Avertir le modérateur

25/05/2008

Les lobbies semenciers et agro-industriels font la loi et se fichent de l’intérêt général. Le passage en force sur les OGM : un autre déni de démocratie

Dans cette séquence diffusée le 23 mai sur Public Sénat, le sénateur socialiste Jacques Muller commente le passage en force du gouvernement sur les OGM à travers la Commission mixte paritaire : « manifestement, les interventions des lobbies productivistes et de l’agro-industrie ont plus pesé, plus compté que l’intérêt général (…). [Quant au dialogue entre scientifiques et la société civile, promis par le Grenelle, force est de constater que] la société civile est désormais confinée dans le rôle de faire valoir, réduite à faire des simples recommandations qui ne pèseront rien - personne n’est dupe -, par rapport aux avis dits « scientifiques ». Enfin, le principe de responsabilité est bafoué. (…) En définitive, cette loi consacre un nouveau principe : le principe du pollué payeur. (…) Au final, le Grenelle des OGM n’aura été qu’un vaste écran de fumée, incapable de dissimuler une situation décidément récurrente : les lobbies semenciers et agricoles productivistes, complaisamment relayés par une majorité globalement aux ordres, continuent de faire la loi dans notre pays ».

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu