La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

03/09/2008

Pétition contre le droit de préemption de l’agence du médicament, qui mettrait les firmes pharmaceutiques au-dessus des lois

Aux Etats-Unis comme ailleurs, l’industrie pharmaceutique cherche à se placer une fois pour toutes au-dessus des lois, pour échapper à ses 1247032610.jpgresponsabilités pénales lorsque certains médicaments créent des désastres sanitaires. Le moyen parfait pour ce faire - et pour en finir avec les droits des victimes comme avec les droits des Etats de poursuivre un laboratoire en justice pour demander des comptes -, c’est de faire appliquer à la santé le droit de préemption. Nous avons dit ce qu’est la préemption fédérale dans les notes de la catégorie Boucliers juridiques pour les firmes. En gros, une fois que la FDA (agence fédérale américaine du médicament, équivalent de l’AFSSAPS) aura autorisé un médicament, plus personne ne pourra attaquer en justice la firme qui le fabrique et le commercialise, et ce même s’il tue à tour de bras.... Ni les victimes, ni même les Etats ne pourront porter plainte. Fini les droits des individus et des Etats ! Morts et enterrés. Et vive les passe-droits de l’industrie pharmaceutique !

Signons la pétition qui s’oppose à la préemption fédérale de la FDA !


Photo: Encarta MSN

 

Le contexte

 

La question est urgente : plusieurs tribunaux ont rejeté pour le moment de telles prétentions d’application du droit de préemption fédérale dans des cas concrets de procès intentés par des victimes d’effets secondaires aux producteurs des médicaments en question. Mais la très conservatrice Cour suprême des Etats-Unis aura à statuer dans les mois à venir dans plusieurs cas où les firmes utilisent la préemption comme arme de défense, sans même contester que leurs médicaments sont responsables des dégâts subis par les victimes... Et il est même question d’un projet de loi qui serait basé sur cette jurisprudence de la Cour suprême.

 

Cette question ne concerne pas que les Américains

 

L’industrie pharmaceutique est globalisée et "mondialisée" depuis longtemps… Mêmes multinationales, mêmes médicaments, mêmes procédés, mêmes tactiques pour échapper à la responsabilité, à peine nuancés en fonction des us et coutumes locaux…

 

Il faut tout faire pour arrêter ce processus qui mettrait les firmes au-dessus des lois et empêcherait toute action à leur encontre ! Et il ne faut pas que nous restions indifférents sous prétexte que cela ne concerne que les Etats-Unis. En France, on tâtonne à peine pour essayer de formuler un moyen juridique de protection des individus et de réparation pour les victimes. Mais le constat est clair : nous n’avons aucune protection, aucun recours. Le lobby pharmaceutique – et les autres lobbies industriels – s’opposent depuis longtemps, et avec succès, à toute tentative d’introduire dans le droit français la possibilité d’un recours collectif en justice, qui serait initié par des victimes regroupées pour se défendre et pour défendre la santé publique. Le droit français ne prévoit pas non plus des moyens d’action étatique en justice. La protection juridique n’existe pas, et l’industrie pharmaceutique fait ce qu’elle veut.

 

Maintenant, imaginez notre vénérable AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) - qui grouille d’experts ayant des conflits d’intérêts, qui est financée en majorité par l’industrie pharmaceutique et se comporte comme leur humble servante – imaginez-là avoir le dernier mot en matière d’effets secondaires… Par exemple, plus question d’intenter un procès pour « tromperie aggravée » au producteur du vaccin contre l’hépatite B ou à celui de l’hormone de croissance, etc. Puisqu’une fois que ces produits auront été autorisés par l’agence du médicament, plus personne ne sera responsable. Même pas à cet infime degré de responsabilité actuellement imputable en France…

 

Les procès sont essentiels aussi pour obliger les firmes à dire la vérité

 

Maintenant, si même les protections juridiques existant aux Etats-Unis sautent, nous serons très mal barrés partout dans le monde… Il n’y a aucune exagération dans ces propos : les procès américains, qu’ils soient intentés par des victimes regroupées (class action) ou par des Etats, permettent d’obtenir des informations sur ce que les firmes savent réellement sur les effets secondaires de tel médicament, sur ce qu’elles ont occulté en manipulant les essais cliniques, la recherche et la presse médicale. Ce n’est que la justice qui peut obliger les laboratoires à livrer des documents internes, bref, à dire la vérité.

 

Et c’est ainsi, par le biais de ces procès, que le monde entier apprend ce qu’il en est des risques et dangers de tel médicament. D’où la possibilité de faire pression, de changer les attitudes de l’opinion publique, etc.

 

La même droit de préemption pourrait – une fois en vigueur aux Etats-Unis – être réclamé par l’industrie pharmaceutique partout dans le monde, pour étouffer d’emblée tout embryon de changement juridique, visant à trouver un moyen de rendre les firmes responsables de leurs actions, de leurs médicaments, de leurs méthodes…

 

Il est dès lors extrêmement important de soutenir l’effort des associations et des cercles médicaux américains qui se battent pour défendre ce droit à demander des comptes à l’industrie pharmaceutique, en tirant la sonnette d’alarme, en éclairant l’opinion publique sur la signification de 859988556.jpgce qui est en marche, en écrivant des articles, en lançant des pétitions…

Et nous pouvons les aider en signant la pétition contre l’application du droit de préemption dans le domaine de la régulation des activités des firmes pharmaceutiques.

La pétition est ici: FDA Preemption = Bad Medicine ("Le droit de préemption accordé à la FDA = mauvaise médecine").

Seuls le nom et le mail sont demandés, autrement dit, cette pétition adressée au Congrès américain est ouverte à toute personne qui se prononce contre cette énième ignominie de l’industrie pharmaceutique.

 

Il ne faut pas que la préemption s'applique dans le domaine médico-pharmaceutique! Ce serait signer l'arrêt de mort du droit 297594286.jpgde la société à imposer des limites aux industries, à imputer des responsabilités. Ce serait la fin des droits individuels et collectifs de réparation, littéralement crucifiés par une telle application du droit de préemption dans un domaine où il n'est pas légitime. (Cette crucifixion est un ornement de la Cour d'appel de Pau, reproduit sur le site du ministère de la Justice pour illustrer les sources religieuses de la symbolique de la justice. Il reste à espérer que, contrairement à l'image biblique, ce sont les coupables qui seront crucifiés, et non pas les victimes... Victimes qui le sont doublement : une fois à cause des effets secondaires, une deuxième fois à cause du déni de justice, dans ces cas trop fréquents où personne n'est responsable de rien...).

 

Pour mieux comprendre le sujet et les enjeux

 

Il y a nos deux notes, L'industrie pharmaceutique veut une immunité totale pour les effets indésirables. Le droit de préemption ou le déni de responsabilité et La préemption vue de près : un bouclier juridique pour les firmes“.

 

Et des précisions dans deux autres notes: "Editorial du New England Journal of Medicine: la préemption serait un désastre pour la sécurité des soins" et "Un think tank financé par les multinationales pour promouvoir la préemption fédérale, donc l'immunité des firmes pharmaceutiques".

 

Sources anglophones

Elena Pasca

Commentaires

Ne nous laissons pas dévorer par les voraces de l'industrie pharmaceutique, parfois "empoisonneurs légaux" !
Non aux pleins pouvoirs pour l'indudtrie pharmaceutique !
Non à l'irresponsabilité des industriels de la pharmacie !
NON au droit de préemption de l’agence du médicament !

Écrit par : FERRANTI Jean-André | 14/09/2008

stop à l'exploitation de l'être humain par tous les moyens, afin de se remplir les poches

Écrit par : prevot | 14/09/2008

Merci pour vos remarques.
Je vous invite à signer les pétitions, celle contre la préemption de la FDA, mais aussi celle contre la privatisation de l'hôpital public.
Merci.

Écrit par : pharmacritique | 15/09/2008

trop de laboratoires pharmaceutiques.
NON À LA PRIVATISATION DE L'HOPITAL PUBLIC
LE DROIT DE SE SOIGNER POUR TOUS, SANS PAPIERS,
SANS DOMICILE FIXE.

Écrit par : mordacq christian | 21/09/2008

Empoisonnée, droguée par un pseudo médicament (AGREAL) des Laboratoires SANOFI, diffusé en France par les Laboratoires GRUNENTHAL, et ce dans le seul but de faire du profit, je dis également NON à l'exploitation de l'être humain, NON A LA PRIVATISATION DE L'HOPITAL PUBLIC, LE DROIT DE SE SOIGNER POUR TOUS, QUELQUE SOIT LA COULEUR DE LA PEAU, SANS PAPIERS, SANS DOMICILE FIXE.

Pour moi, les laboratoires sont des empoisonneurs et ne dit-on pas "INDUSTRIE pharmaceutique."

Écrit par : Chantal | 25/09/2008

Très juste, votre remarque sur l'industrie. Il ne s'agit en aucun cas de philanthropes... Dommage que des médecins se laissent instrumentaliser et acheter, qu'ils acceptent la corruption.

Pour manifester vos positions, vous pouvez signer les pétitions: en plus de celle mentionnée dans cette note, il y a la catégorie "Pétitions", où vous trouverez plusieurs pétitions allant dans le sens des principes que vous rappelez:
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/petitions/

Il y a aussi l'appel pour la préservation de l'hôpital public:
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/l-hopital-public-tue-par-les-marchands/

J'espère que les effets indésirables de l'Agréal se sont au moins estompés et vous souhaite qu'ils disparaissent complètement!
Bon courage!

Écrit par : pharmacritique | 26/09/2008

Je vous remercie pour votre message d'encouragement.

Le sevrage d'agréal est long et pénible, beaucoup de femmes garderont des séquelles, mais cela n'intéresse pas grand monde. La médecine n'a rien pour nous, quand nous avons "la chance" de tomber sur un médecin qui nous croit.

En ce qui me concerne, tout comme une autre femme de ma connaissance, j'ai pris très peu de poids avec ce pseudo médicament mais j'ai perdu 14 kgs. Je faisais 43 kgs début janvier 2008 et j'arrive péniblement à me maintenir à 45 ou 46 kgs. Je souffre surtout de FROID, un froid qui ne me quitte que lorsque je suis couchée et, avec l'arrivée de la fraicheur et de l'humidité certains symptômes sont revenus.
Mon médecin homéopathe dit que nous portons maintenant une blessure, mais grâce à son intervention, sa patience, sa gentillesse, je peux à nouveau marcher et écrire.

J'aurais aimé trouver un post sur AGREAL dans Pharmacritique, il y a tant à dire, il y a tant de femmes qui sont passées à l'acte suicidaire, tant de femmes qui souffrent, tout cela pour avoir fait confiance à leur médecin.
Personne ne peut dire si, un jour, nous retrouverons notre "vie" d'avant AGREAL. Espérons simplement que nous avons définitivement passé le cap très difficile des idées fixes de se tuer.

Forum ouvert par les Mutuelles de France sur la revue VIVA
http://www.viva.presse.fr/Agreal-R-quand-les-soins.html

J'ai mis beaucoup de vérités sur les forums AGREAL, ainsi que beaucoup d'articles de Pharmacritique, alors dernièrement tous mes messages ont été effacés d'un certain forum, alors je recommence. La vérité dérange.
http://forum.doctissimo.fr/sante/menopause-osteoporose/agreal-tristesse-depression-sujet_149017_163.htm#t158697

Les femmes espagnoles, par leur combat, ont réussi à faire interdire AGREAL en Colombie et au Vénézuela, mais AGREAL est toujours en vente en Afrique, au Maroc et certainement dans d'autres pays, car seul compte LE PROFIT.

Nous avons écrit à Madame le Ministre de la Santé, mais nous n'avons eu aucune réponse !!!!!!!!!

Je suis de très près toutes les pétitions et j'ai déjà signé celle pour l'hôpital public, mais je vais aller faire un tour sur le lien précédent.

Écrit par : Chantal | 26/09/2008

Bonjour,

Vous avez raison, il aurait fallu en parler. Je n'y connais rien et suis submergée par le flot d'informations, au point d'avoir un retard phénoménal.

Je crois que la meilleure chose à faire, c'est d'écrire vous-même une note sur les effets secondaires de l'Agréal, que nous posterons ici. La seule chose que je vous demanderais, compte tenu de nos positions, c'est de ne pas mentionner les noms des médecins qui vous soignent ou des produits que vous prenez, pour ne pas faire de la publicité. A part ça, libre à vous.

A mon avis, en plus de la description des effets secondaires, ce serait bien d'expliquer ce que c'est que l'Agréal, à quoi il était censé servir, le fait qu'il avait déjà été retiré dans plusieurs pays, y compris l'Espagne (en Europe), si ma mémoire est bonne.
Enfin, vous voyez le genre: quelques éléments permettant à ceux qui n'y connaissent rien de situer les choses.

Je suis désolée que vous ayez à subir la censure sur les forums; vous n'êtes pas la première personne à en parler.

On m'a dit à plusieurs reprises que des liens vers des articles de Pharmacritique ont été censurés et des discussions supprimées - surtout lorsqu'il s'agissait du Gardasil, des psychotropes, de la de la désinformation généralisée sur les effets secondaires des médicaments, de certaines méthodes douteuses des laboratoires... Comme par hasard... Avec, en plus, quelques réactions "sympathiques" disant qu'il s'agissait de la paranoïa, etc.

Si vous voulez faire une note, vous pouvez l'envoyer à l'adresse de contact:

pharmacritique@voila.fr

Cordialement.

Écrit par : pharmacritique | 26/09/2008

Je suis très voulons aussi signer la pétition parce qu'ils pensent que c'est un très gros problème!

[Lien commercial supprimé par Pharmacritique].

Écrit par : drug testing | 01/12/2008

j'ai pris agreal depuis plus de 15 ans.j'etais completement droguee.j'avais grossi de 8 kg.quand ils l'ont arrete en France, j'en ai achete en Afrique et quand il y en avait plus,j'allais en acheter au Maroc quand ma fille a decouvert sur internet ce qui se passait .
quand j'ai arrete agreal, j'ai tout de suite commence à maigrir,7kg en 4 mois.avant d'arreter agreal et apres, toutes mes dents etaient cariees et j'ai du payer plus de 4000euros. je ne dormais plus sans somnifere. mes bouffees de chaleur sont revenues ,pire encore.je marche au chaud et au froid,.j'ai tjs tres froid dans la maison alors que les autres ont chaud. et les bouffees me montent à la tete, j'ai mal au ventre à chaque fois. j'ai eu des kystes aux ovaires qui ont disparus au bout de 4 ans. j'ai mal aux jambes ,je ne peux plus courir alors que je savais faire que ça. je suis en train de faire toutes sortes d'examen pour trouver pourquoi j'ai mal.je ne suis plus de bonne humeur comme avant,.je me replie sur moi meme.j'ai un glaucome ,je ne sais si c'est en rapport. il y a bien d'autres choses.
donnez moi des nouvelles pour voir si ça va evoluer.

Écrit par : Latifa | 25/01/2010

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu