La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

06/10/2008

Songe d’une nuit d’été, par Janine Thombrau

(Note de Pharmacritique : pour en savoir plus sur les combats de Janine Thombrau, lisez son précédent texte publié dans la note « Lettre ouverte Gravure République.jpgdénonçant l’ignominie des politiques et autres responsables de la misère et l'exclusion des handicapés, pauvres, malades... », ainsi que son site Mots pour maux)

 

Songe d’une nuit d’été

 

 

 

 

 

 

 

Par Janine Thombrau

 

Un Soir, Étendue, Pensive sur mon vaste lit médicalisé, vaste par ce que livré en 120 au lieu des 90 cm remboursés par la Sécu, je me plonge dans un sommeil réparateur... (Merci la «  M.D.P.H. » pour cette couche inespérée Tant attendue).


Un frémissement de l’air, soudain, vient interrompre ma nocturne et fantastique chevauchée. Le joli papillon me servant de monture, à peine troublé, me dépose aussitôt avec une infinie douceur, avant de se poser seul sur l’emplacement vert d’eau qui lui sert de piste d’atterrissage : le mur de ma chambre !

J’entrouvre une paupière… Deux

Et là, un p’tit homme, rieur, dans un amusant accoutrement hallucinant, me stupéfie, m’émotionne, en prenant la parole :

« Coucou Nine !

Ecoute bien !

Réjouis toi, ce moteur de vie terrestre qu’était le fric, a été pulvérisé !

Humiliations, expulsions, pauvreté, ségrégation et autres misères : c’est fini !

 L’homme renaît.

 Humanité, solidarité, «droits de l’Homme et du Citoyen» reprennent vie.

Ceux qui m’ont envoyé en ont décidé ainsi.

La voie des lendemains qui chantent est désormais ouverte aux terriens.

Le bonheur est à portée de mains. 

 Puis il vint frotter son nez en trompette sur ma joue salée et humide.

Un autre bruissement de l’air l’emporte alors, hors de mes yeux. Éberluée, je scrute l’obscurité.

 

Au matin, les sourires radieux de mes proches m’incitent à pointer le nez dehors.

Les airs guillerets et l’amabilité inaccoutumée de mes voisins de palier m’exaltent alors !

OUI !!!

Les 17 droits, si bafoués au cours des siècles, vont enfin révolutionner le monde. Mon rêve, cette nuit, est devenu réalité ! Ouf !

Ses articles vous mèneront alors au firmament d’une galaxie sans violence, sans injustice, sans misère, sans … Sans … Sans toutes ces  sans … Qui nous pourrissent la vie.

 

Article 1er

 

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

 

Liberté – Egalité: deux mots, désuets, obsolètes, qui, dans  notre constitution ont perdu tout sens et transformé celle-ci en tissu de « menterie ».

 

La liberté, qu’elle soit sexuelle, de penser, de circuler, de manifester, de gérer son propre corps, dans la vie comme dans la mort …. Bref de rester acteur de sa propre vie, comme de sa propre fin de vie … Cette liberté ne doit subir aucune contrainte autre que celle d’empiéter sur la liberté des autres.

Mais, peut-on parler de liberté quand trop de gens n’ont plus rien… D’autres, si peu, puisque nous sommes plus de 7 millions  sur/vivant au dessous du seuil de pauvreté ?

Peut-on évoquer la liberté, quand une personne est coupable d’avoir une maladie incurable, d’abominables souffrances et de se voir interdire de mettre un point final à ce qu’on ose appeler la vie ?

Quant à être fiché parce qu’ handicapé …   Contre un système de santé qui renie sa base fondée sur la solidarité …  Militant des droits de l’homme et du citoyen … Anti raciste … Homo sexuel ou lesbienne … SDF sans emploi … Travailleur sans domicile ou sans papier…  Athée …  (Après la Laïcité positive … Va-t-on nous inventer la Démocratie Positive ? …  Et ainsi nous faire gober le népotisme environnant comme un progrès …)

 

L’égalité : il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles, et de suivre l’actualité pour  constater son évidente inexistence dans nombreux domaines.

Le côté professionnel d’abord, où, à travail égal, le salaire de la femme est toujours plus faible que celui de l’homme.

L’aspect politique où l’équité ne reste encore qu’un mot : Le monde politique en est le premier exemple … Qu’il s’agisse des femmes, des « Estrangers » en situation régulière et qui, excepté ce domaine, remplissent tous leurs devoirs civiques.

 L’habitat où l’insalubre des précaires côtoie les luxueuses résidences des huppés et les SDF ou « sans rien » à qui on ôte même l’accès aux  bancs publics.

L’alimentaire jadis offert aux pauvres est aujourd’hui arrosé de javel pour que de misérables pilleurs ne se rassasient plus dans les poubelles des supermarchés.

 La santé ne sera plus bientôt que l’apanage de la gent fortunée.

 « Le non accès aux soins » (franchises, déremboursements de médicaments irremplaçables et vitaux pour les gros malades incurables), sans oublier les yeux et les dents, que, seules les familles nanties peuvent encore se faire soigner.

L’école de demain sera – t’elle faite de classes surpeuplées, de « binoclards », sans lunette, aux dents cariées jaunes, voire édentés,assis devant un tableau noir illisible ?

Seules les progénitures bien nées auront – t’elles le choix d’entreprendre de longues, belles études choisies ?

Est – ce cette France là que nous voulons ?

Incroyable mais, hélas, bien VRAI !

C’est pourtant vers celle –là que nous nous acheminons, SI … Personne ne réagit.

Je n’évoquerai même pas le mot « Fraternité » tant ils n’est plus de ce siècle que la solidarité est aussi rare qu’elle est chère aux «  sans rien ».

Un état qui condamne et abandonne ses vieux au dénuement  mérite – t’il cette appellation de démocratie ?!!!

Il ne nous reste alors que la dignité et la force  du combat.

 

Article 2

 

« Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression. »

 

La liberté ayant fait l’objet de l’article1, il est bien entendu qu’une population, au pouvoir d’achat se réduisant en peau de chagrin, ne peut plus accéder à la propriété.

C’est évident ! Pour la Sûreté, il faut savoir que ce droit, établi pour  protéger les personnes contre les abus de l’état, a été détourné pour  oppresser encore les citoyens : Toute force de l’ordre (armée, gendarmerie, Compagnie Républicaine de Sécurité, police, commissariat) a pour but de veiller à la sécurité du peuple et non  de violenter celui-ci.

Qu’on admoneste, légifère,  sanctionne et respecte aussi les droits des malfaiteurs : OK. Mais, de grâce, qu’on protège le faible et l’opprimé !!!

Mettre des barrières anti-émeute lors de manifestations comme celle de nos magistrats… Non ! … Créer des fichiers indécents tel « EDVIGE »…Non ! 

Malmener des handicapés en fauteuil roulant sous prétexte que le tour de France doit passer…Non ! …

 Jeter à la rue des familles entières par ce qu’elles ne peuvent plus honorer leurs dettes … Alors qu’on les pousse sans arrêt à consommer plus, avec des « facilités » …Non… !

Expulser des familles « sans papiers » après quelques années de labeur et dont les enfants suivent une  scolarité…Non… ! 

Défigurer les bancs publics chers à Brassens pour éviter les spectacles dérangeants de dormeurs…Non… ! 

Tous ces « NON » ont noms maltraitance et non respect des droits de l’homme et du citoyen. Ceux-ci étant le perçu de notre constitution, voyez ce que ça veut dire !...

Non mais !!!

Qu’avez-vous fait, terriens, de votre exemplaire Constitution ?

Existe-elle encore dans la mesure où son préambule n’est pas appliqué ?

 

Article 3

 

« Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

 

L’Audace illégitime et Despotique d’un seul homo sapiens ne génèrera plus jamais une France à 2 vitesses. L’opulence et la misère ne seront plus qu’un souvenir. Le Tout et le Rien s’auto détruiront.

Ciao ! Feu notre constitution étant… l’Audace illégitime et despotique de ce gouvernement s’anéantira afin que le citoyen terrien retrouve sa Dignité, aussi !

 

Article 9

 

« Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré  coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi. »

 

« Prenons l’histoire d’un mec, peinard, valide qui se promène lorsque, surgissant en trombe, un autre mec le renverse, et le rend hémiplégique » Qui est coupable ?

Le malade, bien sûr !

Cela pourrait être une très mauvaise blague !...

Et bien Non ! 

Crénon ! Et la pénitence s’alourdit de jour en jour (franchises pour toutes et tous, déremboursements, souffrances, humiliations, culpabilité)

L’humanisme terrestre pourra-t-il renaître de ses cendres des usurpateurs imposteurs responsables de telles Abominations ?

 

 

Article 16

 

« Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. »

 

Cette garantie ayant échappé à votre chef d’État : le nombre d’exclus avait crû, et avait détérioré le bel outil donné à la santé publique : la Sécurité Sociale, recherche comprise. Pour la séparation des pouvoirs, le petit monarque avait aussi laissé coi les Français Sonnés Irrités. Dépités Abasourdis par l’outrecuidance du manipulateur. Les pouvoirs séparés referont une entrée fort prisée.

 

Article 17

 

« La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité »

 

Des droits de l’homme trop bafoués…

La constitution française qui disparaît…

Mon visiteur nocturne m’apprit que nos « exemplaires » droits de l’homme et du citoyen seraient l’apanage de toutes les civilisations planétaires….

Qu’il était chargé d’y veiller, de planète en planète.

Du bonheur, rien que du bonheur !!!

Le droit à la différence une goutte de jubilation dans un océan d’allégresse  Rêve ou réalité ?

A votre avis ?

Dans un an … 10 ans … dix mille ans peut être …. Mais certainement !

Commentaires

Coucou ...
Merci de faire vivre mon songe.
De chez Germaine ...
Les semaines se passent...
L'humour trépasse quelques fois ...
Mais j'y passe des jours cléments
Bisous
Janine
Et le frappeur.

Écrit par : Janine Thombrau | 11/10/2008

Bonjour Janine et Bruno,

Ah, si je pouvais faire vivre le songe, comme tu dis... Beaucoup de choses passeraient "à trépas", pour reprendra ta formule, Janine.
Prends bien soin de toi et reviens-nous avec une pêche d'enfer! C'est le repos du guerrier pour tous les deux, alors profitez un max !
Bises.

Écrit par : pharmacritique | 12/10/2008

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu