La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

21/09/2009

Grippe A H1N1 et vaccins: le Réseau Environnement Santé s'interroge entre autres sur le faible fondement scientifique des décisions (communiqué)

Le Réseau Environnement Santé (RES) a été fondé par plusieurs associations dont la Fondation Sciences Citoyennes - à l'intérieur de Réseau environnement santé RES.jpglaquelle nous préparons nous-mêmes un texte au sujet de la grippe A H1N1 et de la vaccination, sous l'angle des conflits d'intérêts.

Pharmacritique a récemment repris le communiqué du RES demandant l'interdiction du bisphénol A et invitant les lecteurs à participer à la cyberaction mise en place en ce sens.

Le 9 septembre, le RES a rendu public son communiqué "Grippe A et vaccins: les questions du Réseau Environnement Santé", reproduit intégralement sur Pharmacritique, avec l'aimable autorisation de son porte parole, André Cicolella.


"Le Réseau Environnement Santé (RES) a été créé pour mettre les questions de santé et d’environnement au coeur des politiques de santé. Il tient à exprimer ses préoccupations devant les risques que peut représenter une vaccination massive comme celle qui est aujourd’hui envisagée par les autorités de santé ainsi que sur le caractère disproportionné de ces mesures, eu égard à d’autres facteurs de risque infectieux et non infectieux.

Evaluation coûts-bénéfices

Le RES constate qu’il y a aujourd’hui un large consensus pour caractériser ce nouveau virus comme très contagieux, mais peu virulent. C’est ce que montre l’avancée de la maladie, dans des territoires bénéficiant d’un système de santé de même nature que celui de la France métropolitaine, comme la Nouvelle Calédonie ou la Polynésie. Le RES s’interroge donc sur le fondement scientifique de la campagne de vaccination annoncée par les autorités sanitaires et demande que les preuves scientifiques soient fournies démontrant que le bénéfice de cette vaccination est supérieur aux effets secondaires attendus.

L’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) par la voix de sa chef du département de pharmacovigilance vient en effet de rappeler que les vaccins contre la grippe A-H1N1 présentent un risque individuel non négligeable (entre autre le syndrome de Guillain-Barré, maladie auto-immune pouvant être mortelle et entraînant des séquelles graves pouvant aller jusqu'à une paralysie des membres). En 1976, une campagne de vaccination massive portant sur 45 millions de personnes contre un précédent virus H1N1 a été arrêtée aux Etats-Unis en raison de la survenue de cas de syndrome de Guillain-Barré. En tout, 4000 personnes ont porté plainte ultérieurement.

Quelle analyse a été faite de ce précédent et quels sont les éléments qui permettent d’affirmer que la situation présente ne sera pas de même nature ?

Composition du vaccin

La composition de tous les vaccins concernant la grippe A et leurs adjuvants est connue par l’AFSSAPS.

Quelles sont les études concernant la toxicité de chaque composé et les interactions entre les différents composés du vaccin (en séparant celles fournies par les industriels de celles fournies par les scientifiques sans conflit d’intérêt) ?

La question de la protection de la femme enceinte

Pour la grippe saisonnière, le fabricant du Vaxigrip® (Sanofi Pasteur) annonce en date d'avril 2009 sur son site au Canada « Comme l’effet de VAXIGRIPMD sur la reproduction n’a pas fait l’objet d’études chez l’animal, on ignore si l'administration de VAXIGRIPMD à une femme enceinte risque de nuire au foetus ou de compromettre les capacités de reproduction. Les données concernant l’administration de ce vaccin à la femme enceinte sont limitées. VAXIGRIPMD ne doit être administré à la femme enceinte qu’en cas de nécessité clairement établie et après une évaluation des avantages et des risques ».

Quels sont les éléments qui justifieraient une approche différente pour le vaccin contre H1N1?

La prévention

Le RES approuve la poursuite des efforts en ce qui concerne la prévention pour limiter la contamination interindividuelle. Celle-ci passe par un bon lavage des mains notamment dans les écoles, mais pourquoi n’y a-t-il, selon l'AFSSA, en moyenne que 1 robinet pour 150 enfants et dans 20 % des cas ni savon ni moyen propre/jetable de s’essuyer les mains ?

La prévention passe aussi par un message nutritionnel adapté. Les liens entre alimentation et immunité sont clairement démontrés. Toute malnutrition augmente la vulnérabilité aux infections. La dénutrition (30 millions de personnes en Europe) augmente le risque infectieux et la suralimention (excès de consommation de certains lipides et de produits avec sucres ajoutés) est un facteur identifié de dépression immunitaire.

Qu’est ce qui est envisagé pour prendre en compte cette situation et pallier à ces carences ?

Avoir une approche proportionnée entre risque infectieux et risque non infectieux

Le devenir de la santé d’un individu est largement dépendant des événements pendant la vie foetale. C’est la raison pour laquelle le Réseau Environnement Santé mène campagne sur les risques liés à l’exposition chimique, notamment aux perturbateurs endocriniens comme le Bisphénol A -pour lequel le RES demande depuis longtemps son interdiction. Aujourd’hui la quasi-totalité des nourrissons est imprégnée par cette substance, qui est impliquée dans les cancers, les atteintes de la reproduction, les troubles du comportement, le diabète et l’obésité.

Malgré des données scientifiques qui s’accumulent, la ministre de la santé continue de nier la réalité du problème.

Le RES demande que les risques infectieux et non infectieux soient pris en considération de la même manière et avec la même réactivité, et, renouvelle, dans l’immédiat, sa demande d’interdiction du Bisphénol A dans les plastiques alimentaires.

En conclusion, la lutte contre les épidémies, qu’elles soient infectieuses ou non infectieuses, ne se limite pas à des mesures de type technocratique. Les décisions doivent être prises sur la base des meilleures connaissances scientifiques, dans la plus grande transparence, dans le respect [de la loi sur la déclaration] des conflits d’intérêts et après consultation des parties prenantes."

Contact :

  • Secrétariat du RES : Soléane Duplan / Tél 06 70 07 84 87
  • André Cicolella (Chimiste Toxicologue, porte parole du RES)
  • Docteur Marianne Buhler (Gynécologue)
  • Docteur Laurent Chevallier (Nutrition)
  • Francis Glémet (Pharmacien Industriel)"

Autres liens:

Pour d'autres informations, vous pouvez lire, entre autres, les textes déjà parus sur Pharmacritique, à la catégorie "Grippe A H1N1, grippe porcine, Tamiflu, vaccins..."

Commentaires

Lu dans le Progrès de Lyon en date du 18/03/2010 : « C'est une certitude, iI y aura bien une nouvelle vague épidémique » estime Bruno Lina, directeur du Centre national de référence des virus de la grippe. « Soit le virus H1N1 se transforme en virus saisonnier et cette épidémie aura alors un impact modéré, soit il déclenche une deuxième vague l'hiver prochain » poursuit-il. Deuxième vague qui pourrait avoir un impact plus important, comme cela avait été le cas lors des épidémies grippales des hivers de 1957 (H2N2) et 1968 (H3N2) : « C'est lors des deuxièmes vagues, en hiver 58 et en hiver 69, qu'il y avait eu le plus de décès » rappelle le virologue.

???????

Écrit par : Trente7cinq | 18/03/2010

mon mari est diabétique insulino-dépendant et moi même avec une faible bronchite,nous ne nous sommes pas fait vacciné l'année derniére et tout s'est bien passé.je me doute que les professionnels de santé savent de quoi ils parlent, mais je ne suis pas convaincue sur la vaccination a tout prix, vu la polémique à n'en plus finir de l'année précédente qui a embrouillé tout le monde.
je connais 2 personnes qui se sont faites vacciné et qui pourtant étaient en trés bonne santé et qui ont eu des effets assez graves.
qu'en pensez-vous? j'attends vos commentaires
merci

Écrit par : berterreix | 15/09/2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu