La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

26/08/2009

La grippe A ou grippe porcine de 1976: épidémie d’effets secondaires d’une vaccination massive inutile (vidéo)


Le New York Times en date du 21 décembre 1976 résumait la pandémie de grippe A ("swine flu" ou grippe porcine) et la vaccination systématique en un mot : un "fiasco" ("Swine flu fiasco").

Pour les détails, voici l'enregistrement de l’émission d’investigation "60 minutes", diffusée par la chaîne de télévision états-unienne CBS le… 4 novembre 1979.

Les journalistes décortiquent la machine de propagande qu’étaient devenues les autorités sanitaires de l’époque - le ministère fédéral de la santé et le CDC (Center for Disease Control and Prevention) -, soutenues par des media déjà prêts à s'emballer pour rien.

Le décès d'un soldat dans une base militaire a été à l'origine d'une énorme vague de panique. Très peu de cas confirmés de grippe porcine ont suffi en 1976 pour déclarer une pandémie, sur la base d'une assimilation de la grippe A H1N1 avec la souche de la grippe de 1918 dite "espagnole". Argumentation fort peu scientifique qui a alimenté l'idée que la grippe A risquait d’être tout aussi mortelle que celle de 1918, responsable supposée de 20 millions de morts dans le monde. (De nos jours, les peurs résultent surtout d'une assimilation, dans l'esprit du grand public, entre la grippe aviaire (H5N1) et celle porcine. Rappelons quand même que la grippe aviaire, certes plus agressive, n'a pas été au rendez-vous, elle qui devait faire des millions de morts).

Les balbutiements du directeur du programme de vaccination contre la grippe A mis en place par le CDC en 1976 montrent à quel point tout a été bâclé, et comment on a poussé les gens à prendre part à une véritable expérimentation grandeur nature, sans aucun fondement scientifique digne de ce nom, sans les informations nécessaires à un "consentement éclairé" et au mépris de la prudence la plus élémentaire.

Par ailleurs, l’émission comporte plusieurs extraits de publicités d’époque pour un vaccin qui n’avait pas été testé, mais que l’on présentait quand même comme sûr et bien toléré. 46 millions de personnes ont été vaccinées, et 4.000 d’entre elles ont porté plainte par la suite pour effets secondaires graves, notamment des troubles neurologiques de type syndrome de Guillain-Barré (défini dans cette note de Pharmacritique sur le Gardasil, vaccin qui augmente légèrement le risque de développer cette affection, selon une étude des données de pharmacovigilance des Etats-Unis).

Une très longue bataille juridique a été nécessaire, semble-t-il, pour rendre public l’enregistrement de cette émission de CBS, qui n’a jamais été rediffusée. Pas étonnant, puisqu’elle risque fort d’immuniser pas mal de monde contre l’hystérie de la grippe A H1N1, contre toute idée de vaccination massive et de remèdes miracles en tous genres, qu'ils soient vendus par l'industrie pharmaceutique (Tamiflu, Relenza) ou par celle du tout-naturel. Cette dernière n'est pas non plus à court d'idées, et on imagine les publicités pour dire que le silicium organique, le chlorure de magnésium et autres panacées tout aussi étudiées - ramarque ironique! - pourront prévenir et guérir toutes les grippes du monde... 

Un vrai remède, cette vidéo, qui pourra peut-être contribuer à crever cette bulle mondialisée qui s’auto-alimente sans cesse.

La vidéo est sous-titrée en français, probablement par Laconic, qui l’a postée. Je n'ai pas trouvée d'autre source, en tout cas.

Ici et ici, vous pouvez voir la version originale non sous-titrée sur YouTube. J'ai préféré vérifier, pour ne pas diffuser un éventuel montage de la nébuleuse conspirationniste-antivaccinaliste, qui sera l'un des rares gagnants dans ces affaires de gros sous, au même titre que Roche (fabricant du Tamiflu) et les fabricants de vaccins (Sanofi Pasteur, GSK, Baxter et Novartis, même si ces deux derniers semblent moins bien placés que les autres).

Je tiens à noter que les Etats-Unis ont quand même tiré certaines leçons du fiasco de 1976, puisqu'ils prennent plus de précautions cette fois-ci, notamment en ce qui concerne la composition des vaccins contre la grippe A. L'Europe, par contre, s'en remet complètement aux laboratoires pour des vaccins "innovants", et nous risquons d'être les témoins d'une répétition de l'histoire... Plus de détails là-dessus bientôt, lorsque j'aurai fini la traduction du texte d'une revue pharmacologique qui détaille cela.

Je rappelle les autres notes réunies sous la catégorie "Grippe A H1N1, grippe porcine, Tamiflu", pouvant eux aussi contribuer à crever l'abcès...

© Pharmacritique pour le texte. Aucune reproduction sans autorisation

Commentaires

Ce qu'on ne vous dit pas est si on peut prendre le vaccin contre la grippe normale comme l'année 2008 et ce nouveau vaccin contre la grippe A? Sont-ils cumulables ces 2 vaccins (faut-il prendre ces 2 vaccins)? Y-a-t'il un risque en cumulant ces 2 vaccins? Faut-il renoncer au vaccin contre la grippe normale?

Autant de questions.

Écrit par : kamel | 08/09/2009

Bonjour à tous.
Le risque réel lié à ce virus semble bien différent, de toute façon, avec celui qu'on peut percevoir par le biais des annonces publiques ou des médias : atteinte sourde aux droits fondamentaux, emprise progressive de la peur sur nos relations inter-personnelles et j'en passe.

Par contre, qu'en est-il du risque de mutation du virus en cas de vaccination généralisée ? Et du coup, d'aggravation dans les années qui viennent ?

Merci d'avance.
Cordialement,

Écrit par : C.J. | 11/09/2009

Ah si au moins on nous disait tout sur le A.H1N1. Genre,

Que c`est une recombinaison de virus expérimental créé en labo US, testé sur des rats et répandu volontairement ou non dans l`environnement mexicain...

Que sii on nous disait que ce virus A.H1N1 est reproduit dans des cellules de reins de Singe-Vert porteur du HiV (sida...) et ce virus provenait de quel époque (mois de 2009) de l`épidémie et de qui ? (un mexicain? chinois? indien? américain?)



Que le squalène est une huile contenu dans le foie des REQUINS et qui supposément causa le Syndrome de la guerre du Golf et des maladies auto-immune.



Que notre système immunitaire peut se révolter contre ce squalène de requin et possiblement à long terme contre celui composant notre système nerveux et notre système régissant notre régulation du cholestérol...

Que pendant les 10 à 15 jours que ce vaccin deviendra efficace, le virus A.H1N1 au Québec aura déjà contaminé 75 % de la population.

Que les cas de grippe A.H1N1 rapportés (par test ou clinique médical) ne représente pas plus que 1 /10000 de cas.

Que sur les cas hospitalisés, seulement 1 personne /100 en est décédé. Soit 88 en date d`aujourd`hui.

Que parmi les cas décédés, ces personnes souffraient de d`autres pathologies

Qu`il ne peut pas naturellement avoir de deuxième vague puisque le virus se reproduit de façon soutenu en réinfectant les gens de façon exponentielle MAIS lors de vaccination massive, ce virus se propagera à la vitesse éclair 100x en côtoyant des gens allant se faire vacciner...

Que l`infirmière ne se lavera pas les mains ou les gants entre chaque vaccination. Combien de personnes déjà avec la même aiguille ???

Que toute personne ayant été en contact avec la grippe A.H1N1 de 1957, 1976 ou 1998 ou ayant reçu ce vaccin sera mieux immunisé (immunisation croisée)

Que, en recevant le vaccin A.H1N1 (ou la grippe A.H1N1 2009 , la population sera mieux préparé pour une invasion du virus A. H5N1, H2N2 ou H7N3 (voir composante des gènes aviaire, porcine et humaine du virus H1N1-2009.

Que en étant porteur ou malade de grippe A.H1N1-2009, on répand la maladie à presqu`autant de personnes que l`on côtoie (10 par semaine ou plus!) ou indirectement par des objets que l`on touche...

Que l`évaluation de gens déjà contaminés représente 10x à la puissance 40 (nombre de semaines depuis que ce virus fait des ravage) correspondant à presque la moitié de la population mondiale déjà infectée ou immunisée...

Que ce virus semble très stable et pourrait muter par son instinct de survit si on tente de le traiter par des antiviraux...

Que l`OMS a perdu rapidement le contrôle de la dispersion de ce nouveau virus A.H1N1-2009

Que plusieurs espèces animales sont infectés ,tel cochons, chiens et chats ? sûrement quelques espèces d`oiseaux également... Oui ce virus a des proportions alarmante partout au monde !

Que les doses de vaccins non-administrés seront répartis dans les animaux de ferme... Fléau total quoi, pourquoi pas.

Que le personnel de santé, vacciné ou non, pourrait transmettre le A.H1N1 en vaccinant la population avant le délais d`immunité reconnu de 10 jours; selon les tests...

Que les tests sont fait à la hâte et qu`aucun recours ne sera possible contre les fabricants de vaccins.

Que les gouvernements de chaque pays a payé des sommes faramineuses pour préparer des bases de vaccins contre le H5N1 et des antiviraux tel que le Tamiflu et que cette préparation doit servir pour expliquer des dépenses irraisonnable !

Qu`on nous parle de décès de personnes en bonne santé ou de maladies chronique ?

Que de toute manière, vaccination ou non se virus tire à sa FIN et sera admis grippe bénigne...

Que notre ADN et système immunitaire se souvient d`un tel virus et saura l`éliminer sinon les rhinovirus n`en feront qu`une bouchée en quelques jours.

Qu`il ne s`agit surtout pas d`implantation de puce électronique ou de Nouvel Ordre mondial ni d`aucune paranoìa ... sauf que campagne de peur et de gros enjeux monétaires pour enfin sortir de cette récession , peut-être ?

Qu`il s`agit peut-être du `BUG `A.H1N1 de 2009 ...

Souhaitons que l`OMS, Santé-Canada et Santé Public Québec (ou un savant fou) nous dévoile enfin la VÉRITÉ et surtout les vrais chiffres de cette pandémie !!!

A vous maintenant de décider et de bien savoir ce qui vous sera injecté !

Écrit par : xxremi | 23/10/2009

Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre.
(Dr. Anthony Morris) Virologiste, ancien chef du contrôle des vaccins à la Food and Drug Administration (FDA). Cet organisme a, entre autres, le mandat d'autoriser la commercialisation des médicaments sur le territoire des États-Unis d'Amérique.

Écrit par : zarmagh | 31/10/2009

peut-être n'ai-je pas assez de connaissances basiques mais je suis plutôt perdue, aucune réponse ne me convient complètement - oui oui ou oui non ?
Andréa de Nîmes

Écrit par : andréa | 12/11/2009

La question est de savoir: on pique ou non, si oui: demi-dose ou dose, avec ou sans adjuvant, avec ou sans effet... groupe privilégié ou 65 ans et plus?

Moins de 6mois, 5 ans, 10 -12-14-16-20 ans ?, enceinte ou alcololo,
travailleur de la santé ou clientèle à risque, autobus ou auto?

Quel fournisseur de vaccins? immunité partielle ou totale , gratuit ou monayable?
Centre de vaccination ouvert ou fermé, avec ou sans coupons...

Des oui, des non, des où et des pourquoi et comment !
système immunitaire viable ou appauvrit de 214 milliards de lymphocytes...

On peut demander l`avis au médecin-de-famille en prenant rendez-vous dans 2 ou 3 mois ... 1 chance /100000 d`y laisser notre peau , pensez-y !

Écrit par : Choix Libre | 19/11/2009

Bonjour CMT,

J'ai presque tout compris dans tes interventions, tu sembles être plein de bon sens, bien documenté et sans parti pris: tu m'interesses. C'est tellement rare de trouver un profil comme le tient dès que l'on aborde ce sujet.

En dépit de l'actualité brulante du sujet, je ne trouve pas d'information synthétique et simple sur le sujet de l'efficacité au non de la vaccination qui me semble être une question valable.

Cette question n'élude en rien les autres questions relatives aux danger et/ou effets secondaires eventuels des différents vaccins, mais elle est centrale.

Or, je ne t'apprend rien, toutes les communications officielles disponibles auxquelles j'ai pu accèder n'éprouvent jamais le besoin de démontrer ce point, désormais considèré comme une évidence.

Je ne suis ni médecin ni scientifique, mais j'avais imaginé que si la vaccination était efficace de manière générale, il suffirait de comparer les statistiques disponibles concernant dse populations comparables en terme de conditions de vie entre la France où les vaccinations sont obligatoires et celles d'autres pays ou la vaccination est peu pratiquée.

J'ai été très déçu de n'avoir rien trouvé de concluant sur google. Impossible de trouver les statistiques de DC par Tétanos pour 100 000 personnes dans les différents pays du monde par exemple. Sais-tu si ces statistiques existent?
Il me semblent qu'elles seraient de nature à apporter un éclairage. Rien sur le site de l'OMS, rien du côté de l'INVS. Ces grandes organisations n'ont-elles rien à nous dire au moment où le débat fait rage? Suprenant non?

Je suis d'autant plus dans une posture de doute que je me dis que si des chiffres faisant évidence existaient, les laboratoires les utiliseraient.

Comment se forger une opinion sur un sujet si sensible alors que les détracteurs semblent souvent dogmatiques à l'inverse et illustrent si peu leurs affirmations? J'ai acheté un ouvrage de S SIMON sur les vaccins. Autant elle explique bien sa vision du problème, autant, de mon point de vue, elle ne prouve rien de manière scientifique, faute de statistiques crédibles.

Des statistiques aideraient à poser le débat de l'efficacité ou non du vaccin. Les détracteurs disent que les baisses de mortalité annoncées comme conséquences des campagnes de vaccinations obligatoires sont dues au développement des mesures de prophylaxie.
Pourquoi est-il si difficile de prouver que les vaccins fonctionnent?


Merci par avance de ton éclairage

Eric

Écrit par : Eric | 23/11/2009

4000 sur 46 000 000 = 0,008 %
vous connaissez un vaccin sur à 100 %

Écrit par : Bog | 26/11/2009

Pourquoi ne vaccine-t-on pas avec les "pistolets "comme certaines fois ? Qu'est-ce-que cette histoire "d'une seule aiguille ?" De toutes facons la monodose ou le pistolet sont les seuls valables . L'aseptie, regle majeure dans toute intervention medico-chirurgicale ,reste PRIMORDIALE ! Quand on voit a la Tele les tecniques pratiquees , injection souvent intramusculaire plutot qu'intradermique ,c'est enorme. Certains intervenents n'ont pas pique depuis .......longtemps. Heureusement que je n'ai pas eu a passer dans leur mains ! Un vaccin c'est une injection banale et rapide. Quelle mauvaies organisation ! Pour avoir passer ma vie Outre-Mer ( Antilles; Afrique ,Asie et Madagascar) cette vaccination est affligeante . Quelle incompetence Madame la Ministre, trouver les personnes competentes et elles ne manquent pas , pour vous encadrer ! C'est affligeant et quelle image de la France !

Écrit par : MIREILLE COURNIL | 03/12/2009

une réponse à GMT répondant à Anne
bonjour, vous vous déclarez simple médecin de campagne.. et que la vaccination protégera pour des années....????
Dans quoi et où avez-vous étudié l'immunologie ?
Je ne veux d'aucune manière polémiquer, parce que j'en ai marre, mais d'aucune manière je ne puis être d'accord avec de tels propos, par contre il existe depuis toujours des solutions naturelles pour prévenir toutes les fragilités provoquées par les aléas climatiques et autres..c'est cela qu'il faudrait répondre..en donnant des références...et en informant de la constitution des vaccins, de la barbarie de la vivisection etc..

Écrit par : JUST | 06/01/2010

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu