Avertir le modérateur

06/09/2008

Crestor inefficace et inutile dans l'insuffisance cardiaque (nouvelle confirmation)

Le Crestor d’Astra Zeneca se révèle insuffisant dans l’étude sur l’insuffisance cardiaque, nous apprend une dépêche de Reuters en date du 31 1552121174.jpgaoût (Astra's Crestor fails in new heart-failure study).

 

L’étude GISSI-HF ne trouve aucun effet de prévention cardiovasculaire et de réduction de la morbimortalité par rapport aux patients ayant eu un placebo. L’étude CORONA, dont les résultats ont été rendus publics en novembre 2007, est arrivée à la même conclusion.


Photo : Pharmalot (qui en parle dans le compte-rendu du congrès de cardiologie de Munich)

 

Ces deux études balaient définitivement les prétentions du Crestor (rosuvastatine, grand succès financier d'Astra Zeneca, qui voulait encore plus...) d’être la première statine à apporter un bénéfice clinique dans l’insuffisance cardiaque, lorsqu’elle s’ajoute aux traitements standard de cette affection. Les statines sont cette classe de médicaments censés avoir des bénéfices cliniques cardiovasculaires qui les rendraient incontournables, grâce à leur unique effet qui est de baisser le LDL cholestérol (appelé aussi "mauvais" cholestérol). C'est en vertu de cet effet que ces médecins pour lesquels les désirs d'Astra Zeneca, Merck et Cie sont des ordres les prescrivent massivement dans le traitement des dyslipidémies, de l'hypercholestérolémie (nom qui indique un excès du LDL cholestérol).

 

C'est un traitement qui se veut préventif et qui médicalise beaucoup de bien portants diagnostiqués pré-hypercholestérolémiques par l'application du très efficace procédé de disease mongering (façonnage de maladies), dont une dimension essentielle est le fearmongering : présenter une situation forgée pour les besoins de la scène de façon à provoquer la peur: peur d'une mort imminente par complications cardiovasculaires si le patient ne fait  illico presto don de son corps à l'industrie pharmaceutique - ce qui permet par ailleurs de faire marcher le commerce et l'économie. C'est un traitement citoyen, autrement dit... Un peu comme le commerce éthique...

 

Tout le monde ou presque se retrouve avec un excès de mauvais cholestérol grâce à des seuils de LDL cholestérol baissés par la décision arbitraire d'un groupe d'experts souffrant, eux, d'un excès de biais, autrement dit de conflits d'intérêts issus de leur vassalité face aux firmes pharmaceutiques qui produisent le Zocor, le Tahor et autres Lipitor, Ezétrol, Inégy... Ces médicaments sont les plus vendus au monde, avec les antidépresseurs. Et l'économie est pourtant en crise. Ô misère! Il faut consommer plus!

 

Pour le plaisir, rappelons-nous l’attaque en règle lancée par le Lancet en 2003 contre les prétentions d’Astra Zeneca pour son anticholestérol Crestor (rosuvastatine). La revue s’en prend dans un éditorial cinglant à la stratégie marketing très agressive de la firme, qui ne respecte aucune règle de preuve et de décence. Le Lancet rappelle que le Crestor est la statine qui peut se targuer d’un usage répandu basé sur le plus faible niveau de preuves de toute la classe. La revue britannique demande à Astra Zeneca de domestiquer la « machine marketing », alimentée par des « statistiques aventureuses » et par une « logique astrologique », et de revenir à des pratiques moins déviantes dans la publicité. The Heart rend compte de cet article savoureux sur cette page.

 

A lire aussi un commentaire sur le Health Care Blog, qui prend lui aussi pour point de départ l’attaque du Lancet et ce qu’on y apprend sur toutes ces statines dont on nous abreuve sur la base d’une publicité éhontée, et non sur la base de connaissances scientifiques… Il s’appelle The Lancet vs Crestor, or why I'm not on statins....yet! ("Le Lancet vs. Crestor ou Pourquoi je ne suis pas sous statines… du moins pas encore !")

 

C'est une belle critique, toujours actuelle, du bluff de proportions mondiales que les firmes ont réussi à faire passer pour de la science – et à le faire avaler par des centaines de millions d’usagers, pour des prix astronomiques… Et pourtant, toutes les décennies de statines à volonté n’ont pas entraîné une diminution significative de la morbidité cardiovasculaire dans l’ensemble de la population, ni une réduction notable de la mortalité chez les patients malades…

 

Nous avons pointé du doigt ces aspects dans plusieurs notes réunies sous la catégorie (Anti) cholestérol, Ezétrol, Inegy. En parlant par exemple du "THINCS: le réseau des sceptiques du cholestérol. Articles, news et pétition" ou encore des "Médicaments anticholestérol: théorie des firmes et pratiques serviles des agences du médicament", etc.

 

Elena Pasca

Commentaires

pourquoi utiliser le crestor?
aucun benefice en terme de morbi mortalite

Écrit par : benoit | 22/10/2008

Répondre à ce commentaire

depuis 2 ans j'ai de graves douleurs articulaires. Les médecins que j'ai rencontrés depuis le médecin traitant jusqu'à un professeur d'un grand établissement parisien prétendent qu'il n'y a pas de lien avec les statines; j'en prend depuis 12 ans ce qui n'a pas empêché l'obstruction des coronaires soignée par la pose de stent en 2005. Aujourd'hui il a été décidé que j'arrêtais Inegy pendant 1 mois pour voir si je n'ai plus de problème articulaire. Je suis en kiné depuis 4 mois avec blocage de l'épaule gauche , douleurs au genou après fissure du ménisque en mai 2008.vUn médecin vient de m'indiquer qu'il a lui aussi changé de statine à cause des douleurs articulaires : il prend Crestor ; avec ce que je viens de lire cela modère mon désir de passer à Crestor dans 3 semaines, et pourtant je croyais avoir trouvé le remède qui allait me convenir; je manque de beaucoup de HDL et je suis en deçà des normes pour le LDL.
quelqu'un peut-il me dire si il y a plus de risques de morbidité avec Inegy Tahor que j'ai eu avant la pose des stents , ou avec Crestor?

Écrit par : chapelle | 12/02/2009

Répondre à ce commentaire

On sait depuis 2003par la banque espagnole de pharmacovigilance que les douleurs articulaires sont des effets bien connus des statines . Ces arthralgies disparaissent quelques jours après l'arret de ces produits .
Par ailleurs les différentes statines ont un métabolisme différent: en cas d'intolérance avec un produit de cette famille, on peut en essayer un autre.
Etant donné vos antécédents coronariens, il est souhaitable que vous preniez une statine : apparemment vous ne tolérez ni l'Inégy qui contient de la Simvastatine, ni le Tahor ( Atorvastatine ).
La Pravastatine 40 a fait la preuve de son efficacité chez les patients coronariens; c'est le produit qui semble le mieux indiqué . Si les arthralgies reparaissent avec ce produit, le Crestor reste aussi une possibilité, à condition qu'il n'entraine pas d'arthralgies aussi.
De toute façon revoyez ce problème avec votre médecin..

Écrit par : siary | 13/02/2009

Répondre à ce commentaire

Mon médecin de famille m'a prescrit INEGY il y a un an, snas effet, parce qu'il a entendu que c'était le meilleur. J'ai du aller voir le cardiologue de ma femme qui s'est fâché et m'a dit que Inegy était de la m* et à ma question sur Zetrol (?) et Crestor, il a dit la même chose de ceux-là aussi. J'ai eu ELISOR, et selon la notice c'est la même chose que pravastatine.
Moi ça me va bien. Ma femme n'a pas de traitement, le cardiologue dit que ça ne marche pas chez les femmes. Le médecin de famille voulait lui en donner et n'aime pas qu'elle refuse, il lui a fait peur. Elle elle a perdu du poids, nous faisons un régime et marchons tous les jours. Le cholestérol a baissé, chez elle surtout, avec les autres graisses, j'ai oublié le nom.
C'est pour dire qu'il faut de l'exercice et attention à ce qu'on mange et demander un 2eme avis. Le cardiologue dit qu'il faut se méfier de tous les nouveaux médocs.
Bon courage!

Écrit par : Corentin | 14/02/2009

Répondre à ce commentaire

il a l'air super ce cardio, je vous conseille de lui faire confiance

Écrit par : Don Diego de la Vega | 16/02/2009

Répondre à ce commentaire

un vrai ramassis de conneries ce site!

Écrit par : un pharmacien | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour au "pharmacien",

Je remplace temporairement l'auteure de ce blog quant à la modération et aux aspects techniques. A regarder de plus près, je vois que vous êtes la même personne qui a laissé un autre commentaire sous un pseudo différent et avec un e-mail différent (tout aussi farfelu) disant "tout est dit! Ni pharmacien, ni médecin!"

Les patients n'ont-ils pas le droit à la parole?

Rien, absolument rien ne vous oblige à venir lire Pharmacritique, qu'il s'agisse des notes ou des commentaires des lecteurs!

Et puisque la plupart du temps l'auteure du blog donne des informations ou traduit des articles parus dans des revues médicales étrangères et/ou sur des sites médicaux indépendants de l'industrie pharmaceutique, je suppose que ces références sont elles aussi "un ramassis de conneries"... D'après vous, The Lancet, Arznei-Telegramm, Minerva, Prescrire, NEJM, JAMA et d'autres revues ainsi que les associations de type Healthy Skepticism, dont Pharmacritique fait partie, ne produiraient que des "conneries"...

Voilà qui est pour le moins surprenant, parce que ce sont certaines des références les plus sérieuses en médecine.

Et les vôtres, quelles sont-elles? Ce que disent les laboratoires, je suppose? Si Astra Zeneca dit que le Crestor est génial, c'est que c'est vrai? Mais les labos ont dit la même chose du Vioxx, et vous-même, vous en avez vendu. Alors... Essayez de faire preuve d'un peu d'humilité, d'un peu de retenue, d'un peu de respect pour les autres.

Et essayez d'intégrer la notion de "doute" dans votre façon d'appréhender les médicaments et la publicité des laboratoires. Parce que vous, vous êtes un professionnel de santé. Donc ce qui devrait compter avant tout, c'est la santé des patients, non?

Et ils ont quand même droit à la parole, non? On n'est pas en dictature, quand même?
Où alors votre image de la médecine et de la pharmacie, c'est d'imposer le silence aux patients et de leur faire gober tout ce qui sort de l'industrie pharmaceutique et que des médecins et des pharmaciens dépendants d'elle se hâtent de vanter partout?

Le "verdict" lapidaire que vous venez d'exprimer en dit long sur vous, oui, sur vous, par sur ce blog.

Mais en quoi donc ce blog vous dérange-t-il autant? Au point de prendre la peine de laisser trois commentaires? (L'un étant en double, je l'ai supprimé).

Écrit par : Anne | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

c'est vrai qu' un tel commentaire ne fait pas bien avancer les choses;prenez un peu de recul par rapport a votre métier:pourquoi etre si aggressif , craignez vous que l'on touche à votre chiffre d'affaires et à vos prévisions de ressources? les discussions de ce site font certainement avancer les esprits,et aident à la prise de conscience collective: la médecine "traditionnelle" et les pharmacines ne détiennent plus le monopole de la santé et c'est celà l'évolution de l'Homme: s'adapter aux changements.

Écrit par : mgpre | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

Cher Pharmacien anonyme, « Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du Monde » nous enseignait Camus. Cela est en parfaite harmonie avec l'éthique de Pharmacritique.Pharmacratique n'est pas un vrai ramassis de conneries, même s'il vous permet de poster vous-même (en toute ignorance ?) la plus évidente des conneries.

Écrit par : Ziad | 02/04/2009

Répondre à ce commentaire

je suis surpris par vos réactions sur Crestor. Vous qui parlez du NJEM avez vous lu l'article élogieux sur l'étude Jupiter dans cette même revu. Cela faisait longtemps qu'une étude n'avait pas était faite aussi sérieusement. Elle fût le sujet principal de l'AHA en 2008.
Bien à vous VDK.

Écrit par : VDK | 06/05/2009

Répondre à ce commentaire

moi aussi je suis contre CRESTOR mes douleurs ont miraculeusement disparues depuis que j-ai arrette

[Nom de famille supprimé par Pharmacritique, comme toujours s'agissant de données médicales personnelles, même vagues]

Écrit par : Yvette | 06/11/2010

Répondre à ce commentaire

y-a-t-il quelqu'un qui pourra me dire quel est le meilleur médicament contre le cholestérol. quel laboratoire pharmaceutique aura l'honnêteté d'avancer un nom en oubliant chiffre d'affaire. si les statines contenues dans ces médicaments ont des effets secondaires, lequel n'en n'aurait pas ou peu ?

Écrit par : Maryse | 12/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour Maryse,

Je ne suis pas médecin, et même si je l'étais, ce genre de questions ne se règlent pas sur internet, mais dans un cabinet médical.

Sur Pharmacritique, je transmets des informations, des éléments de réflexion, rien de plus.

Il y a deux articles sur le fait que les statines n'ont pas d'effet clairement démontré chez les femmes - à la différence des hommes -, surtout lorsqu'elles n'ont jamais eu de problèmes cardiovasculaires.

Pour les effets secondaires, en général, il en va de même pour les statines que pour toute classe de médicament: tous les médicaments d'une même classe de médicaments tendent à avoir le même type d'effets indésirables, avec des variations.

Tout cela est d'ordre général. A vous de voir avec votre médecin - ou un autre si celui-ci ne prend pas en copte vos questions - comment cela s'applique à votre cas particulier et toute autre question spécifique.

Bon courage!
cordialement,

Elena Pasca

Écrit par : pharmacritique | 15/11/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu