Avertir le modérateur

12/05/2017

Critique du dépistage organisé du cancer du sein par mammographie: vidéo et texte du collectif Cancer-Rose et d'autres liens

Le collectif Cancer-Rose (dont le nom renvoie à "octobre rose", mois pendant lequel la propagande atteint des sommets) a un site riche en informations sur le dépistage du cancer du sein. Après cancer rose.pngquelques liens vers des articles qui détaillent les aspects essentiels de ce sujet et permettront de mieux comprendre la vidéo, je reprends une vidéo de 8 minutes dont la réalisation a été co-ordonnée par la Dr Cécile Bour.

A noter aussi l'article écrit par la Dr Annette Lexa le 1er mai 2017, dont je reprends des extraits après la vidéo, puisqu'il réagit aux façons dont tous ceux qui sont intéressés à la perpétuation du statu quo actuel ont essayé de minimiser la vidéo et les arguments qu'elle contient.

La vidéo présente le dépistage comme une loterie, avec très peu de gagnantes pour beaucoup de perdantes... Comme l'avaient fait le Pr Pierre Biron et le Pr Fernand Turcotte dans l'un des articles parus sur Pharmacritique à ce sujet depuis 2008. Celui-ci date du 6 avril 2012: Le glas aurait-il sonné pour la mammographie de dépistage du cancer du sein?

Lire la suite

18/05/2012

Claude Béraud: les prétentions éthiques qui cachent la logique comptable et le sexisme

Texte retiré le 7 janvier 2016.

Je posterai le vrai travail du Pr Claude Béraud, sans ma réécriture.

Sur d'autres pages, j'ai posté des réactions spontanées expliquant en grandes lignes comment je me suis fait avoir par Claude Béraud, qui a déployé une stratégie de manipulation bien calculée. Un comportement d'exploitation comme si tout lui était dû, comme si c'était un honneur que d'être au service du grand homme.

Cela me fait penser à un patricien romain qui faisait faire le travail par les esclaves, tout en pérorant sur les principes. Avec des adaptations, certes. Il multipliait les remerciements en privé, mais ne disait rien publiquement. Surtout, il déployait son emprise à partir d'un discours victimaire et jouant sur sa déchéance physique comme sur tous les ressorts qui déclenchent la pitié et la propension à aider... Lâchant quelques excuses de temps à autre, juste ce qu'il faut pour continuer l'emprise. Le grand homme victime d'un système injuste et de son grand âge, qui a besoin de vous pour transmettre son discours à la postérité et vous adresse des "Chère Amie", des remerciements, des appréciations sur la qualité du travail, etc. Avant de demander, avec insistance, pourquoi il n'y a pas plus de commentaires, pourquoi on ne le contacte pas, etc. Vu son âge, j'ai souvent pensé qu'il oubliait, que son âge expliquait les dérapages. Il en jouait, d'ailleurs. Mais il retenait tout ce qui allait dans le sens qu'il voulait donner. 

Je n'ai toutefois pas dépassé les bornes et ai pris le soin de tout documenter. Ma connerie a quand même des limites...

 

 

26/11/2008

Cancer du sein: taux élevé de régression spontanée. Critique du surdépistage: surdiagnostic, faux positifs, cancers radio-induits…

22% des cancers du sein régresseraient tout seuls - c’est l'estimation à laquelle arrive une étude mammographie dépistage critique,industrie du cancer,dépistage cancer du sein mortalité,cancer radio-induit radiations,régression spontanée tumeurs cancéreuses,surdiagnostic cancer du sein,surdépistage surdiagnostic cancer du sein,mammographie surdiagnostic surtraitement,peter gotzsche,per-henrik zahl,gilbert welch,surmédicalisation,cancer prévention abus de prévention,surdépistage cancerpubliée le 24 novembre dans la revue Archives of Internal Medicine : "The Natural History of Invasive Breast Cancers Detected by Screening Mammography" (L’histoire naturelle des cancers invasifs du sein détectés lors des mammographies de dépistage).

 

Les auteurs, Per-Henrik Zahl, Gilbert Welch et al, Américains et Norvégiens travaillant sur des données norvégiennes, concluent que "certains cancers du sein [qu’ils estiment à 22%, chiffre qui inclut certains cancers invasifs] détectés par des mammographies répétées régresseraient au point de ne plus être détectables si on faisait une seule mammographie au bout de 6 ans. Il est possible que l’évolution naturelle de certains cancers invasifs soit de régresser spontanément", sans aucun traitement qui, en l’occurrence, ferait plus de mal que de bien. La question centrale est celle du surdiagnostic des cancers du sein résultant du surdépistage.

 

Un article paru hier dans le New York Times – "Study Suggests Some Cancers May Go Away" (Une étude suggère que certains cancers pourraient disparaître tout seuls) - rend compte de l’étude et des réactions mitigées provoquées par ses résultats.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu