Avertir le modérateur

10/10/2008

CLAMP : clamper les vases communicants entre médecine et industrie pharmaceutique

Dans ma série sur les associations anticorruption en médecine, voici le CLAMP (Comité de Lutte Anti-Marketing Pharmaceutique): CLAMP.jpgcollectif canadien fondé en 2003-2004.

Il se compose d'étudiants en médecine et de professionnels de la santé issus surtout de l’université de Montréal et agissant pour « une plus grande indépendance du système médical face aux compagnies pharmaceutiques ». A commencer par une limitation du marketing pharmaceutique, responsable de trop de prescriptions déraisonnables, et un refus des à-côtés (cadeaux, ristournes, privilèges...) offerts par les pharmas.

 

 

Même s’il ne semble plus actif depuis quelques mois, le site reste intéressant et peut donner des idées d’action : affiches pour les hôpitaux et les cabinets médicaux, rencontres avec des membres d’associations anticorruption du réseau No free lunch!, organisation de conférences, participation à des débats et des congrès, manifeste à signer et à afficher, prises de position dans les media, mise en place d’un club de lecture, etc. Signalons un bon article sur les brevets pharmaceutiques.

Pharmacritique souhaite au CLAMP de ne pas desserrer sa prise ! Bon vent !

 

Elena Pasca

29/09/2008

Le réseau anticorruption en médecine "No free lunch" s’étend à l’Amérique du Sud. Bon vent à No Gracias.co !

J'ai évoqué à plusieurs reprises la mobilisation associative internationale contre la corruption et les conflits d’intérêts en médecine et No gracias Colombie.jpgpour la désinfection des rapports des médecins avec les firmes pharmaceutiques. Mobilisation dont les deux figures de proue sont No free lunch! aux Etats-Unis et Healthy Skepticism en Australie. En Europe, ce mouvement associatif est bien représenté en Grande-Bretagne (No free lunch), Allemagne (MEZIS) et Italie (No grazie, pago io). Et j'ai présenté récemment l’association néerlandaise Gezonde Scepsis et celle espagnole : l’excellente No gracias.eu.

Pharmacritique aimerait pouvoir rendre compte de l’apparition d’une telle association française… En attendant, saluons la naissance de l’association No Gracias! en Colombie, d’où le mouvement devrait s’étendre aux autres pays andins. Son site s’inspire pour le moment de celui de No gracias ! d’Espagne, le temps de trouver une présentation graphique et textuelle de ses spécificités. Il faut encourager cette nouvelle combattante contre la corruption et les conflits d'intérêts en médecine, contre l'influence de l'industrie pharmaceutique sur la formation et l'information médicales, sur la recherche et le système de santé et de soins en général, en signant sa charte.

Pharmacritique lui souhaite longue vie et beaucoup d'enfants partout en Amérique du Sud !

Elena Pasca

18/09/2008

Marcia Angell dénonce la manipulation de la recherche clinique et le contrôle de l’information médicale par l'industrie pharmaceutique

Cet excellent texte de Marcia Angell porte sur les multiples manipulations et mensonges qui décrédibilisent l’ensemble de la recherche observance Prescrire.jpgmédicale et les publications et pratiques cliniques qui en résultent. Le titre original est Industry-Sponsored Clinical Research. A Broken System (La recherche clinique financée par l’industrie: un système grippé). Ici comme ailleurs, Angell nous oblige à ouvrir les yeux et à nous interroger sur notre propre complicité dans la perpétuation de ce système pourri qui entérine une manipulation par une autre, à l’infini…

Pharmacritique vous propose une traduction de ce texte paru dans le JAMA du 3 septembre, qui contient deux autres commentaires sur plusieurs formes de conflits d’intérêts en médecine. Nous avons traduit l’un d’eux dans la note Arnold Relman s’en prend aux médecins inféodés aux firmes, auxquelles ils abandonnent jusqu'à leur formation médicale continue. Les textes de Relman et d’Angell sont complémentaires.

Lire la suite

21/06/2008

Corruption en médecine: conscience accrue, selon un sondage de Prescription Project. Des leçons à tirer en France

Il y a des bonnes nouvelles qui nous viennent du chien de garde américain Prescription Project. Il a commandé un sondage sur un 1530613941.jpgéchantillon de 1009 usagers sur le thème de l’influence des cadeaux (et autres largesses de l’industrie pharmaceutique) sur les habitudes de prescription des médecins. Ou, plus précisément, sur ce qu'en pensent les usagers. Le texte complet se trouve sur cette page.

Il est intéressant de voir les chiffres bruts, mais encore plus de les analyser. Ceux qui connaissent en détail la problématique médico-pharmaceutique aux Etats-Unis réaliseront parfaitement de quoi je parle. Les autres devraient apprendre et tirer les leçons, puisque les Etats-Unis sont toujours donnés en exemple quant à la gestion des conflits d'intérêts. Il faut comprendre pourquoi cette gestion est possible là-bas et pas ici. Pourquoi les usagers français sont loin de se poser des questions sur les conflits d'intérêts, surtout lorsqu'il s'agit des médecins que les firmes recrutent le plus et dont la corruption a les conséquences les plus dévastatrices: les pontes ou leaders d'opinion, en position d'influencer toute la profession et les associations de malades...

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu