Avertir le modérateur

24/07/2008

Des visiteurs médicaux aux pubs télé : réallocation du budget marketing pharmaceutique vers les patients et les pharmaciens (L’Expansion)

Dans son numéro de juillet/août 2007, le journal L’Expansion reprend une analyse des tendances actuelles de l’industrie pharmaceutique. L’un des articles s’intitule « Marketing sur ordonnance. Le baromètre 2007 Unilog-HEC confirme le transfert vers le patient des budgets de communication ». Un autre est tout aussi clair : « Des visiteurs médicaux aux pubs télévisées. Le durcissement de la réglementation de la visite médicale induit une réallocation des budgets marketing vers le patient ». En clair, l'industrie pharmaceutique misera de plus en plus sur la publicité directe aux consommateurs, sur l'accès direct aux patients, pour mieux les manipuler.

Il est question de « marketing relationnel » (sic), pour « faciliter la relation médecin – patient », selon un ponte de Sanofi.

Un extrait : « Le budget marketing dédié aux patients devrait même croître de 50 % entre 2006 et 2010. Ce repositionnement prend acte du poids croissant


du patient dans la stratégie des laboratoires, un patient chaque jour davantage informé (par Internet et par la presse) et défendu par de puissantes associations. Cela est vrai pour les maladies orphelines et, plus encore, pour les maux touchant de larges populations : obésité, dépendance tabagique, diabète, etc. D’où la création d’observatoires et de campagnes d’information et d’éducation à la santé soutenus par les labos eux-mêmes (Sanofi-Aventis et le Lantus; Roche et le Xenical…), les autorités sanitaires et les associations occupant quant à elles le premier plan ».

 

Les firmes pharmaceutiques reconnaissent sans vergogne que les « campagnes d’information » sont bel et bien du marketing et rien d’autre. (Au cas où quelqu’un aurait eu encore quelques doutes…).

Il faut que le grand public prenne conscience des conflits d'intérêts des associations de malades financées par les firmes pharmacuetiques, et qui sont souvent instrumentalisées ou du moins influencées afin de servir les intérêts privés des laboratoires.

 

Le dossier met en évidence aussi l’augmentation des sommes versées aux pharmaciens pour des activités promotionnelles.

 

L'ensemble est ici  : Dossier Expansion juillet - août 2007.pdf

 

Tout cela colle parfaitement avec le licenciement par Sanofi de 800 visiteurs médicaux pour se recentrer sur les leaders d'opinion, qui indoctrinent les médecins lors de congrès, de la formation médicale continue, par la presse médicale, leur activité d'experts auprès des instances de décision politico-sanitaire et des agences de régulation (AFSSAPS, HAS, HCSP...), etc. Les mêmes manipulent / influencent les malades par leur présence dans les comités scientifiques des associations de patients.

 

Quant aux "campagnes d'information", pas besoin de s'étendre là-dessus... Il s'agit d'une forme déguisée de publicité directe aux consommateurs, qui ne trompe personne sur ses buts qui n'ont rien à voir avec une "information-patient" objective et fiable ou encore avec une "éducation thérapeutique" désintéressée. Personne n'a pu échapper au matraquage médiatique de Sanofi Pasteur MSD pour avertir le pays de la présence cachée de l'ennemi public numéro un de toutes les jeunes filles, qu'elles peuvent croiser à tout coin de rue et qui peut les tuer toutes : j'ai nommé les effroyables papillomavirus humains, contre lesquels le vaillant chevalier Gardasil livre bataille pour défendre nos filles...

 

J'ai aussi parlé de l'autre épidémie - que Sanofi est le seul à voir - qui menace l'existence de millions d'Australiens, à savoir les... caillots sanguins. Heureusement que le preux chevalier Lovenox (enoxaprine) est là! Autrement, vous imaginez l'hécatombe. Des détails dans la note La « campagne d’information » de Sanofi sur les caillots sanguins : occasion pour le BMJ de dénoncer le rôle des agences de communication dans l’information médicale.

 

 

Elena Pasca

Commentaires

On n'a pas fini de voir des spots finissant par "Parlez-en à votre médecin" !

A quelque chose malheur est bon : cela ne sera plus sur le service public audiovisuel...

Écrit par : Randall | 24/07/2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu