Avertir le modérateur

27/10/2008

Coup marketing de Merck, par experts interposés : vaccination par Pneumovax des fumeurs en bonne santé et des asthmatiques…

Décidément, il faut élargir le marché coûte que coûte… Le New York Times du 22 octobre nous apprend que le Advisory Committee on Fumeur DWelle.jpgImmunization Practices (Comité technique des vaccinations des Etats-Unis) a émis l’une de ces recommandations bizarres dont il a le secret... comme imposer le Gardasil aux jeunes immigrées demandant la résidence… Les recommandations concernent les fumeurs, cette fois-ci. Décidément, tout est bon pour en faire des malades, même s’ils sont en bonne santé, et prévenir ce à quoi ils ne sauraient échapper (cf. l'illustration de Deutsche Welle)… Mais qu’importe la logique, du moment que la manœuvre est profitable aux firmes pharmaceutiques…


Et puisque les autorités fédérales suivent en général l’avis de ce Comité, les 31 millions de fumeurs âgés de 19 à 65 ans seront bientôt appelés à se faire administrer le vaccin antipneumococcique polyvalent Pneumovax 23 de Merck, habituellement réservés aux plus de 65 ans ou alors aux enfants (sous la forme Prevnar de Wyeth).

 

Et l’article de souligner que ce vaccin est loin de remplir parfaitement son rôle de protection contre les bactéries qui provoquent des pneumonies, des méningites… D’autre part, un représentant de l’association de protection de la santé des étudiants se demande en quoi ce vaccin pourrait bien être bénéfique aux étudiants fumeurs, puisque chez eux - comme chez tous les jeunes - les troubles contre lesquels ce vaccin est censé protéger sont rarissimes…

 

Le même Comité des vaccinations a aussi recommandé l’administration du Pneumovax 23 à tous les asthmatiques, sous prétexte que ces malades auraient plus de risques de développer des maladies liées à des pneumocoques, nous dit un communiqué de presse de Merck. Si c'est comme cela, s'il faut traiter non plus les maladies, mais les facteurs de risque, autant dévaliser les pharmacies et avaler de tout, au cas où...

C'est un cas typique d'abus de prévention, de la surmédicalisation et surmédicamentation (ici par des vaccins inutiles) des bien-portants, dans la stratégie habituelle d'élargissement des critères pour des clients potentiels, donc d'un marché et des profits plus importants. Une stratégie de disease mongering ou façonnage de maladies à la Dr Knock (personnage de Jules Romain), pour lequel tout bien-portant est un malade qui s'ignore...

 

Les conflits d’intérêts (déclarés) du Comité des vaccinations de l’année dernière sont mentionnés à la fin de cette page. Merck est bien représenté parmi les firmes avec lesquelles ces vénérables experts ont des liens… D’ailleurs, John Modlin, l’ancien président du Comité, a été un porte-parole assez efficace de Merck, comme la blogosphère anglophone n’a pas manqué de le souligner, y compris en dévoilant les 26.000 dollars d’actions en sa possession et le contrat qui en fait le superviseur de tous les essais cliniques de Merck portant sur des vaccins… L'action publique y est pour quelque chose dans son départ. A bon entendeur...

 

Les liens financiers entre les experts et les compagnies pharmaceutiques et même directement entre le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) et les firmes ont été mis à jour par l’enquête d’une équipe de l’agence de presse UPI. Les conflits d’intérêts sont tellement tentaculaires qu’une enquête parlementaire de 2006 n’a pu que constater les dégâts sans trop savoir comment désimbriquer tout ce beau monde, comme on peut le lire dans le compte-rendu sur un site juridique : « Lawmakers sever ties between CDC and Big Pharma » (Les législateurs tranchent les liens unissant le CDC et Big Pharma). La création d’une institution chargée des vaccins et indépendante du CDC est à l’étude, mais semble bien plus difficile à mettre en place que prévu. On se demande bien pourquoi...  

 

Et en France ?

 

Si aux Etats-Unis le copinage intéressé a atteint un tel niveau, on n’ose même pas imaginer ce qui se passe en France, dans le cocon douillet de notre Comité techique des vaccinations, qu’aucun journaliste et aucune enquête parlementaire ne viennent troubler… On devrait se poser la question, parce que ce qu’on ne sait pas peut nous nuire, comme on pourrait dire en paraphrasant l’expression « what you don’t know can’t harm you »…

 

Liens

 

D’autres nouvelles des « traitements » qu’on veut imposer aux fumeurs sont dans la catégorie « Tabac, sevrage, aides à l’arrêt ». Ou encore dans la note « La dépendance au tabac bombardée maladie chronique à traiter indéfiniment. Avec Champix et Zyban et les substituts nicotiniques pour méthadone… ».

 

On peut lire aussi « La croisade contre le tabac et autres comportements : répression des habitudes individuelles au nom des… droits individuels ».

 

Et les notes de la catégorie "disease mongering, façonnage de maladies", entre autres.

 

Elena Pasca

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu