soient, puisque c'est cette société de recherche sous contrat qui avait été chargé par les autorités sanitaires fédérales américaines d'actualiser la liste des agents cancérigènes, et qu'elle y a introduit les papillomavirus humains, alors qu'elle avait en même temps pour clients privés les laboratoires qui finançaient le développement du Gardasil et du Cervarix...

Chacun peut lire le rapport de « Judicial Watch » et se faire son opinion. Pharmacritique rejoint Arznei-Telegramm et le Pr Alvarez-Dardet lorsque celui-ci parle d'une "expérimentation sur la population" et souligne la collusion d'intérêts entre hommes politiques et recherche de profits par les firmes pharmaceutiques. "Judicial Watch" parle lui aussi d'expérimentation... Il aurait fallu des études de carcinogénicité, des études sur l'impact sur la fertilité, il faudrait s'assurer que les jeunes filles vaccinées ne sont pas déjà infectées, puisque dans ce cas, le vaccin pourrait induire un risque plus important de dysplasie cervicale tous génotypes HPV confondus (efficacité de - 44,6% selon Merck lui-même, ce qui est un signal d'alarme, même si ce phénomène n'a été constaté que dans un sous-groupe et n'est pas statistiquement significatif)... On ne sait pas quel est l'impact d'une administration concomittante avec d'autres vaccins en dehors de celui contre l'hépatite B. Et ainsi de suite (le rapport reprend beaucoup d'aspects déjà évoqués dans nos notes).

A noter qu'Arznei-Telegramm reste très inquiète quant aux effets secondaires. La revue a publié déjà dans son numéro de février un article intitulé "Kritik entkräftet?" ("La critique serait-elle désormais injustifiée?"), qui souligne que le fait de ne pas avoir pu établir une causalité claire entre le Gardasil et le décès de la jeune Autrichienne et de la jeune Allemande n'exonère nullement le Gardasil. L'absence de preuves peut être interprétée dans les deux sens, et il convient de rester très prudent quant à ce vaccin, parce qu'un décès est toujours un signal très fort, qu'il serait irresponsable et contraire à la déontologie d'ignorer.

Voici une vidéo postée par "Judicial Watch": une info passée sur la chaîne américaine CBS:

MISE A JOUR / LIENS

Sur le réseau de conflits d'intérêts entretenu par Merck, Sanofi Pasteur MSD et GSK pour imposer le Gardasil et le Cervarix et augmenter leurs chiffres de vente, voir les notes de Pharmacritique réunies sous la catégorie "Gardasil, Cervarix: conflits d'intérêts".

Il y est question aussi des liens financiers non seulement des chercheurs tel Harald zur Hausen, mais carrément de son institution d'affiliation, déjà citée dans cette note: le DKFZ (Centre allemand de recherche sur le cancer, basé à Heidelberg). Sans parler des conflits d'intérêts qui entachent le prix Nobel, détaillés dans cette investigation: "Gardasil et Cervarix : Astra Zeneca et la Fondation Nobel soupçonnées de corruption et conflits d’intérêts dans l’attribution du prix Nobel à Harald zur Hausen"

Les conflits d'intérêts des chercheurs français les plus influents sont évoqués ici: "Gardasil: conflits d'intérêts du Pr Riethmuller, du Dr Prétet et de l'étude EDiTH, LA référence française intangible".

Elena Pasca

copyright Pharmacritique

Commentaires

Coucou Pharmacritique, pour une fois une info de votre sitre (très très justifiée) que je connaissais déjà depuis quelques jours y compris la vidéo...je suis toute fière, le site est tellement à la pointe d'actualité!
J'ai donné cette vidéo à traduire afin de pouvoir bientôt je l'espère proposer une version sous-titrée pour ceux qui voudraient l'avoir en version française....

Bien à vous

Écrit par : Caroube | 12/07/2008

Pour les décès, j'ai vu que le rapport cumulatif de tous les décès officiels était de 25. Est-ce exact selon-vous? Vous parlez de 18 à 20, comment cela se fait-il?
Aurais-je mal compris ou interprété? Merci de vos précsions?
Cordialement

Écrit par : Caroube | 12/07/2008

Merci Caroube! Je vais vérifier les chiffres et je rectifierai en cas d'erreur.

A propos, j'ai mis à jour l'un des tout premiers articles sur le Gardasil, parce qu'il s'agit apparemment de l'un des plus lus, alors autant le compléter et y insérer quelques liens...

Il s'agit de "Gardasil, vaccin PVH très critiqué en Allemagne. Un exemple".
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/01/12/vaccin-gardasil-tres-critique-en-allemagne-un-exemple.html

@ plus
Elena Pasca

Écrit par : Pharmacritique | 13/07/2008

1000 mercis!
Bien cordialement

Écrit par : Caroube | 16/07/2008

J'avais dit que j'allais vérifier et changer si jamais il y avait erreur. Ce n'est pas le cas. Judicial Watch parle de 18 à 20 morts. Le chiffre maximum évoqué ici ou là reste de 20 décès, dont la relation de causalité avec le Gardasil n'a pas été établie officiellement, mais qui ne peut pas non plus être exclue.
Voili voilou.

Écrit par : Pharmacritique | 29/07/2008

ma fille a eu le vaccin Gardasil et 1 mois aprés, une douleur à l'épaule. Verdict: symdrome de parange et turner (atteinte viral des nerfs) imputé en grande partie voir en totalité au gardasil: bonjour les effets indésirables..........

Écrit par : bardu | 12/12/2008

Parsonage et Turner

Écrit par : Don Diego de la Vega | 12/12/2008

oui effectivement parsonage et turner, désolée pour l'erreur

Écrit par : bardu | 12/12/2008

Merci beaucoup pour votre témoignage!
Je suis désolée pour votre fille et espère qu'elle s'en remettra très vite et complètement!
A ce que j'ai lu sur Orphanet, l'évolution est favorable avec 75% de guérison complète dans les deux ans après le début de la maladie.
Mais quel gâchis!
Bon courage et toute ma sympathie!

Écrit par : pharmacritique | 12/12/2008

Bonjour , J'ai fais ma deuxieme dose de GARDASIL mercredi et depuis Jeudi , j'ai beaucoup de fievre , mal au ventre , mal au bras , un peu de vertiges , quand je commence a stresser la fievre remonte le coeur qui bat vite , je ne fais qu'etre au lit , j'ai une perte d'appetit , quand on en a parler au pharmacien , il dit c'est impossible que ce soit le Gardasil , j'ai peur avec tout vos articles , j'ai pas envie de mourir :'(:'(:'( , en plus comme je fais des crises d'anxieté , je suis super stresser avec tous ce que vous dites , la c'est sur je ne ferais pas la 3eme dose , mais est ce que sa passera ? :( S.v.p

Écrit par : Laetitia | 27/06/2009

Bonjour Laetitia,

Comme à chaque fois qu'il y a un souci de santé, le mieux c'est d'en parler à votre médecin.
Ne paniquez pas, il arrive très souvent qu'après n'importe quelle vaccination il y ait une sorte d'état pseudo-grippal, quelque chose qui ressemble à ce que vous décrivez: fièvre, fatigue, perte d'appétit, etc. Sans être vraiment une grippe. Si c'est ça, et a priori ça en a l'air, ça va s'estomper et disparaître.
Mais je ne suis pas médecin. Il vaut mieux aller voir le vôtre, déjà pour vous rassurer, plutôt que d'avoir peur toute seule en lisant sur internet. Les effets secondaires graves sont très rares, comme vous pouvez le voir en regardant les chiffres dans les divers articles.
Allez, courage, ça ira mieux bientôt!
:-)

Écrit par : Pharmacritique | 27/06/2009

il est ecrit dans un article qui pointe sur celui la:

"l’argument n’est pas suffisant ; il peut toujours être retourné, puisqu’il n’est pas non plus possible de prouver qu’il n’y a pas de lien…"

concernant des effets secondaire attribué au Gardasil (je m'agenouille et je me signe, en esperant conjurer le mauvais sort qui peut s'abattre, meme sur ceux qui en écrivent le nom.)

alors TOUT est imputable, de la pelade décalvante a l'ongle incarné !
et le resultat est celui-ci:

"Bonjour , J'ai fais ma deuxieme dose de GARDASIL mercredi et depuis Jeudi , j'ai beaucoup de fievre , mal au ventre , mal au bras , un peu de vertiges , quand je commence a stresser la fievre remonte le coeur qui bat vite , je ne fais qu'etre au lit , j'ai une perte d'appetit , quand on en a parler au pharmacien , il dit c'est impossible que ce soit le Gardasil , j'ai peur avec tout vos articles , j'ai pas envie de mourir :'(:'(:'( , en plus comme je fais des crises d'anxieté , je suis super stresser avec tous ce que vous dites , la c'est sur je ne ferais pas la 3eme dose , mais est ce que sa passera ? :( S.v.p"

il est egalement ecrit dans ce meme article, je cite de memoire, que la bonne attitude est de faire de la pharmacovigilance, c'est a dire, de compiler les differents effets indesirables et de les compter, c'est a dire faire la meme chose que dans une etude de tolerance mais aprés commercialisation.

et je suis bien d'accord! mais de la meme facon, il sera toujours possible de contester que l'absence de lien statistique n'ecarte pas absolument la responsabilité du produit (ouf j'ai fait gaffe, je n'ai pas écrit ce Nom Honni ;-) ).

C'est ce que l'on pourrait appeler du Négationisme statistique. Et pourtant si l'on veut observer une attitude rationelle, positiviste et scientifique (ou meme zététique si vous voulez mais parfois chez ces Adorateurs de la Raison je voit plus d'adoration que de raison) il faut admettre EN PRATIQUE que ce dont on ne peut prouver l'existence n'existe pas.

Sinon tout est vrai !! que les SEP provoquée par le vaccin anti-VHC (nan je deconne, c'est pas prouvé !!) sont gueries par la méthode Solomidés, que la mémoire de l'eau est impliqué dans les guérisons miraculeuses de Lourdes, ou que boire un verre d'eau la tète en bas arrète le hoquet (et pourtant j'ai un copain pour qui ca marche).

Après ca la question de savoir si il est judicieux de vacciner en masse des jeunes filles avec un produit dont l'efficacité PRATIQUE est contesté et dont les méthodes de commercialisation sont contestable est un autre débat.

Écrit par : sokolow | 16/09/2009

Ma fille a eu trois injections de gardasil. Et c'est seulement apres ces trois injections que nous avons realise l'ampleur des degats confirmes par le medecin: perte de cheveux, perte de poids, douleurs vaginales. Ce vaccin est un POISON!
Ne le faites pas faire a vos enfants. Suffisament de cas ont ete signale. Evitez le pire , ils n'ont passez de recul pour comprendre la nuisance que Gardesil occasione.

Écrit par : Carl | 07/03/2011

Je me suis fait vacciner il y a un an. Deux semaines après ma première injection j'ai eu des diarrhées à répétition, jusqu'a 6 - 7 fois par jour à n'importe quel moment de la journée !!!! Sans parler des complications, déshydratation à cause des diarrhées, inflamation des intestins, Oesophagite, hernie hyatale et j'en passe ...

Avant ce vaccin j'étais une personne en bonne santé, très rarement malade !!! Ce vaccin est un vrai POISON !!! Qu'est ce qu'ils attendents pour arrêter sa commercialisation ...
Ce vaccin me pourri la vie !! J'ai 18 ans et je suis obligé de prendre des médicaments TOUS les jours !!

Ne vous faites pas vacciner, ne prenez pas de risques inutiles !!

Écrit par : Nana | 09/12/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu