Avertir le modérateur

02/02/2008

Antiépileptiques : risque de suicide, dit l'agence américaine du médicament

L’agence américaine du médicament (FDA) a émis le 1er février 2008 un communiqué informant professionnels de santé et patients sur le risque d'apparition d'une dépression, de tendances suicidaires et d’idéation suicidaire chez les patients traités par antiépileptiques.

Ont été étudiés directement les antiépileptiques suivants: CARBAMAZEPINE (Tegretol, Carbatrol, Equetro), FELBAMATE (Felbatol), GABAPENTINE (Neurontin), LAMOTRIGINE  (Lamictal), LEVETIRACETAM (Keppra), OXCARBAZEPINE (Trileptal), PREGABALINE (Lyrica), TIAGABINE (Gabitril), TOPIRAMATE (Topamax), VALPROATE (Depakote, Depakote ER, Depakene, Depacon), ZONISAMIDE (Zonegran).

Je cite le principe actif en premier, parce que certains noms peuvent être différents en France. La mise en garde sera incluse aussi dans les notices américaines des autres antiépileptiques.

Lire la suite

30/01/2008

Données sur les effets indésirables mortels aux Etats-Unis. Iatrogénie et erreurs médicales : le tabou français

Voici un article qui donne de quoi réfléchir sur les risques qu'il y a à faire mauvais usage de la iatrogénie médicaments victimes,chiffres victimes effets indésirables,erreur médicale chiffres,victimes accident médicament,responsabilité médicale erreur médicale prescription,surprescription surmédicalisation surconsommation médicament con,mort effets indésirables médicaments,omerta risques médicamentsmédecine et de tous ses instruments et outils. Il s’appelle Death by Medicine. Je viens de trouver une traduction française, pas extraordinaire, mais ce ne sont pas ses qualités littéraires qui comptent... Elle complète les notes de la catégorie "Désinformation médicale" et les autres, accessibles à partir de la liste alphabétique des sujets dans la colonne de gauche du blog.

Le titre en anglais suggère à la fois la mort causée par la médecine et par les médicaments. Mort sur ordonnance, en gros, pour désigner les conséquences les plus graves de la « iatrogénie ». La surmédicalisation a pour conséquence la surconsommation de médicaments, qui peuvent tuer par leurs effets indésirables, les réactions entre eux et avec des produits phytothérapeutiques et autres remèdes naturels, le non respect des contre-indications, la non prise en compte par les médecins des plaintes des patients, la sous-notification des effets indésirables, la désinformation par l'industrie pharmaceutique et par des instances de pharmacovigilance qui ne font pas leur travail correctement, etc.

Le terme "iatrogénie" désigne « l’ensemble des évènements indésirables consécutifs à l’action médicale ; cette action pouvant être effectuée par des médecins, le personnel para-médical et tout personnel de santé habilité. La iatrogénie regroupe, selon le vocable utilisé dans la Loi du 4 mars 2002, les accidents médicaux, les affections iatrogènes et les infections nosocomiales ».

Lire la suite

21/01/2008

Actonel, Boniva, Fosamax, Adrovance... Bisphosphonates et nécrose de la mâchoire (suite)

Voici une synthèse de plusieurs travaux présentés lors d’un congrès de chirurgie maxillo-faciale et bonviva effets indésirables nécrose,actonel effets indésirables,zométa effets indésirables,fosamax effets indésirables,didronel,ostéoporose médicaments effets secondaires,fosamax ostéoporose,bisphosphonates effets indésirables,traitement de l'ostéoporose,ostéopénie fosamax,remodelage osseux bisphosphonates,fosamax nécrose de la mâchoire,bonviva nécrose de la mâchoire,ostéonécrose de la mâchoire bisphosphonates,ostéoporose invention de maladiesde stomatologie qui a eu lieu en 2006 à Saint-Gall (Suisse). Elle a été publiée par la Revue Mensuelle Suisse d’Odontostomatologie en mai 2006. Les auteurs considèrent qu’il s’agit d’une « épidémie émergente ». Quelques extraits (commençant par une description, qui nous permet de comprendre le mode d’action de ces médicaments), suivis de deux autres liens.

« Ostéochimionécroses associées aux biphosphonates: ce n’est que la pointe de l’iceberg! »

Lire la suite

20/01/2008

Que valent EZETROL et INEGY en termes de bénéfice clinique?

Je ne parle pas de leur valeur financière pour les firmes Merck et Schering, suite à des publicités ezétrol efficacité bénéficerisques,inegy bénéficesrisques,statines ezétrol bénéfice clinique,cholestérol facteur de risque cardiovasculaire,merck traitement anticholestérol,schering plough traitement anticholestérol,ezétrol effets secondaires,inégy effets indésirables,inégy réduction mortalité cardiovasculairecomme celle-ci, ni de la cotation en Bourse de ces derniers… mais de la valeur de ces médicaments dans le traitement de l’hypercholestérolémie.

Pour le savoir, rien de tel que de jeter un coup d’oeil aux revues médicales indépendantes, et surtout à l'excellente Arznei-Telegramm (« Télégramme du médicament », Allemagne), qui bataille depuis 38 ans pour une information médicale indépendante, contre les conflits d’intérêts des médecins, experts, etc. Qui refuse toute publicité et tout financement par l’industrie pharmaceutique et a sa propre base de données sur les médicaments. Voici les principales réactions depuis 2002, suivies par un communiqué de presse de la revue Prescrire (octobre 2006).

Lire la suite

15/01/2008

Fosamax, Bonviva, Actonel, Adrovance... Nouvelle alerte à propos de l'ostéonécrose de la mâchoire

Dans une Lettre aux prescripteurs du 18 décembre 2007, l’AFSSAPS/actonel effets secondaires,fosamax effets indésirables,bonviva effets indésirables,zometa aclast effets secondaires,nécrose ostéonécrose de la mâchoire bisphosphonates,fosamax nécrose ostéonécrose de la mâchoire,ostéoporose ostéopénie dépistage prévention traitement densitomé,traitement ostéoporose ostéopénie bisphosphonates,fosamax bisphosphonates diphosphonates effets indésirables évaluANSM (agence française de sécurité sanitaire) revient sur l’un des effets secondaires graves de la classe de bisphosphonates, que nous avons signalé dans une note plus ancienne : l’ostéonécrose de la mâchoire. (Pour des raisons inexpliquées, la note n’est accessible qu’en descendant sur la page, pas en cliquant sur le lien à droite…).

Lire la suite

11/01/2008

Bonviva, Fosamax, Actonel, Zometa... douleurs musculaires et articulaires. Alerte états-unienne

Je fais cette note en pensant à ces personnes qui se plaignent de douleurs atroces et de longue actonel effets indésirables,fosamax effets indésirables,bonviva effets indésirables,zometa effets secondaires,bisphosphonates effets indésirables efficacité rapport bénéfices,prévention de l'ostéoporose ostéopénie,bisphosphonates douleurs musculaires douleurs articulaires,ostéopénie ostéoporose prévention dépistage densitométrie traite,disease mongering surmédicamentation surmédicalisation ostéoporodurée sous BONVIVA et d'autres médicaments de la classe des bisphosphonates, et qui ne sont pas prises au sérieux par leurs médecins. On connaît le désintérêt quasi-général des médecins pour les effets secondaires, qu’ils ne signalent d’ailleurs que très rarement à la pharmacovigilance. Cette attitude ajoute la souffrance morale à la souffrance physique des patients.

Les principaux médicaments concernés sont: l'acide alendronique (Fosamax), l'acide ibandronique (Bonviva, Bondronat), l'acide pamidronique (Aredia, Merck-Pamidronate), l'acide clodronique (Bonefos, Clastoban, Lytos, Ostac), l'acide étidronique (Didronel, Osteodidronel), l'acide risédronique  (Actonel), l'acide tiludronique ou tiludronate (Skelid), l'acide zolédronique (Aclasta, Zométa, Reclast).

Lire la suite

08/01/2008

La Déclaration sur la pharmacovigilance épingle la désinformation organisée sur les effets secondaires des médicaments

(Texte repris du blog "Victimes Enantone, Décapeptyl" (de l'"Association Victimes Enantone - agonistes GnRH"), parce qu'il reflète un pills_and_money.jpgproblème d'intérêt public et concerne TOUS les médicaments.)

"Le silence sur les effets secondaires de l’Enantone, Décapeptyl, Zoladex, Synarel, etc. n’est qu’un exemple qui illustre l'omerta généralisée et entretenue (par tous ceux qui en bénéficient) à coup de financements de l’industrie pharmaceutique. Et ce n'est pas la santé des patients qui en bénéficie… (...) Toute victime d’un médicament ou d’un vaccin essayant de faire reconnaître les effets indésirables se heurte à ce mur d’argent, qui est le véritable nerf de la guerre… Tout le monde devrait lire ce texte et l’imprimer pour ses médecins et pharmaciens. Au cas où ils prétendraient ignorer les choses…

Pour ceux qui n’ont pas la patience de lire les 16 pages, voici les grandes lignes de la Déclaration sur la Pharmacovigilance faite à Berlin en 2003 par la Société Internationale de Bulletins Pharmacologiques (ISDB : International Society of Drug Bulletins), indépendante de l’industrie pharmaceutique, sur la (dés)information en matière d’effets secondaires. En font partie l'excellente revue allemande Arznei-Telegramm et la revue Prescrire, que nous devrions tous prescrire à nos médecins, infirmiers et pharmaciens… (...)

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu