La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

10/06/2009

"Les Médicamenteurs" sur l'opacité de l'évaluation et de l'autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments: extraits vidéo

Voici quelques courts extraits, montés par Rue 89, du documentaire "Les Médicamenteurs", présenté par Pharmacritique dans la note "Les médicamenteurs: enquête sur l'influence du lobby pharmaceutique, marketing acharné, désinformation, conflits d'intérêts...". Note dans laquelle vous trouverez un extrait vidéo plus long et des explications et des liens permettant d'approfondir les questions évoquées dans le film.

La problématique de ces extraits-ci est celle décrite en détail dans notre note "Progrès thérapeutique nul en 2008, dit Prescrire. Multiples critiques des procédures d'AMM responsables de l'inflation de médicaments mal évalués". (AMM veut dire autorisation de mise sur le marché). A la fin de ces extraits du film et après Philippe Even et Bruno Toussaint, Gilles Bouvenot, président de la Commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS), souligne lui-même que, sur la centaine de médicaments soumise à l'évaluation de la HAS chaque année, les vraies innovations qui apportent un certain progrès thérapeutique se comptent sur les doigts d'une main. Tout le reste, ce sont des copies à peine modifiées de molécules anciennes - appelées "me too" ou "suiveurs" - ou d'autres pseudo-inventions bénéficiant uniquement à l'industrie pharmaceutique, pas à la santé. Les nouveaux médicaments sont présentés comme des révolutions par un marketing tout-puissant, ce qui entraîne une explosion des prix. Avec la complicité des autorités sanitaires qui octroient des autorisations de complaisance, sans véritable analyse des rapports coût/efficacité et bénéfice/risques.

Elena Pasca

Commentaires

Faire de l'argent avec notre santé me fait vraiment croire que notre monde cours à sa perte!

[lien publicitaire supprimé par Pharmacritique. Ne le prenez pas mal, ça n'a rien de personnel].

Écrit par : buzz | 12/06/2009

J'ai regardé quelques minutes ce documentaire. Je le trouve très impartial , on surfe encore sur la vague du sensationnalisme ou des reportages "contestataires" (j'espère que vous voyez ce que je veux dire lol)
En tout cas, osé affirmer que 2 verres de vins sont aussi efficace qu'un comprimé de plavix je trouve cela dangereux et d'une désinformation totale (encore faire la comparaison avec l'asprine je veux bien etc..) . Nombreuses sont les personnes ayant fait un infarctus qui prennent ce traitement (associé à d'autres ttt bien sur) , je serais curieuses de savoir dans quel état elles seraient si elles prenaient uniquement 2 verres de vins!

Écrit par : Ben | 14/06/2009

Ce documentaire est didactique. A chacun de trouver ailleurs les autres informations qui lui conviennent.
Quand le type parle des deux verres de vin, il provoque volontairement.
Moi je dirais que des oméga 3 à bonne dose diminuent les récidives d'infarctus de - 50 à moins 70% (étude de Lyon, Lancet 1994, circulation 1999). Et avec une nourriture équilibrée, le traitement coûte... le prix de la nourriture.

Écrit par : david vincent | 15/06/2009

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu