Avertir le modérateur

21/02/2009

Avec la suspension du Raptiva, gare à l'effet rebond et aux érythrodermies. A quand une évaluation globale des risques des anticorps monoclonaux?

Dans un communiqué du 19 février, l'AFSSAPS/ANSM relaie la recommandation par l'agence européenne du médicament (EMA) de suspendre monoclonal Antibodies NIH.jpgl'autorisation de commercialisation du Raptiva (efalizumab), l'un de ces anticorps monoclonaux humanisés très à la mode ces temps-ci, utilisé dans le traitement du psoriasis en plaques.

Au lieu de reprendre simplement les mises en garde internationales, notre agence de sécurité sanitaire ne pourrait-elle pas - une fois n'est pas coutume - prendre son rôle au sérieux et exiger que des études sérieuses soit menées sur les effets (et effets indésirables) de classe de TOUS les anticorps monoclonaux humanisés? De préférence avant qu'il y ait d'autres décès ou réactions adverses chroniques et/ou invalidantes. On ne paie pas notre pharmacovigilance pour qu'elle fasse uniquement de la traduction de l'anglais! (Et encore, elle ne la fait pas toujours, loin s'en faut, à en juger par la différence entre les RCP (résumés des caractéristiques du produit) français et ceux anglophones, surtout lorsqu'il s'agit de médicaments ayant eu une autorisation nationale et non européenne. Dans ces cas, notre Vidal est d'un mutisme encore plus effarant que d'habitude).

Ceux qui lisent l'espagnol trouveront plus bas un lien vers une analyse d'ensemble de la toxicité des anticorps monoclonaux qui vaut le détour.

En attendant un hypothétique changement de nos autorités sanitaires, nous devons nous-mêmes, usagers, nous interroger sur les risques de ces médicaments (voir quelques noms plus bas) par rapports à leurs bénéfices. Ceux qui sont traités par Raptiva pour un psoriasis en plaques devraient faire attention à la façon d'arrêter le traitement et aux précautions à prendre.

Lire la suite

16/06/2008

Divers cancers et troubles lymphoprolifératifs sous Enbrel, Remicade, Humira, Cimzia (inhibiteurs du TNF). La FDA démarre une enquête

Tous les articles sur les anticorps monoclonaux sont sur cette page. Il faut les lire, car ces médicaments ont des effets recherchés de classe, mais aussi des effets indésirables de classe. Un effet secondaire décrit pour l'un est plus que probablement induit par tous les autres.

La FDA (agence états-unienne du médicament) a émis le 4 juin un communiqué de presse intitulé Early Communication About an Ongoing Enbrel NCKU.edu.jpgSafety Review of Tumor Necrosis Factor (TNF) Blockers (marketed as Remicade, Enbrel, Humira, and Cimzia). En français: Annonce préliminaire de la mise en place d'une revue du rapport bénéfices-risques des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale commercialisés sous les noms Remicade, Enbrel, Humira et Cimzia.

La Food and Drug Administration informe le public du lancement d’une enquête épidémiologique prospective portant sur un lien de causalité possible entre des médicaments inhibiteurs du TNF (TNF ou « facteur de nécrose tumorale » est une cytokine inflammatoire) et des cancers chez des enfants, adolescents et jeunes adultes traités par ce type de médicaments dans des indications telles que : arthrite juvénile idiopathique, maladie de Crohn, colite ulcéreuse, psoriasis en plaques, polyarthrite psoriasique, spondylarthrite ankylosante. Les enfants ou adolescents prenaient en même temps d’autres médicaments immunosuppresseurs.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu