Avertir le modérateur

13/03/2009

Séisme en algologie et en anesthésie: fraude scientifique majeure de Scott Reuben, financé surtout par Pfizer, concernant l’efficacité antalgique de Lyrica, Celebrex, Effexor...

(Mise à jour importante à la fin)

Un pionnier de l’"analgésie multimodale" se révèle être "Le Madoff de la recherche médicale", un pur produit du système… Car l’anesthésiste Lyrica Pfizer.jpget algologue Scott S. Reuben n’est qu’un épiphénomène d’un domaine de la médecine – la recherche médicale financée par les laboratoires privés – structurellement encore plus vulnérable que les autres aux corruptions, mensonges, conflits d’intérêts et autres fraudes. Ses falsifications et inventions de données d'essais sur lesquels se sont basés tellement d'autres travaux risquent de remettre en cause une bonne partie de l'algologie, selon les dires d'un éditorialiste de la revue Anesthesiology : "il est possible que l'algologie se soit orientée dans une mauvaise direction ou risque du moins d'aboutir à des impasses dans ses tentatives d'améliorer les traitements de la douleur" (voir plus bas).

Méfions-nous des extensions hâtives d’indications qui font de tel médicament - pourtant peu et/ou mal testé en dehors de son indication d’origine -  une panacée universelle. La fraude scientifique est facile et la tentation est grande, surtout dans un domaine aussi mal loti que l’algologie, et plus précisément dans la compréhension et le traitement des douleurs chroniques, neuropathiques (surtout post-opératoires), résistant aux antalgiques classiques (morphiniques, etc.). La mode des antiépileptiques détournés vers le traitement de la douleur prendra un sérieux coup avec le dévoilement de cette fraude, possible grâce aux financements illimités de l'industrie et ayant atteint une taille… industrielle.

Lire la suite

30/10/2008

"Psychotropes : désintoxiquer la France" - c’est l’exigence de bon sens de la revue Prescrire

Un communiqué de presse du mois d’octobre de la revue Prescrire nous met en garde : « Des firmes pharmaceutiques n'ont de cesse de Surconso médocs CLAMP.jpgvouloir médicamenter l'existence avec des psychotropes. Soignants et patients doivent s'y opposer ».

 

« Dans son numéro d'octobre, Prescrire constate que l'imprégnation des patients par les médicaments psychotropes, sous l'influence de firmes pharmaceutiques, n'a pas de cesse. Même quand la balance bénéfices-risques est clairement défavorable. Même quand l'emploi d'un psychotrope est une erreur manifeste.

Lire la suite

07/07/2008

Le NIH lance un centre de référence pluridisciplinaire consacré aux maladies non diagnostiquées. En France, elle relèvent toujours du psy…

Voici une nouvelle qui nous interpelle parce que c’est un exemple à suivre en France aussi, où les maladies orphelines ne portent pas ce nom pour 1587257667.jpgrien… Et où la tendance est à balayer toute souffrance inconnue d'un revers de main: c'est dans la tête, allez voir un psy! 

Vicki Brower, New effort seeks to unravel the mystery of undiagnosed disease ("Nouveaux efforts pour résoudre le mystère des maladies non diagnostiquées"). Nature Medicine (News) 14, 593 (2008). En l’absence de lien et de résumé, voici une traduction rapide: « Pour gagner une bataille, l’armée doit avoir une bonne connaissance de son adversaire. Mais pour les personnes souffrant de maladies mystérieuses défiant le diagnostic, l’ennemi reste inconnu. Pour répondre à ce défi, le National Institute of Health [NIH : la plus haute instance sanitaire publique] des Etats-Unis envisage le lancement d’un centre clinique réunissant 25 experts pluridisciplinaires en mesure d’évaluer et de traiter les patients concernés.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu