La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

01/10/2012

Gardasil: retrait demandé en Espagne après un décès. Rappel des critiques espagnoles et des principaux arguments contre la vaccination HPV

Le décès, en septembre dernier, d’une jeune fille de 13 ans à Gijón (Espagne) nous rappelle que les gardasil décès,gardasil effets indésirables,vaccin cancer du col risque,cancer du col de l'utérus prévention,gardasil conflits d'intérêt,gardasil pétition espagne,gardasil asthme respiration,carlos alvarez-dardet,gardasil critique espagne,juan gervas,gardasil efficacité,vaccin hpv,papillomavirus cancer du col de l'utérus,dysplasie gardasil,cancer du col de l'utérus frottis,gardasil mort espagne,association victimes gardasil,papillomavirus remplacement sérologique,gardasil coût vaccinationproblèmes posés par les vaccins anti papillomavirus humains Gardasil et Cervarix ne font que s’accumuler. Des problèmes de plusieurs ordres :

  • les conflits d’intérêts
  • l’inutilité d’une telle vaccination
  • l’inefficacité du Gardasil et du Cervarix
  • les effets indésirables
  • le risque d’un remplacement sérologique
  • le pharmacommerce de la peur
  • la désinformation par (le marketing de) Sanofi Pasteur MSD, Merck, GSK et des leaders d'opinion
  • les coûts pour les systèmes publics d’assurance-maladie

Dans cet article, je rends compte de ce décès et des prises de position officielles, avant de passer aux réactions critiques, et notamment à la nouvelle pétition (à signer sur cette page) pour le retrait du Gardasil du calendrier vaccinal, mise en place par des professionnels de santé très réputés tout comme par des usagers, des associations d’usagers et de professionnels de santé ainsi que des sociétés savantes. Puis je rappelle la longue série de critiques et actions passées, c’est-à-dire le contexte dans lequel s’inscrit cette nouvelle initiative du mouvement de résistance civique espagnol. Je rappelle les principaux arguments, fais des comparaisons avec la France et donne bon nombre de liens permettant d’en savoir plus sur les diverses dimensions de ce dossier.

Lire la suite

30/08/2012

Documentaire "Vaccins : le virus du doute". Commentaires sur le principe de la vaccination

Le documentaire « Vaccins, le virus du doute », réalisé par Gaël Chauvin, a été diffusé sur France 5, dans l’émission « Enquête de santé » (dernière rediffusion le 23 août dernier).

C’est un documentaire plutôt équilibré, ce qui est rare ces temps-ci, puisque les réalisateurs ont souvent un parti pris, une opinion préconçue qu’ils tentent d’étayer en enquêtant uniquement à charge ou à décharge. Or cela ne me semble pas être le premier rôle du journalisme grand public, en particulier lorsqu’il ne s’agit pas d’investiguer, mais d’informer sur les positions et les forces en présence et de nous faire réfléchir, afin de contribuer à un débat public permettant une décision citoyenne en connaissance de cause. Une telle décision ne peut pas être prise dans un dialogue de sourds où chacun campe sur ses idées préconçues et où ce sont les passions et les intérêts particularistes qui prédominent, quelle que soit leur nature : idéologique, commerciale, habitus culturels et professionnels et autres.

Plus bas, après le rappel des grandes lignes du documentaire, j'ajoute des liens et des commentaires sur la santé publique, sur les conséquences de la polarisation en matière de vaccinations et de science en général, de même que sur les conséquences de la logique individualiste néolibérale, qui, aussi étonnant que cela puisse paraître au premier abord, sont visibles depuis les revendications de liberté vaccinale jusqu'aux pratiques de l'industrie pharmaceutique. Pour conclure en rappelant le principe de vaccination, à ne pas confondre avec des applications hasardeuses qui s'en réclament et à ne pas rejeter à cause de ces dernières. Question de logique...


Vaccins , Le Virus Du Doute par 007ovni


Lire la suite

10/08/2011

Vaccination scolaire contre le cancer du col de l’utérus contestée en Belgique

Par Initiative Citoyenne Gardasil Initiative citoyenne.jpg

Dans le journal belge Le Soir, on pouvait lire en juin dernier que la Communauté Française imiterait la Communauté flamande en incluant, elle aussi, la vaccination contre le cancer du col de l'utérus dans le programme de vaccinations scolaires, dès la rentrée scolaire prochaine.

La Ministre de la Santé en Communauté française interrogée, Mme Fadila Laanan, expliquait alors dans Le Soir que la vaccination serait libre et que "les parents choisiront en conscience".

Pourtant, l'ancienne Ministre de la Santé en Communauté Française, Catherine Fonck, avait refusé d'inclure cette vaccination controversée dans le cadre de la médecine scolaire et, interrogée dans Le Soir le 8 décembre 2008, elle déclarait notamment : "Il ne faut pas imposer le vaccin, ce qui va arriver si on l'inclut tel quel dans la médecine scolaire."

Tout cela démontre donc le caractère crucial de la qualité de l'information fournie aux jeunes filles et aux parents concernés par cette future "campagne de sensibilisation" sans quoi beaucoup de personnes se sentiront obligées, dans les faits, de recourir à un acte médical non indispensable qu'elles pourraient regretter après coup.

C'est donc dans un souci de liberté et de démocratie, une fois encore, que le collectif citoyen indépendant "Initiative Citoyenne" a adressé en date du 8 août dernier, par recommandé et par mail, un courrier de questions précises aux Ministres belges Fadila Laanan (Santé en Communauté Française) & Marie-Dominique Simonet (Enseignement obligatoire) auquel, nous l'espérons, ces dernières répondront dans les plus brefs délais.

Chose qui ne devrait guère être difficile, ceci dit, si ces Ministres se sont entourées de scientifiques compétents et responsables...

Lire la suite

09/08/2011

Arrêt d’un essai clinique du Gardasil en Inde: 7 décès, 120 effets indésirables graves, conflits d’intérêts, désinformation…

Texte largement complété le 9 août au soir

Dans plusieurs articles parus dans les media indiens, on apprend que le Conseil Indien de la Brinda Karat the Hindu.jpgRecherche Médicale (ICMR : Indian Council of Medical Research) a décidé en juin 2010 d’arrêter la vaccination par le Gardasil dans les deux régions Gujarat et Andhra, dans le cadre d'un essai clinique mené depuis juillet 2009 par Merck, les autorités régionales et l’ONG PATH basée à Seattle. Le programme visait à inclure des jeunes filles des couches sociales les plus pauvres (intouchables, musulmanes, etc.) et bénéficiait pour ce faire d’un financement de la Fondation Bill et Melinda Gates.

La députée communiste Brinda Karat a exigé l’arrêt immédiat de cette recherche médicale lorsque la presse a fait état du décès de sept jeunes filles et d’au moins 120 cas d’effets indésirables sévères après la vaccination par Gardasil. La députée a réclamé la mise en place d’une commission d’enquête indépendante afin de déterminer les responsabilités dans cet essai et de clarifier les conflits d’intérêts des puissances publiques et les conditions éthiques et scientifiques dans lesquelles se fait la recherche clinique en Inde, à travers des partenariats public-privé pour le compte de multinationales occidentales du médicament.

Brinda Karat a accusé Merck de désinformation délibérée et de publicité trompeuse sur le Gardasil.

L’affaire rebondit, et la presse indienne rend compte d’actions récentes et en cours, menées par Brinda Karat et diverses associations, qui aboutissent à une remise en question globale de la recherche clinique délocalisée en Inde et une réflexion sur les conséquences des conflits d’intérêts et des partenariats public-privé en santé. Des actions en justice sont exigées.

Lire la suite

24/11/2008

Une étude doute de l’efficacité du Gardasil et un éditorial appelle à la raison : modérer les espoirs et éliminer les fausses idées (Gynecologic Oncology)

Le numéro d’octobre de la revue Gynecologic Oncology contient un article de Gonzalez-Bosquet et al, qui rend compte d’un essai clinique réalisé avec la participation de femmes barcelonaises ayant un diagnostic de dysplasie : “Identification of vaccine human papillomavirus Gardasil El Mundo.jpggenotypes in squamous intraepithelial lesions (CIN2-3)” (résumé ici).

Les auteurs se sont intéressés aux génotypes de human papillomavirus (HPV) liés à ces dysplasies et ont abouti à la conclusion que les génotypes à haut risque contenus dans le vaccin Gardasil (HPV 16 et 18), comme dans le Cervarix, d’ailleurs, étaient beaucoup moins présents en réalité que dans la propagande des laboratoires. Cette découverte qui renforce les positions de ceux qui mettaient en doute l’utilité des vaccins en Europe occidentale vu la répartition très inégale de ces génotypes, amène les auteurs à conclure que leurs résultats remettent en cause le degré de protection conférée par le vaccin.

L’article est accompagné par un éditorial signé par Karen K. Smith-McCune du département de gynécologie, obstétrique et médecine de la reproduction d’UCSF (University of California, San Francisco) : "Human papillomavirus vaccine efficacy: Aligning expectations with reality", Gynecologic Oncology 111 (2008):1–2.

Lire la suite

29/09/2008

Le syndicat infirmier du Québec conteste la vaccination par le Gardasil et s’inquiète de ses possibles effets pervers

Par la voix de sa présidente, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) dénonce dans un communiqué de presse du 9 Gardasil Slate.jpgseptembre la campagne précipitée de vaccination des jeunes filles canadiennes par le Gardasil. Le syndicat conteste l’utilité du vaccin et la nécessité d’une telle campagne, en l’absence de toute épidémie qui la justifierait. La FIQ ne manque pas de rappeler les incertitudes scientifiques autour du Gardasil et de s’inquiéter de ses "dangers potentiels" et "ses effets pervers" - notamment la pression de sélection -, alors que les autorités sanitaires ne sont même pas d’accord quant à son efficacité…

Lire la suite

10/07/2008

Nouveau rapport de "Judicial Watch" sur le Gardasil. D'autres décès et effets indésirables. Et la vidéo d'une fillette handicapée après le vaccin

L'association états-unienne de défense des consommateurs Judicial Watch a rendu public le 30 juin son nouveau rapport sur le Gardasil et 160188115.jpgses effets secondaires, basé sur les documents obtenus de l'agence du médicament (FDA), et notamment du système d'enregistrement des effets indésirables des vaccins (VAERS). Il y a désormais 8.864 signalements d'effets indésirables. Depuis janvier 2008, le VAERS a enregistré 140 effets indésirables sévères, dont 27 mettant en cause le pronostic vital, 10 fausses couches et 6 cas de Guillain-Barré, peut-on lire dans le communiqué (qui donne les liens pour vérifier). Les chiffres peuvent paraître modestes lorsqu'on les compare aux doses délivrées, mais il faut se souvenir que très rares sont les médecins qui signalent les effets indésirables... Certaines estimations américaines parlent de seulement 1% d'effets secondaires qui seraient rapportés aux autorités sanitaires.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu