La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

14/06/2009

Grippe porcine: le député et animateur canadien André Arthur dénonce une manipulation médiatique et politique


André Arthur est un personnage haut en couleur de la vie publique canadienne. Animateur radio controversé, spécialiste du coup de gueule, il est aussi un député indépendant à la Chambre des communes, à droite sur l'échiquier politique. Cette vidéo est extraite de son émission quotidienne sur TQS "Midi avec André Arthur".

Il dénonce la crédulité de ceux qui se laissent "manipuler par les hystériques" qui annoncent tous les jours une autre catastrophe "censée éliminer l'humanité dans son ensemble": le virus du Nil, le bogue de l'an 2000, auxquels on pourrait ajouter le SRAS, la grippe aviaire et bien d'autres douceurs... Les "fonctionnaires perdent les pédales", et la désinformation tourne à plein régime, pour nous "rendre obéissants", dit Arthur. Qu'on apprécie ou non le personnage, à l'heure où on discute de contrats se chiffrant en centaines de millions de dollars pour l'industrie pharmaceutique, où Didier Houssin évoque une possible vaccination obligatoire, où l'OMS nous tient dans un suspense de pacotille (pandémie, pas pandémie?), la question mérite d'être posée... S'agirait-il d'un autre épisode du pharmacommerce de la peur?

Remarquez la couleur des mots, par exemple lorsque André Arthur parle du ministre de la santé, un "jovialiste sinistre", "encore un médecin qui nous dit que tout est correct pour pas qu'on s'en occupe"...  Sans oublier l'état "dégueulasse" des hôpitaux québécois. Car contrairement à la grippe mexicaine - ou porcine, ou encore grippe A ou H1N1, selon les susceptibilités qu'on veut ménager -, ce n'est pas une seule victime que les hôpitaux font, mais des milliers, sans qu'on les assimile pour autant à des porcheries... Et sans qu'on en parle, parce que les infections nosocomiales n'ont rien de sensationnel ni de profitable. A part pour les pompes funèbres, s'entend.

La vérité sur cette question cochonne, c'est Radio Bistrot qui nous l'annonce: le virus aurait muté au contact de Sarkozy... Vite, vite, une quarantaine!

PS: L'OMS et les autres décideurs politico-sanitaires ont fait tellement d'annonces bidon et se sont tellement discrédités en couvrant l'affairisme de l'industrie pharmaceutique ou en se laissant embarquer dans des conflits d'intérêts - comme notre monarque Sarkozy 1er avec Sanofi-Aventis - qu'on risque fort de ne pas les croire si jamais ils nous annoncent un jour un vrai problème de santé publique.

Elena Pasca

Commentaires

Les vrais problèmes de santé publique sont ceux liés à la mauvaise manipulation de la chimie.

A-t-on vu récemment une épidémie virale emporter brutalement plusieurs centaines de personnes?
En dehors de l'Ebola - et il faudrait là encore en discuter - on n'a pas vu grand chose. Par contre, l'attaque terroriste dans le métro de Tokyo s'est déroulée avec de l'acide cyanhydrique. Et qu'est-ce qui a fait le plus de morts pendant les dernières guerres si ce ne sont les armes chimiques?

Évidemment, on ressort la fameuse grippe espagnole. Si on étudie en détail ce qui s'est passé aux EU, on peut tout de même se poser quelques questions.
En effet, c'est à cette époque que Bayer a mis au point la synthèse facile de l'aspirine à partir du phénol (en particulier la réaction de Kolbe).
Les archives de certains médecins américains montrent que la mortalité liée à cette grippe était bien plus importante chez les prescripteurs d'aspirine à haute dose que chez ceux qui n'en usaient pas. On sait maintenant que l'aspirine provoque des hémorragies internes.
Peut-être est-ce, là aussi, une erreur humaine inattendue dont on a attribué les dégâts à un virus étranger.

Cela me fait penser au troupeau de vaches souffrant de ce que les officiels de Maisons-Alfort appellent le "dépérissement de la vache Prime-Holstein", qu'ils ont attribué à un virus qu'ils cherchent encore, et qui n'ont pas même voulu jeter un œil sur notre expérience qui a consisté à remplacer des lessives de nettoyage à base d'eau de Javel et d'acide nitrique par des lessives "à oxygène actif" (en fait à base d'acide peracétique) et qui a permis de faire disparaître cette maladie.

Écrit par : Don Quixotte | 14/06/2009

Malgré le sentiment d'oppression qu'il a tendance à entrainer (comment lutter? que faire?) votre travail me semble primordial. Bravo! Continuez!

PS: je crois qu'il cite le ministre disant "tout va bien, papa s'en occupe", faisant ainsi allusion au paternalisme si fréquent chez les médecins et les responsable de la santé publique.

Écrit par : frenzy | 14/06/2009

C'est bien là tout le problème.
Qui croire?
Faut-il jeter systématiquement "le bébé avec l'eau du bain"?
A force de désinformation, si une information est "solide" comment le savoir?
C'est l'éternel problème de la chèvre de Monsieur Seguin.

Écrit par : Marc | 14/06/2009

Encore une belle affaire juteuse pour les fabricants de masques, le labo du Tamiflu, et les grands labos vaccineurs (et paf, il faudra deux injections, et pas une comme pour la saisonnière)...

des gros sous, des gros sous, toujours des gros sous.

Écrit par : Annick | 30/07/2009

C'est malheureux qu'on arrive à jouer de la vie des gens à cet échelle là pour de l'argent .
Le problème n'est pas la mort ou plutôt la peur de la mort,le vrais problème c'est qu'il n'y a plus d'éthiques l'argent remporte sur tout ,et du coup tous les moyens sont bons pour faire de l'argent ,c'est mafieux ne sont ils pas posé une seule question et après??????????????????????????
Il y en n'a marre de ceux qui ne sont jamais rassasier d'argent et de pouvoir,je pense que le vrai problème se trouve dans leurs têtes,ces pauvres(par ce qu'ils le sont réellement pour moi )ne connaissent pas la paix de l'esprit.........

Écrit par : LBY | 21/12/2009

Concernant la vaccination pour H1N1: J'ai donné environ 12 jours, soirs et fin de semaine de disponibilité pour faire la circulation et ce, gratuitement. J'ai pu faire un soir seulement, car on a préféré payer des gens qui ont été rappelés au travail pour cette occasion. Combien cela a-t-il couté aux contribuables? Somme dépensée inutilement, alors qu'on aurait pu se servir des bénévoles qui donnaient de leur temps, sans etre payés. Ensuite ,le gouvernement nous dit qu'il est en déficit. Mon oeil! J'en suis frustrée. C'est de cette facon que nous dépensons les fonds publics. Et, je ne suis pas la seule dans cette situation, croyez-moi. Je connais beaucoup de gens qui ont été mis de coté, et qui étaient prets à DONNER de leur temps.

Écrit par : Guy Rose-Hélène | 04/01/2010

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu