Avertir le modérateur

29/07/2008

Trois institutions vaccinalistes américaines sur la sellette : elles sont à la solde de Merck, Wyeth et Sanofi

La résistance aux vaccinations augmente aux Etats-Unis. Et l’enquête de la chaîne américaine CBS, reprise le 28 juillet dans l’article du Wall 1782237943.jpgStreet Journal intitulé Vaccine Proponents Not Immunised from Criticism ("Les promoteurs des vaccins ne sont pas immunisés contre la critique"), mettra de l'huile sur le feu… Il y est question d'énormes sommes d'argent payées par les firmes à l’Académie américaine de pédiatrie, à l’association de consommateurs "Every child by two" et au vaccinologue Paul Offit, fervent défenseur de tous les vaccins. Le soupçon touche trois institutions auxquelles le public faisait confiance s'agissant de la sécurité d'emploi des vaccins et de leur nécessité.


Présentation un peu longue du contexte 

L’Académie de pédiatrie est une façade de l’industrie pharmaceutique, stratégiquement placée pour légitimer scientifiquement les lubies de celle-ci

Si l’affirmation paraît un peu exagérée, rappelons les tout derniers exploits de cet illustre aréopage, décrits dans la note L'Académie américaine de pédiatrie préconise un traitement anti-cholestérol dès 8 ans et le dépistage dès 2 ans.

 

Ma note mettait le doigt sur l’aspect essentiel dans l’histoire, à savoir les multiples conflits d’intérêts de cette vénérable académie dans son ensemble, en plus des liens financiers spécifiques de chacun des rédacteurs des recommandations sur la prise en charge de l’hypercholestérolémie chez l’enfant. Notons qu’il s’agissait de traiter l’excès de cholestérol tout court chez les enfants, et pas seulement chez ceux souffrant de cette forme rare d’hypercholestérolémie familiale, dont Arznei-Telegramm disait qu’elle pourrait éventuellement bénéficier d’un traitement par Ezétrol si jamais rien d’autre n’a d’effet ou que tout le reste est mal toléré. Arnei-Telegramm parlait d’ailleurs d’adultes, et certainement pas d’enfants…  Ce n’est pas par hazard qu'on parle d’Ezétrol, mais pour mettre en évidence une façon de faire - la même dans les médicaments et dans les vaccins - qui colle au plus près de ce que veut l’industrie pharmaceutique.  

 

En effet, j'ai souligné dans la note citée les préférences des pédiatres pour les statines – ce qui n’est pas tellement étonnant, puisque ce sont les médicaments les plus utilisés -, mais aussi pour l’Ezétrol (ezétimibe), ce qui est bien plus louche, compte tenu de toutes les incertitudes entourant ce médicament dès le départ. Mais cela s’explique si l’on prend en compte l’aspect financier : l’Ezétrol est de loin l’anticholestérol auquel on fait le plus de publicité, comme l’a montré le rapport du parquet de l’Etat de Vermont qui comprenait les dépenses publicitaires pour le top 10 des médicaments.

Les détails qui tuent

Comme nous l’avons dit, l’Académie américaine de pédiatrie reçoit de l’argent entre autres de Abbott, Wyeth, Procter & Gamble, Merck, GSK, Johnson & Johnson, etc. Vous n’avez certainement pas manqué de remarquer qu’il y a trois grands fabricants de vaccins dans la liste : Merck, Wyeth et GSK.

Or l’enquête d’ABC nous apprend que la American Academy of Pediatrics (AAP) a reçu 433,000 mille dollars de Merck et 342,000 de Wyeth, par exemple, pour soutenir leurs efforts de promotion des vaccins… Sans parler du fait que l’Académie de pédiatrie s’est immédiatement prononcée en faveur du Gardasil, le vaccin contre deux souches HPV à haut risque cancérigène fabriqué par Merck. Un autre généreux investisseur est Sanofi Aventis, fabricant de 17 vaccins. Même la construction du siège de l’Académie a été co-financée par les firmes, sans parler de paiements, bourses, financements, honoraires pour des conférences promotionnelles et des réunions de formation continue, et autres cadeaux faits aux médecins.

La fondation vaccinaliste Every child by two ou la même corruption en moins visible

La fondation « Every child by two », qui fait de la publicité pour une vaccination complète des nourrissons dès leur plus jeune âge, a déclaré n’avoir aucun conflit d’intérêts, et ce même si elle reconnaît accepter de l’argent des firmes… CBS a découvert qu'un ancien cadre de Wyeth et un consultant pour l’industrie pharmaceutique ont figuré parmi les trésoriers de la fondation… Sur son site, on voit que la direction comprend un cadre supérieur de Wyeth, ainsi que le vaccinologue Paul Offitt et plusieurs autres.

D’autre part, lorsqu’on creuse un peu au-delà de l'article, on voit que la fondation travaille avec APCO, une firme spécialisée entre autres dans la mise en relation de ses clients avec des mouvements associatifs spontanés (grassroots) qui pourront porter le message là où l’industrie pharmaceutique n’a pas accès parce qu’elle est discréditée par les nombreux scandales qui ont émaillé son histoire. Un message que les associations amplifieront en direction des media et des hommes politiques et qu’elles feront paraître comme une expression des préoccupations des consommateurs… Mes notes sur la corruption associative illustrent concrètement la façon de faire.

Notons au passage que APCO se dit aussi spécialisée en "technical writing", qui est un euphémisme désignant le "ghostwriting" en médecine: l'écriture fantôme, faite par des commerciaux et signée par des grands pontes qui servent d'hommes de paille à l'industrie pharmaceutique.

Un autre exemple qui entâche sérieusement la crédibilité des gros producteurs de vaccins

Il y a quelques mois, nous avions parlé aussi de Tadataka Yamada, cet ancien responsable chez GSK, où il s'est occupé du médicament Avandia (rosiglitazone), utilisé dans le traitement du diabète. Après le désastre d'Avandia, auquel on attribue des dizaines de milliers de crises cardiaques, M. Yamada n'est pas très crédible en humanitaire "investi" dans le programme de vaccinations de la Fondation Bill et Melinda Gates... N'y a-t-il pas là un conflit d'intérêts? Une façon d'élargir le marché des vaccins de la firme GSK ? Quand on pense que le même Yamada a été nommé dans une commission fédérale chargée de réfléchir au profil de sécurité des médicaments, à la balance bénéfice-risque, on se dit qu'on est décidément mal barrés...

Paul Offit : le scientifique dédié à sa cause, surtout si elle lui apporte un coussin bien garni de billets

Offit, chef du service des maladies infectieuses dans un hôpital pédiatrique et Philadelphia et professeur d'université, est le vaccinologue le plus cité, le plus médiatique, présent sur tous les fronts. C’est lui qui a sorti cette perle de sagesse selon laquelle un nourrisson pourrait assimiler sans problème 10.000 vaccins à la foisCe vaccinologue fait partie de l’association « Every child by two », tout comme un ancien président de l’Académie de pédiatrie. Comme ça, tout se décide en famille… 

 

Offit a refusé de répondre aux questions de CBS. Mais les journalistes ont trouvé pas moins de 1,5 millions de dollars donnés par Merck pour financer la chaire de cet infatigable publicitaire pour les vaccins en tout genre. De plus, Paul Offit est co-détenteur avec Merck du brevet du vaccin Rotateq, contre le rotavirus qui peut déclencher des diarrhées chez les bébés. Les royalties pour le vaccin viennent d’être vendus pour la coquette somme de 182 millions de dollars.

 

Ni l’Académie, ni la fondation, ni le Dr Paul Offit n’on souhaité répondre aux questions ; ils ont simplement fait savoir qu’ils assument ces financements, mais que cet argent n’a aucune influence sur leur façon de faire et leurs recommandations. Or c’est l’argent de l’industrie qui formate les pratiques médicales de ceux qui s’en mettent plein les poches, tout en se disant indépendants, selon un homme politique se prononçant sur l'histoire.

Le Wall Street Journal mentionne que l’enquête se déroule dans un climat rendu difficile pour les vaccins suite à deux cas récents d’autisme qui ont mené à des investigations et à une décision de justice datant du mois de mars, par laquelle les parents d’un enfant autiste ont été dédommagés financièrement, même si la cour ne s’est pas prononcée explicitement sur le rapport de cause à effet entre vaccins et autisme. Au moment où la décision de la cour a été rendu publique, Offit a écrit une tribune dans le New York Times intitulée Inoculated Against Facts.

Trois des références les plus réputées s’agissant de vaccins sont à la solde des firmes. Comment s’étonner dès lors que le public y croit de moins en moins ? Comment s’attendre à de la transparence, y compris ou surtout sur les effets indésirables, dans de telles conditions de corruption ?

 

Elena Pasca

Commentaires

Le BEH signale en 2007 encore 47 décès par le tétanos en france, un simple rappel anti tétanique aurait pu éviter ces décès. La réanimation médicale est nait grace à une maladie virale grave la polyomyélite, il fallait gérer les poumons d'acier, cette maladie a été vaincu dans les pays développés grace à la vaccination de masse et une bonne couverture vaccinale. La variole est la seule maladie infectieuse éradiquée grace à la vaccination. Quelques centaines de millions d'africains aimeraient avoir un vaccin éfficace contre le paludisme. Les centaines d'infirmières contaminées par l'hépatite B auraient certainement aimé être protégés par une vaccination efficace
C'est bien de dénoncer les relations inacceptables entre les firmes pharmaceutiques et les leaders d'opinions et prescripteurs, ce serait bien aussi de ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Le défaut de vaccination contre des maladies graves peut conduire à des drames, l'habitude de vivre loin de ces fléaux, fait oublier comment ils ont pu être controlé.
Pour les relations entre autisme et vaccination, de nombreuses études indépendantes de l'industrie en particuliers dans les pays nordiques ont disculpé tous les vaccins réguliérement incriminés.
Les discours antivaccinations sont vieux comme la vaccination, il suffit de se souvenir de la lutte de pasteur contre la rage.
Est ce qu'il vous viendrez à l'esprit de dire qu'il ne faut pas se laver les mains avant de faire un soin sous principe que la société qui fait le savon fait une formation aux personnels de l'hopital? Donnons les moyens à la recherche publique de faire de la formation et de la recherche de qualité pour éviter les conflits d'intérêts.

Écrit par : stephane | 29/07/2008

Pourriez-vous m'indiquer ne serait-ce qu'une phrase dans laquelle j'aurais jeté le bébé avec l'eau du bain, dans laquelle j'aurais attaqué les vaccins en bloc?
Il me semble que vos dires ne s'appliquent pas à Pharmacritique.

Réfléchissez un peu avant de dire qu'il s'agit d'un discours antivaccination.

Par contre, je condamne les conflits d'intérêts là où ils sont, et ils ne sont certainement pas plus acceptables lorsqu'il s'agit d'institutions qui font la promotion des vaccins, non?
Surtout dans le climat actuel, il me semble que ces grosses sommes d'argent desservent énormément la cause que ces institutions se proposaient de défendre.

Comment le public peut-il réagir autrement que pour les autres grandes campagnes de publicité?

Quant à l'autisme, je me suis bornée à esquisser le cadre concret dans lequel a lieu le débat et dans lequel l'investigation a été faite - tout cela n'est pas tombé du ciel.

Alors un peu de réflexion avant de jeter l'anathème.

L'image "société productrice de savon" - "ne pas se laver les mains" sonne comme une justification des conflits d'intérêts. Vous pourriez appliquer les mêmes images à tout lien financier et réduire sa portée en utilisant une image banale.

Pharmacritique ne les accepte pas, ces conflits d'intérêts - et nulle part. S'agissant de vaccins non plus.
J'espère que c'est plus clair désormais.

Écrit par : Pharmacritique | 29/07/2008

Stéphane, je vais remettre les choses au point parce que là c'est trop de désinformation en un seul post et je saurais laissé passé cela:

1°) Suffisamment d'études ont montré que des gens dûment vaccinés et revaccinés contre le tétanos (avec un fort taux d'anticorps) avaient quand même fait un tétanos sévère. Alors prétendre que ce vaccin aurait à coup sûr évité les décès, c'est FAUX, cela ne colle pas aux faits. DESINFORMATION DE VOTRE PART

2°) La polio ne sera jamais vaincue PAR la vaccination. voyez ce qui se passe en Afrique: partout où les infrastructures en eau n'ont pas atteint un certain niveau et partout reste la polio: voyez en Inde, voyez au Nigéria et ce même avec 9 doses de vaccins. Alors merci d'arrêter ce baratin. DESINFORMATION DE VOTRE PART...

D'autre part la polio n'est pas si évacuée que ce que vous croyez. La Nature ayant horreur du vide, il faut savoir que d'autres virus comme les écho et les coksakkies ont explosé or ils peuvent eux aussi générer des paralysies!!
LES NOUVELLES FORMES DE POLIO EXISTENT ELLES AUSSI.
Voyez ici:

http://www.alis-france.com/download/LaFatigueChroniqueOuUneFormeCacheeDePolio.pdf

De plus le vaccin contre la polio favorise le développement d'une tuberculose d'où gros risques dans ces pays où les gens ont bien plus besoin de nourriture sans ogm et d'eau propre que de poisons vaccinaux certes très rentables pour les firmes et l'occident mais bien moins pour la santé de ces millions de gens!


3°) JAMAIS AUCUNE MALADIE N'A ETE VAINCUE/ERADIQUEE par une quelconque vaccination. Je veux bien que vous vouliez sauvegarder vos rêves et vos illusions car le réveil peut être douloureux mais quand même!!!

Renseignez-vous mieux!

http://www.alis-france.com/download/variole.pdf

Je rappelle que même sainte OMS a reconnu que c'était la stratégie de surveillance endiguement qui avait vaincu la variole dont le seul réservoir est humain comme vous oubliez de le dire.

D'autre part, comme l'a étudié le Dr Gerard Buchwald dans les années d'après-guerre tous les décès par variole sauf un sont survenus chez des gens en parfait ordre de vaccination. ca veut tout dire...
Le dernier varioleux du monde un cuistot somalien avait été ...dûment vacciné!!
Quand on sait que la mortalité de la variole oscille entre 10 et 20%, on ne peut EN RIEN prétendre que sans vaccin il en serait mort de sa variole !!!

Un ancien membre de l'OMS a fini par dénoncer dans un quotidien britannique le fait que les pays où le sida explosait le plus étaient ceux où les vaccinations antivarioliques avaient été les plus agressives. Comme par hasard...

STOP A LA DESINFORMATION DE VOTRE PART ENCORE UNE FOIS SVP!!

4°) L'HEPATITE B PARLONS EN mon cher monsieur! Sans problèmes.
Parce que là c'est vraiment de la désinformation "de luxe" que vous nous offrez et à l'heure où les fabricants sont mis en examen pour tromperie aggravée suite à leur folle campagne, votre attitude peut s'apparenter à une gifle vis à vis des victimes et je dirais même du simple bon sens.

Tout d'abord le taux d'hépatite B était déjà bein en baisse AVANT la vaccination dans le milieu médical figurez-vous (grâce à la prophylaxie anti-sida qui se transmet de la même façon).
D'autre part alors que ce vaccin est obligatoire dans le milieu médical on remarque sur base des chiffres réels que seuls 50% des médecins sont vaccinés (faites ce que je dis pas ce que je fais en somme!) contre quasiment 99% des infirmières qui elles hélas n'ont pas un max de collègues médecins pour leur faire un certificat de contre-indication...
Comme par hasard les infirmières qui sont des gens particulièrement polyvaccinées sont le personnel le plus sujet à la fibromyalgie!!
Combien d'infirmières n'ont pas fait des sep, des myofasciites à macrophages, etc à la suite de ce vaccin, pathologies elles toujours irréversibles là où l'hépatite B, ne vous en déplaise reste bénigne dans plus de 9 cas sur 10

Voici ce qu'il faut dire, dire, dire et redire sur l'hépatite B ET sa fausse dangerosité (je ne dis pas qu'elle n'est jamais dangereuse mais quand même on ne peut pas l'étiquetter "maladie dangereuse" sinon on met aussi que traverser la rue= activité dangereuse):

L’hépatite B est bénigne dans 9 cas sur 10. Dans les 10% restant il y aura hépatite chronique ce qui n’est absolument pas synonyme de cancer ou de cihrrose !!! En fait, dans 7% des cas d’hépatite B (donc dans 70% des cas d’hépatite B chronique) il y aura portage sain c’est à dire que le sujet pourra présenter au niveau sanguin des protéines antigénique du virus HB mais aussi des anticorps. Ceux-là n’ont aucun symptôme et vont bien. Leurs enzymes hépatiques sont normales. Ils n’ont pas à suivre de traitement. Juste à se protéger lors de leurs relations sexuelles et éviter de donner leur sang. Dans 3% des cas (donc 30% des 10% des cas d’hépatite B chronique), il y a élévation des enzymes hépatiques avec nécessité de conduite un traitement pour éviter ou limiter le risque de cirrhose. Dans 0,6% à 1% des cas d’hépatite B (donc dans 6 à 10% des cas d’hépatite B chronique), il y aura cirrhose hépatique. Et, PARMI ce % maximal de 1% qui aura fait une cirrhose, il y aura 1/5 à 1/3 (donc 20 à 30%) d’évolution en cancer du foie. Comme le rappelle le Dr Louis de Brouwer dans son excellent ouvrage "Vaccination: erreur médicale du siècle", les cas de cirrhose et de cancer hépatiques post hépatite B sont tout à fait insignifiants au regard de ce que génère l’acool au niveau de ce type de pathologies !! Evidemment contre l’acoolisme et l’abus d’alcool, point de vaccins n’est-ce pas...cela mettrait un peu trop en colère l’industrie des producteurs d’alcool et entre industriels, on est solidaire !!!

L’hépatite B peut aussi générer c’est vrai des cas très rares d’hépatite B fulminantes mortels alors dans 85% des cas et qui peuvent nécessiter une greffe de foie. Le risque d’hépatite fulminante après infection par le virus HB est de 0,001 donc de 1/1000° ce qui signifie que, pour calculer le risque de mourir d’une hépatite fuminante, il faut calculer, en fonction du mode de vie individuel de chacun le risque d’être infecté X 1/1000X 85%= ? Pas vraiment très élevé ! Je rappelle en effet que si une infirmière se piquait avec une aiguille infectée de façon certaine avec le virus de l’hépatite B (dun patient donc), elle garde quand même 2 chances sur 3 de ne pas être infectée du tout malgré tout !!!! Donc dans un cas comme celui-là, il faudrait multiplier le risque de se piquer X la population porteuse du virus HB dans le service ou l’infirmière travaille X 1/3X 1/1000= là on aura le risque qu’une infirmière non immunisée qui se piquerait ait une hépatite fulminante. Même calcul mais X 1/100 au bout pour avoir le risque de cirrhose ou X 3/1000 pour le risque maximal d’avoir à terme un cancer hépatique des suites de l’infection. Donc faut vraiment cesser la propagande de peur pour écouler un vaccin à ce point inutile que dans des pays comme l’Angletterre le personnel médical n’est pas du tout obligé de faire ce poison.

On a donc, si on fait le décompte, ce qui est important:

1/1000 d’hépatite fulminante, 3% des cas qui nécessiteront une prise en charge thérapeutique et dans ces 3% un tiers de cirrhose (1%) et dans ces derniers 20 à 30% de cas de carcinomes hépatiques.

ON AURA DONC NULLEMENT BESOIN DE TRAITEMENT DANS 96,999% DES CAS D’INFECTION AU VIRUS HB. (On est loin des 10% de cas pouvant mener au cancer ou à la greffe de foie !!!) Le risque de suite fatale est quant à lui de 1,001% si on comptait que tous les cas de cihrrose ce qui n’est pas le cas et de 0,301% si on ne comptait que les décès par cancer du foie (or certains carcinomes ne se soldent pas non plus par le décès). Donc le risque de létalité oscille entre 0,3% et 1% et certainement pas 10%, resoulignons-le !! Les gens qui regardent cela sans recul peuvent peut-être se dire que 1% de mortalité c’est déjà pas mal et dire que les effets graves du vaccin HB ne sont peut-être pas de 1% MAIS à cela il faut ajouter 2 choses:

les effets graves du vaccin sont clairement sous-estimés

il ne faut pas comparer 1% de mortalité avec le risque grave lié au vaccin (mal établi puisque recensement déficient mais il doit au moins se situer entre 1/400 et 1/600 ce qui est énorme)CAR faisant cela on oublie que pour risquer le décès suite à une infection au virus de l’hépatite B encore faut-il avoir été préalablement contaminé et donc il faut encore multiplier 1% de risque de létalité X la probabilité d’être en contact avec le virus selon son mode et vie ET LA, quand on compare le fruit de cette multiplication avec le risque grave qui peut découler de chaque dose de vaccin faite, le rapport apparait bien moins favorable !!!

Une étude parue dans Pediatrics dès 1993 réalisée parmi un vaste échantillon de pédiatres et de généralistes révèle que 87% des médecins jugent ce vaccin NON UTILE contre seulement 13% de oui donc clairement c'est qu'une certaine frange de médecins hypocrites qui ne veulent pas de ce vaccin qu'il juge inutilent trouvent quand même utile de le recommander à leurs patients!
Faites ce que je dis pas ce que je fais (désolée mais ça cette attitude je trouve ça à gerber!!!!)

Quand on sait que même en se piquant avec une aiguille infectée par le virus HB on a encore 2 chances sur 3 de ne même pas être infectée du tout, faut arrêter de déconner en vantant les faux mérites du vaccin HB. FAUT ARRÊTER!!

Tiens, sur le sujet, voyez donc ce qu'une infirmière vous dit elle du "miracle du vaccin HB":

http://www.nicematin.com/ta/drame/112218/une-nicoise-victime-du-vaccin-de-l-hepatite-b-ils-m-ont-tuee

Et puis, tant qu'à faire informez vous mieux sur les dangers de ce produit en lisant au moins ceci:

"Vaccin hépatite B, les coulisses d'un scandale" Sylvie Simon, Dr Vercoutère édition Marco Piétteur

"Le dossier noir du vaccin contre l'hépatite B" de Lucienne Foucras, édition du Rocher

"Hépatites: les vaccins catastrophe!" de Françoise Joët (dispo auprès d'Alis)

"La santé publique en ôtage" de Eric Giacometti, éd Albin Michel.

Lisez au moins ceci avant de juger comme ça sur du vent!

Voyez les FAITS, les documents, les études et après on pourra en rediscuter parce que là visiblement vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez c'est clair et je vous épargne les dizaines d'autres liens net que je pourrais encore mettre pour démontrer à quel point vous connaissez mal le sujet......

5°) Si l'autisme est lié aux vaccinations et les études indépendantes qui le montrent sont autrement plus indépendantes que celles que vous avez évoquées (étude finlandaise) qui ne le sont PAS. Lisez donc différentes ouvrages pour mieux informer dont le livre "Autisme et vaccination" de Sylvie Simon aux éditions Trédanial, un livre où vous découvrirez vraiment ce qu'il en est de la pseudo indépendance et de la méthodologie plus que contestable de cette fameuse étude finlandaise!!

Heureusement que certains people dont l'actrice Jenny Mac Carthy dont le fils est autiste suite à un vaccin ne s'y sont pas trompés de même que Jim Carrey, Robert Kennedy Junior, le candadit John Mac Cain, etc etc

http://www.talkaboutcuringautism.org/jenny/dc-rally/green-our-vaccines-rally.htm

Vous pouvez aussi voir sur youtube les images de la grande manifestation de juin dernier à Washington....


vous gagnez aussi à lire le livre suivant:

"Vaccins, docteure maman en a assez!" de Monique Morin

Très instructif de même que d'autres livres en anglais, ce n'est pas ça qui manque!


6°) Alors là, là sur la rage vous nous offrez un véritable bouquet final d'ignorance dites-donc Stéphane!!!

Ok vous avez bien appris votre petite leçon du cours d'histoire de secondaire mais votre manque de curiosité ne vous a hélas pas mené à découvrir que...ce n'est même pas Pasteur qui a inventé le vaccin anti-rabique, l'idée est d'un autre puisque ce type n'a fait que plagier et tricher différentes études historiques l'ont démontré. A son époque déjà en effet plusieurs médecins remarquant que Pasteur tuait plus de gens avec le vaccin piqué à un autre qu'il n'en aidait.

On disait déjà ceci à l'époque: "Monsieur Pasteur ne guérit pas la rage, il la donne"! Et de fait il est prouvé par les dires du neveu même de Pasteur, le Dr Adrien Loir que le jeune Rouyer est mort non pas d'une quelconque rage eue d'un chien enragé mais bien de la rage paralytique du lapin donc clairement du vaccin quin ne l'aurait guéri de rien du tout de Pasteur. L'autopsie a pu être bidouillée en crise d'urémie par le professeur légiste Brouardel grand ami de Pasteur le tricheur . Prouvé. Alors vos beaux discours à d'autres hein!

Lisez donc au lieu d'affirmer dans le vent, moi je vous le dis quand même si aucun ne doit être censuré qu'à l'époque où je n'avais encore rien lu sur le sujet ni entendu parler des victimes , je ne me serais jamais permis comme ça d'affirmer dans le vent de telles fadaises!!!

Sur Pasteur vraiment lisez parce que là tant de désinformation de votre part ça vous décrédibilise vraiment mortellement!

Pour votre info (sur Pasteur)

"Pour en finir avec Pasteur", Dr Eric Ancelet, éditions Marco Piétteur

"Louis Pasteur: après la réalité la légende" de Pierre-Yves Laurioz

"Vaccination: erreur médicale du siècle" du Dr Louis de Brouwer édition Louise Courteau, un livre qui parle pas mal de Pasteur et des lieux communs fort éculés sur le sujet

Et, pour votre information générale, lisez donc "Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget éditions Dangles et "Vaccination, l'overdose" de Sylvie Simon, édition Déjà. C'est vraiment un bon conseil!

Moi vous savez je ne me fais pas trop d'illusions sur ce que vous concéderez de lire mais ce que je peux vous dire c'est qu'avant de m'exprimer pour la première fois sur le sujet, j'avais fait l'effort de lire aussi des livres en faveur des vaccins. Et donc cela ne saurait vous nuire de lire des livres critiques, autrement plus étayés scientifiquement parlant que les ouvrages à la gloire des vaccinations faits d'affirmations péremptoires et d'incohérences, contradictions, invraisemblances.....

Bien à vous

Écrit par : Caroube | 31/07/2008

merci a des gens comme Caroube d'orienter notre pensée sur l'industrie, la science au regard des nombreuses sources que vous mentionnez, vous etes medecin, pharmacien ? J'aimerais afin de m'orienter dans la suite de mes etudes, parler avec vous de vos experience dans ce monde là que vous avez l"air de bien connaitre. Merci

Écrit par : dentistefou | 31/07/2008

Bonjour dentistefou et merci beaucoup de votre appréciation à mon encontre!
Oui disons que c'est un sujet que je commence à connaître de mieux en mieux mais vous savez j'aime la modestie, l'humilité et je suis aussi très perfectionniste de nature donc j'aime être toujours plus exigent envers moi-même dans mes recherches et je suis consciente que le sujet étant immense, j'ai encore une montagne, que dis-je une avalanche d'infos à amasser et à analyser!

Sinon, pour ne pas oublier de répondre à votre question, non je ne suis pas médecin ni pharmacienne ni dentiste non. J'ai fait une candi en médecine que j'ai choisi d'arrêter malgré la réussite complète au niveau des notes et j'avoue que plus le temps passe, moins je regrette ce choix. Cette médecine est en pleine dérive et ça saute aux yeux. Les médecins ont tellement voulu décortiquer des maladies qu'ils en ont créé d'autres. Ils ne savent pas ce qu'est la santé et ne savent que la définir par défaut...quel dommage! Quel gâchis d'argent et de vie je trouve! Moi ma conscience me dit que je ne peux plus me taire sur le sujet et tous les jours de ma vie donc je me battrai pour qu'un maximum de gens puissent avoir la chance que moi et bien d'autres n'ont pas eu à temps d'où qu'on a été victimes de ces satanés vaccins. Toute info de qualité même donnée in extremis peut changer une vie et pour moi une vie ça n'a pas de prix. Je compte reprendre très bientôt une formation pour devenir naturopathe parce que là au moins on étudie la santé et la logique pour la garder!! C'est surtout de ça dont on va avoir beosin je crois bien plus que de médecins pour "redresser la barre" ces prochaines années!!!!!!!!!!!!!!!!

Si vous souhaitez me contacter, il n'y a pas de problèmes, vous pouvez le faire vie le mail suivant:

ka-roube@hotmail.com

Voilà, au plaisir de vous lire!
Bien à vous

Écrit par : Caroube | 01/08/2008

tout est dit! ni pharmacien ni medecin!

Écrit par : sdq | 02/04/2009

Rebonjour au "pharmacien" qui vient de poster sous un autre pseudo et auquel je viens de répondre, puisque l'auteure de Pharmacritique est souffrante.

Caroube n'est pas l'auteure du blog, mais une lectrice qui exprime ses positions librement, tout comme vous l'avez fait dans votre commentaire précédent parlant d'un "ramassis de conneries"... Librement, ce qui ne veut pas dire que le commentaire était forcément intelligent...

Les positions de ce blog quant aux vaccins en général ont été clairement exprimées par Pharmacritique dans la réponse au premier commentaire (entre autres). C'est juste un peu plus haut, mais vous n'avez pas pris la peine de lire, pressé comme vous étiez d'exprimer votre dédain, ici comme dans l'autre commentaire.

Si vous aviez lu, vous auriez vu que les positions de Pharmacritique ne sont pas celles de Caroube. Quant à moi, mes enfants sont vaccinés et je recommencerais demain sans aucun problème. Mais pas de Gardasil ou de Cervarix, par contre!

Ce n'est pas avec des "arguments" comme les vôtres, qui consistent simplement à vouloir faire taire les patients, que vous allez désamorcer la véritable crise de confiance qui touche les vaccins et la montée en puissance d'une attitude antivaccinaliste globale, souvent irrationnelle et non argumentée, à mon avis, lorsqu'elle revient à tout rejeter en bloc, sans analyse rationnelle au cas par cas.

Et vous n'allez faire taire personne, monsieur le pharmacien.

Tout ce que vous obtenez de cette façon, c'est ternir un peu plus l'image des professionnels de santé et accentuer l'impression que nous, patients, avons du mépris de bon nombre de médecins et de pharmaciens envers nous. Vous nous faites percevoir de façon brute et non édulcorée l'arrogance qui est trop souvent la vôtre et contre laquelle nous devons nous rebeller de plus en plus.

Ca suffit comme ça!

Avec tous les médicaments foireux que vous nous avez vendus et que vous nous vendez encore, c'est assez incroyable de vous voir encore parler de cette façon-là.

Rien ni personne ne vous force à venir sur le blog Pharmacritique. Si vous le faites, prenez la peine de lire, vous pourriez quand même apprendre certaines choses.

Si, si, c'est toujours possible, je vous assure. Il est même possible d'apprendre des patients. Incroyable, non??

si tout ce que vous voulez, c'est déverser votre mépris et votre arrogance, allez sur les sites et les blogs des médecins et des pharmaciens frustrés qui passent leur temps à pester contre les patients.

Ou alors sur les sites des laboratoires et de leurs VRP, qui chantent les louanges de tous les médicaments sans exception.

Vous serez plus à l'aise, je pense.

Écrit par : Anne | 02/04/2009

infirmière ayant "subit" le VHB qui a provoqué une SEP.
IL y en a une, c'est une de trop!!!!

Écrit par : nervo | 12/10/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu