Avertir le modérateur

17/10/2008

Système de santé: restons solidaires, car privatisation et dérégulation entraînent crise et destruction, dit Paul Krugman

Dans un éditorial paru le 5 octobre dans le New York Times sous le titre Health Care Destruction (Destruction du système de soins), Paul solidarité Alberta Employees.jpgKrugman, qui s’est vu décerner le Nobel d’économie pour sa clairvoyance, y compris à propos de la crise actuelle, analyse les programmes de John McCain et Barack Obama en matière de santé. Comme vous pourrez le voir en explorant les quelques liens à la fin de la note, Krugman prône la construction d'un service de santé qui serait au moins partiellement public, avec une assurance-maladie universelle, nationale et publique, elle aussi. De quoi faire de lui un socialiste, si ce n'est un communiste aux yeux des Américains...


Je vous laisse découvrir des détails sur le système américain et les programmes des deux candidats dans le texte original et vais directement à la conclusion, parce qu’elle nous intéresse dans le contexte actuel de dérégulation de notre système de soins, qui se donne des airs d’étatisation – certains parlaient même de "santéstroïka" - pour mieux privatiser. Et la privatisation, les Etats-Unis en connaissent un rayon...

 

(Nous avons déjà évoqué le sujet dans la note "Le désastre socio-économique de la santé américaine : résultat de la privatisation néolibérale. Marianne nous dit ce qui nous attend", ainsi que dans quelques autres de la catégorie "privatisation de la santé" ou encore "protection sociale en danger").

 

Selon Krugman, « le plan de McCain n’a aucun sens, à moins qu’on ait la foi au point de croire à la capacité magique du marché de résoudre tous les problèmes. Et M. McCain a cette foi : dans un article paru sous son nom (…), il a affirmé que "l’ouverture du marché des assurances maladie à une compétition plus vigoureuse et étendue à la nation tout entière, sur le modèle de l’ouverture du système bancaire intervenue ces 10 dernières années, nous offrirait un choix plus large de produits innovants et moins grevés par les pires excès de la régulation étatique". Je suis d’accord : le plan de McCain aurait dans le système de santé les conséquences que la dérégulation a eu dans le système bancaire. Et cette perspective me terrifie. »


Comme nous disons toujours dans ces pages: Nicolas Sarkozy nous impose, par la privatisation des hôpitaux publics et la dérégulation du système de soins, ce qui a déjà expérimenté ailleurs, avec les résultats que l’on connaît… Droit dans le mur !

 

 

Critiques du système privatisé de santé des Etats-Unis

 

 

Paul Krugman a beaucoup écrit sur les défauts du système de santé américain, défauts résultant principalement de sa privatisation à outrance et des coûts qu’elle entraîne, et il a souvent critiqué les représentations extrêmes que certains Américains associent à l’idée d’un système public et national d’assurance-maladie. Voici un extrait de l’article The Health Care Racket (Le système de soins en proie à tous les rackets), paru en février 2007dans le New York Times :

 

« …marketing and underwriting cost a lot of money. McKinsey & Company, the consulting firm, recently released an important report dissecting the reasons America spends so much more on health care than other wealthy nations. One major factor is that we spend $98 billion a year in excess administrative costs, with more than half of the total accounted for by marketing and underwriting — costs that don’t exist in single-payer systems.

 

And this is just part of the story. McKinsey’s estimate of excess administrative costs counts only the costs of insurers. It doesn’t, as the report concedes, include other “important consequences of the multipayor system,” like the extra costs imposed on providers. The sums doctors pay to denial management specialists are just one example.

 

Incidentally, while insurers are very good at saying no to doctors, hospitals and patients, they’re not very good at saying no to more powerful players. Drug companies, in particular, charge much higher prices in the United States than they do in countries like Canada, where the government health care system does the bargaining. McKinsey estimates that the United States pays $66 billion a year in excess drug costs, and overpays for medical devices like knee and hip implants, too. »

 

Quelques autres articles 

Et voici le blog de Krugman, sur le site du New York Times.

 

L'image: logo du syndicat Alberta Union of Provincial Employees.

 

Elena Pasca

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu