La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

15/09/2008

Gardasil: anaphylaxie (allergie grave) bien plus fréquente qu'avec d'autres vaccins (étude australienne)

(Avec une mise à jour à la fin)anaphylaxis.jpg

 

Une étude australienne à grande échelle sur les réactions anaphylactiques au Gardasil met en évidence un taux 5 à 20 fois plus élevé par rapport aux anaphylaxies dues à d’autres vaccins. Les résultats ont été publiés dans un article (en libre accès) du journal de l’association canadienne de médecine (CMAJ) : Anaphylaxis following quadrivalent human papillomavirus vaccination (Anaphylaxie consécutive à l'administration du vaccin quadrivalent contre des papillomavirus humains).


Qu’est-ce que l’anaphylaxie ?anaphylaxis skin Google.jpg

Citons une association canadienne : « L'anaphylaxie est une réaction allergique subite et sévère qui se manifeste par une difficulté respiratoire, collapsus et possiblement décès. Les symptômes surviennent habituellement dans les minutes suivant contact avec l'allergène et progressent rapidement. Les réactions anaphylactiques tendent à être plus rapides et plus sévères avec chaque contact futur avec l'allergène. (…). Voici quelques signes et symptômes notés au début d'une réaction anaphylactique:

  • Picotements des lèvres et de la bouchegonflement visage Google.jpg
  • Rougeur du visage ou autre partie du corps
  • Démangeaisons aux yeux, au nez et visage
  • Enflure des paupières ou du visage
  • Vomissements
  • Diarrhées

Les symptômes d'anaphylaxie évoluent rapidement vers:réactions anaphyl Google.jpg

  • La faiblesse et étourdissements
  • Enflure de la gorge
  • Difficulté respiratoire
  • Perte de conscience "

Les auteurs de l’étude australienne ont trouvé 7 cas de réactions anaphylactiques sur presque 270.000 doses, ce qui donne un taux de 2.6 par 100.000 doses. L’anaphylaxie s’est manifestée par des symptômes tels nausée, éruptions rouges sur la peau et démangeaisons,  difficultés à respirer et d’autres. Selon l’investigatrice principale de l’étude, la Dre Julia Brotherton, « ces réactions ont toutes été potentiellement graves, ce qui veut dire que si elles avaient évolué sans traitement médical, elles auraient pu mettre en danger la vie [des patientes]. Cela dit, toutes les réactions allergiques ont été rapidement reconnues et traitées sans séquelles graves ».Anaphylaxie NEJM.jpg

Brotherton ajoute que les réactions anaphylactiques aux vaccins ne sont pas inhabituelles, mais qu’elles sont plutôt rares. Elle ne comprend pas pourquoi le Gardasil peut provoquer de telles allergies. Il le fait à des taux 5 à 20 fois plus élevés que d’autres vaccins administrés à des écoliers (hépatite B, diphtérie, rougeole, oreillons, grippe, méningite C). Et les auteurs de conclure que "la base biologique des réactions anaphylactiques provoquées par le vaccin anti papillovavirus devra faire l'objet de recherches complémentaires" pour comprendre ses mécanismes.

 

Anaphylaxie, allergies plus banales, réactions d’hypersensibilité, mais aussi anxiété, syncopes et vomissements – très alléchant, tout Syncope Lexic US.jpgcela…

Dans un commentaire accompagnant l’étude publiée dans le CMAJ, un vaccinologue états-unien ajoute que le risque d’anaphylaxie ne devrait pas empêcher la vaccination. Cela dit, les professionnels de santé devraient savoir « détecter et traiter rapidement les effets secondaires [du Gardasil], tels la syncope, l’anxiété et les réactions d’hypersensibilité immédiate ». Certaines adolescentes s’évanouissent après la vaccination, et c’est pourquoi les professionnels de santé devraient les garder sous surveillance et en position assise ou allongée au moins pendant les 15 minutes suivant l’administration du Gardasil, précise-t-il.

La syncope est – au même titre que les vomissements – un effet indésirable fréquent du Gardasil, selon la firme Merck elle-même (lire cette page et la notice américaine intégrale).

 

La revue allemande indépendante Arznei-Telegramm en a d’ailleurs parlé dans une brève, pour souligner que ces syncopes sont certes des syncope chute Lexic US.jpgréactions vaso-vagales sans gravité, mais qu’elles peuvent entraîner des chutes aux conséquences dangereuses (a-t juin 2008; 39: 72). Les syncopes représentent près de la moitié des effets secondaires signalés, dit la revue, d’où l’importance de la surveillance après vaccination par Gardasil.


Une kyrielle de réactions potentiellement graves, mais dont on nous dit qu’elles sont toutes très rares… Quelles conclusions en tirer ?

Les réactions anaphylactiques sont très rares, et elles peuvent survenir lors de la deuxième piqûre, même si la première était sans effets secondaires immédiatement décelables. Elles peuvent être gravissimes, et on ne sait pas pourquoi elles arrivent : à quel composante du Gardasil l’organisme réagit-il ?

D’autre part, on nous rassure en disant que les réactions d’auto-immunité, les paralysies, les effets indésirables neurologiques graves (comme les démyélinisations, par exemple), les syndromes de Guillain-Barré, les décès, etc. sont elles aussi des réactions très rares. Cela commence à faire une liste assez longue d’effets secondaires rares, non ? Et donc la probabilité augmente de faire l’expérience d’au moins l’un d’entre eux…

Non, décidément, cela ne sent pas bon. Même si les auteurs de l’étude et le commentateur dans le CMAJ disent que le Gardasil reste « remarquablement bien toléré », malgré tout cela…


Lorsque les risques sont nombreux, il faut que le bénéfice en vaille la peine. Est-ce le cas?

 

Parce que tous ces risques, pourquoi les prendrait-on ? Pour espérer une protection partielle face à une maladie évitable et qu’on peut soigner, au cas où, à ses stades débutants, c'est-à-dire au stade de dysplasies qui ne disparaîtraient pas. Donc avant que le cancer ne se manifeste. On l'a souvent dit, il faut autour de 30 ans poyur qu'un cancer se développe à partir d'une dysplasie.

Et on prendrait tous ces risques pour un vaccin qui, même à supposer qu’il soit efficace, ne concerne que deux souches de papillomavirus humains à haut risque (deux sur seize), qui sont de surcroît très rares dans les pays occidentaux.

Pour un vaccin qui ne dispense pas des frottis et du dépistage, bien au contraire… Puisqu’il semblerait même que les jeunes filles vaccinées font plus de dysplasies dues à d’autres souches de HPV que les filles non vaccinées… Pour une efficacité, c’en est une (au sens ironique) ! Efficacité à provoquer des infections persistantes et des dysplasies… Il faut (re)lire l’analyse des deux études de Merck faite par la revue médicale indépendante Arznei-Telegramm, traduite dans la note Gardasil. La revue Arznei-Telegramm critique le vaccin: efficacité modeste, données incomplètes, désinformation... (juin 2007). Ca déniaise, c’est un fait…

Il y aurait beaucoup de choses à dire ou à rappeler. Il peut être utile de revoir la trentaine de notes que nous avons faites sur le Gardasil, subsumées sous deux catégories : Gardasil (divers) et Gardasil, très critiqué à l’étranger. (Pour les voir toutes, il faut aller jusqu'à la fin de la page, puis cliquer sur "Toutes les notes").


Un article du Washington Post en date du 2 septembre commente les résultats de l’étude australienne sous le titre HPV Vaccine Has Higher Allergic Reaction Rate (Le vaccin contre [quatre souches de] papillomavirus humain provoque plus de réactions allergiques que d’autres).


Mise à jour importante : l'anaphylaxie n'est pas une simple urticaire, mais une urgence vitale!

PS : En regardant quelques commentaires sur Internet, j’ai vu qu’il y avait certains militants de Sanofi Pasteur MSD déjà à l'oeuvre... Quelques-uns de ceux qui pratiquent la censure et défendent le Gardasil et d'autres vaccins en jetant le discrédit sur toute personne et/ou tout site qui oseraient la moindre critique. Ces personnes voulaient désamorcer la gravité de l’information en désamorçant… la signification médicale des réactions anaphylactiques… Quelqu’un est allé jusqu’à assimiler l’urticaire à l’anaphylaxie, en espérant que le grand public ignore les termes médicaux et gobe cette tentative de désinformation.

 

Alors donnons une définition plus consistante des réactions anaphylactiques, et tous les usagers verront qu’elles ne se réduisent pas à une vulgaire urticaire, qui, aussi embêtante soit-elle, n’est pas une urgence médicale ni une menace pour la vie de la jeune fille qui a succombé à la publicité pour ce vaccin de toutes les (mauvaises) surprises. Voici un cours de la faculté de médecine de Lille, intitulé Œdème de Quincke et Anaphylaxie. Les grandes lignes sont :

 

• « L’anaphylaxie est une réaction immunologique aiguë pouvant menacer le pronostic vital, résultant de la libération brutale de médiateurs chimiques par les mastocytes et les basophiles.

• L’urticaire et l’oedème de Quincke en sont les manifestations les plus courantes, mais on peut observer un choc anaphylactique qui représente l’expression la plus dramatique des manifestations allergiques.

• Tout individu peut être une victime de l’anaphylaxie, dont la fréquence est le plus souvent sous-estimée. L’éducation des populations exposées est donc essentielle.

Le traitement des formes sévères d’anaphylaxie (adrénaline…) est une urgence vitale ».

« (…) Sur le plan clinique, l’anaphylaxie est une réaction allergique systémique sévère. (…) L’urticaire et l’oedème de Quincke sont les manifestations cliniques les plus courantes de l’anaphylaxie. L’urticaire est une éruption faite de papules ou de plaques érythémateuses souvent plus claires en leur centre, prurigineuses, saillantes, à contours variables et d’évolution labile par poussées caractérisées par une apparition brutale et une résolution complète rapide.

Par opposition à l’urticaire, résultant d’une vasodilatation et d’un oedème dermique, l’oedème de Quincke (ou angioedème) correspond à une atteinte hypodermique. Il s’agit d’une tuméfaction de taille variable mal limitée, ferme, non érythémateuse, peu prurigineuse, responsable d’une sensation de tension cutanée. Elle peut toucher comme l’urticaire n’importance quelle partie de la peau ou muqueuse avec une prédilection pour le visage. Cependant, l’atteinte cutanée peut être retardée voire absente dans les formes rapidement progressives d’anaphylaxie.

Les autres manifestations anaphylactiques, communes au choc anaphylactoïde, sont cardiovasculaires, respiratoires, ou gastro-intestinales. Ce diagnostic est parfois rendu plus difficile, face à un tableau clinique incomplet ou atypique ou en raison du terrain sous jacent (asthme, coronaropathie) qui aggrave les conséquences du choc.

Certaines thérapeutiques (bradycardisantes…) peuvent également faire discuter un diagnostic différentiel de l’anaphylaxie : sensation de gène à la déglutition ou une dysphonie bien vite dominée par une dyspnée laryngée avec tachypnée inspiratoire, stridor et cyanose. Il peut s'associer à un oedème de l'épiglotte qui vient encore majorer l'obstruction de la filière respiratoire. Un tableau d'asphyxie peut survenir très rapidement, entraînant le décès du patient.

Le bronchospasme, de gravité variable, est parfois au premier plan du choc anaphylactique. La dyspnée peut s'associer à une difficulté à parler, tousser, à un tirage, une cyanose. Certains chocs anaphylactiques prennent le masque d’un oedème pulmonaire. Ce dernier est d’ailleurs responsable d’un grand nombre de décès par choc anaphylactique. (…) »

Il faut lire le reste : une présentation très détaillée qui ne laisse aucun doute sur le fait que si la réaction anaphylactique peut certes inclure une urticaire, elle est bien plus grave qu’une éruption cutanée, n’en déplaise à ceux qui défendent le Gardasil par tous les moyens…

 

Photos et illustrations : Google, NEJM et Lexic.us

 

Elena Pasca

Copyright P¨harmacritique

Commentaires

Ça me rappelle la campagne massive de vaccination contre l'hépatite B! (http://www.danger-sante.org/vaccin-contre-hepatite-b/).
En voyant la publicité pour le Gardasil, j'ai tout de suite pensé au laboratoire qui se frottait les mains mais aussi aux milliers de jeunes filles qui allaient servir de cobaye. Puisque le vaccin a été testé sur des animaux (qui ne sont pas le modèle biologique de l'homme) une hécatombe d'effets secondaires étaient à prévoir...

Les pubs pour les médicaments et les vaccins devraient avoir les mêmes obligations que pour l'alcool mais avec une énumération des effets indésirables...

Écrit par : Libby | 15/09/2008

Oui 100% d'accord c'est le pur bon sens!
Les laboratoires devront je l'espèrent être à nouveau poursuivis une X° fois en justice pour que la population prenne de plus en plus conscience.

Les gens doivent se réveiller et même si la dure réalité peut leur faire peur, il faut la leur crier à l'oreille même si c'est avec un cornet qui risque de les rendre sourds!!!!

Cordialement

Écrit par : Caroube | 15/09/2008

Je sais que si nous nous battons comme une force conjointe de la EMEA gagner la bataille à ce vaccin. Vous quittez mon blog et sa direction:

Las mentiras de la industria farmacéutica
(http://josebravocastello@ blogspot.com)

Félicitations pour votre blog de l'Espagne

Écrit par : Jose Bravo | 16/09/2008

Merci beaucoup pour votre message très sympathique! Votre blog est excellent aussi! Je donne l'adresse exacte:

http://josebravocastello.blogspot.com/

J'ai eu plusieurs messages et beaucoup d'encouragements de la part d'autres médecins espagnols, et je vous félicite pour votre ouverture et pour les multiples initiatives de critique de l'industrie pharmaceutique!

J'ai particulièrement apprécié la spontanéité et l'ouverture espagnoles (en plus de celle des anglophones et des Allemands) envers les usagers, parce que les choses ne sont pas pareilles en France. Malheureusement... Ici, la plupart des médecins ne se mélangent pas avec les usagers, même lorsqu'ils ont des objectifs communs et une approche commune...

Alors merci encore!

Quant au Gardasil, j'ai parlé de la pétition lancée par Carlos Alvarez-Dardet, que j'ai signée, d'ailleurs), ainsi que d'une interview qu'il a donné. J'ai aussi traduit des textes de Juan Gervas et de l'ADIBS, qui critiquent le Gardasil avec d'excellents arguments.

D'autre part, j'ai présenté l'association No gracias! et parlerai plus tard aussi de quelques autres initiatives critiques à l'égard de l'industrie pharmaceutique (je suis submergée par les informations...).

Bref, je regarde avec admiration ce qui se fait en Espagne et vous souhaite bonne continuation! Comme vous dites, l'union fait la force!

Écrit par : pharmacritique | 17/09/2008

Bjr, ma fille a ete vaccinée des 2 premieres injections du vaccin de gardasil et depuis un an elle a de l'urticaire et gonflements - Cela fait au moins son dixieme antistamininique qu'on lui prescrit sans effet - Comment peut -elle sortir de son urticaire - Merci pour votre coup de pouce - Des 3 medecins et Hopital que nous avons vu aucun n'a accépte le fait que cela soi eventuellement le vaccin qui lui aurait déclenche cela - Encore merci d'avance pour vos réponse

Écrit par : Frederique | 26/01/2009

Réponse à Frédérique :

Frédérique je peux vous répondre, mais pas sur ce blog ; vous pouvez m'envoyer un message privé depuis ce forum :

http://forum.doctissimo.fr/sante/menopause-osteoporose/agreal-tristesse-depression-sujet_149017_179.htm

Vous me reconnaitrez, juste quelques chiffres en +.

Écrit par : Chantal | 27/01/2009

Bonjour Frédérique,

Je suis désolée pour ce qui arrive à votre fille. Malheureusement, n'étant pas médecin, je ne peux rien vous conseiller, et, de toute façon, il faudrait qu'un médecin vous réponde qui connaît tout le dossier de votre fille. J'imagine que vous avez déjà vu un allergologue? Peut-être un interniste en saurait plus ou chercherait la cause des gonflements dans quelque chose d'autre qu'une allergie.
Peut-être que les médecins qui postent ici ont quelques idées pour vous orienter, parce que je ne voudrais pas dire des bêtises...
Toute ma sympathie et bon courage! Je croise les doigts que vous trouviez un médecin compréhensible et la solution à tout cela.
Bon rétablissement à votre fille!
cordialement

Écrit par : pharmacritique | 27/01/2009

Je suis très heureuse de voir que je ne suis pas la seule chez qui le gardasil, depuis des grosses crises d'urticaires, j'ai jamais eu cela avant le vaccin, je suis à 300% sure et certaine que le vaccin Gardasil est la cause de mon urticaire Géant!

Écrit par : Sonia | 13/05/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu