Avertir le modérateur

09/06/2009

Associations de patients financées par les labos: leurs conflits d'intérêts en font des moyens de pression sur les décisions politiques

Assoces industrie Prescrire.jpg
Plusieurs textes en rapport avec les débats actuels autour de la loi HPST détaillent ce que cette illustration parue en février 2005 dans la revue Prescrire nous fait parfaitement comprendre.

Lire la suite

07/01/2009

Le cartel pharmaceutique: "un réseau de corruption qui recouvre l’Allemagne tout entière"

La deuxième chaîne de télévision publique allemande, ZDF, produit une émission d’investigation intitulée Frontal 21. L’une de ces Corruption Radio.Cz.jpginvestigations, diffusée le 8 décembre 2008, s’intitule "Das Pharma-Kartell. Wie Patienten betrogen werden" (Le cartel pharmaceutique ou comment les patients sont trompés). Les journalistes dévoilent, sans fioritures, l’emprise de l’industrie pharmaceutique sur l’ensemble du système de soins en Allemagne, depuis la formation médicale sponsorisée jusqu’à la corruption manifeste, qu’il s’agisse des conflits d’intérêts des médecins ou des associations de patients.

Ils dénoncent, par le biais de témoignages d’experts ou de cadres de l’industrie, un comportement rapace des firmes, qui, au nom du profit, minimisent ou ignorent souvent délibérément les dangers des médicaments qu’elles mettent sur le marché. Le lobby pharmaceutique est prêt à tout pour promouvoir ses intérêts et rien ni personne ne vient l’inquiéter. Il n’y a jamais eu en Allemagne la moindre condamnation d'une firme pour corruption, et pourtant, les cas ne manquent pas… [Aucune condamnation en France non plus]. Les auteurs soulignent l’absence de dissuasion et de répression, alors que le « réseau de corruption (…) recouvre l’Allemagne tout entière ».

Les journalistes donnent aussi deux exemples concrets de médicaments dont la balance bénéfices – risques est considérée défavorable par beaucoup d’experts, qui font des dégâts et qui restent malgré tout sur le marche : Zoloft° [sertraline] et Strattera° [atomoxétine].

Pharmacritique vous propose une traduction intégrale du texte principal, ainsi qu’un compte-rendu ponctué de citations (traduites) du reportage et des liens qui vont avec.

Lire la suite

20/05/2008

Associations et fondations de malades sous influence pharmaceutique. Exemples canadiens de conflits d'intérêts et de corruption associative

L'efficacité des médicaments anti-démence (inhibiteurs de la cholinestérase, mémantine et les innombrables nootropes et vasodilatateurs) 119615448.jpgutilisés entre autres dans l'Alzheimer, est extrêmement controversée. Il est d'autant plus indispensable pour leurs fabricants d'encourager la consommation à travers les associations de malades... Les firmes imposent leurs médicaments et/ou augmentent leurs chiffres de ventes en instrumentalisant les associations ou groupes de patients souffrant d'affections cardiovasculaires, d'arthrite, d'allergies ou d'autres maladies. Si on ajoute cette influence à l'emprise des laboratoires sur les médecins et les autorités sanitaires, il est certain qu'il ne reste plus grand-monde pour assurer une information médicale indépendante et transparente... L'influence des associations et groupes de patients sur ces derniers est énorme, vu leur position stratégique. Même la critique qui peut cibler les firmes et les médecins corrompus ne peut pas les atteindre, la plupart du temps, puisque l'image du bénévolat, de l'engagement désintéressé et sans limite pour la santé de leurs membres fait trop souvent barrage à la pensée critique. Il ne s'agit pas de contester leur engagement, mais de questionner certaines modalités qui le déforment et l'altèrent, selon le sens propre du mot "corruption"...

C'est un pari faustien que de penser rester indépendant tout en acceptant les grâces et autres charités soi-disant désintéressées... Le cadeau d'une firme à but lucratif est un investissement approuvé par les actionnaires qui attendent un retour sur investissement sous forme d'espèces sonnantes et trébuchantes, de plus-value sur les actions. Plus intéressé que ça, il n'y a pas... Plus conflictuel et plus corrupteur non plus.

Parlant d'Alzheimer, on ne peut qu'espérer que les franchises médicales ne serviront pas à augmenter les bénéfices des Pfizer et autres fabricants de ces médicaments inefficaces par un effet de levier sur le nombre de prescriptions et donc de remboursements...

Un article signé Baptiste Ricard-Châtelain, paru le 12 avril 2008 dans le journal canadien Le Soleil, donne plusieurs exemples de grandes associations canadiennes de patients financées par l’industrie pharmaceutique… Fondations sous influence : quand Pfizer finance la Société Alzheimer:

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu