La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

06/03/2013

Etude Séralini sur la toxicité du maïs OGM et du Roundup: réflexion sur les technosciences et les cobayes humains

Gilles-Eric Séralini, André Cicolella et moi sommes intervenus de concert lors de la table ronde sur les gilles-eric séralini,ogm rats tumeurs,florence poirier,toxicité roundup,ogm risques santé,pesticides risques santé,monsanto séralini,monsanto lobbying ogm,lobby agroalimentaire monsanto,scientisme technosciences,pétition séralini,séralini réponse critiques,maïs ogm roundup toxicité,séralini méthodologie étude ogm,séralini financement ogm,criigen ogm roundup,afbv conflits d'intérêts,séralini conflits d'intérêts,ethique expertise scientifique,reposabilité chercheurproblèmes majeurs du système de santé en France, lors du colloque Ecomédecine qui a eu lieu les 26 et 27 octobre 2012 à Paris. Dans son exposé, Gilles-Eric Séralini a largement répondu aux critiques reprises en choeur par les media. Peu de journalistes se sont intéressés aux faits, et très rares sont ceux qui sont allés lire par eux-mêmes l'étude [1] en entier - ce qui permet de voir immédiatement  la faiblesse conceptuelle de ces critiques... Heureusement, des scientifiques se sont mobilisés pour le défendre, en lançant une pétition et en intervenant dans tous les media qui ont bien voulu être un peu plus ouverts, de même que pour démonter, avec l'aide de militants écologistes, certaines rumeurs lancées pour tenter de discréditer Gilles-Eric Séralini (il n'aurait pas eu de bonnes évaluations par ses pairs, il aurait eu des intérêts personnels dans ce qui serait une bonne "affaire" pour les enseignes de grande distribution qui ont co-financé l'étude, etc.)

Je n'ai pas eu le temps de faire un article au moment de la réponse de Gilles-Eric Séralini, mais ai contribué à diffuser ses arguments en faisant suivre des documents aux personnes et aux organisations que je connais. Je profite de la reconstruction de la première partie de cette page pour reprendre ses arguments dès que possible. En attendant de reprendre ces documents-là, des réponses sont disponibles sur le site du CRIIGEN (voir plus bas).

La deuxième partie de la page reste telle quelle, avec mes commentaires.

Le monde selon les technosciences: des cobayes de laboratoire aux cobayes humains

Au cours de son exposé lors du colloque Ecomédecine (26 et 27 octobre 2012 à Paris), présentant les OGM sous l’angle de l’impact potentiel sur la santé publique, Gilles-Eric Séralini a formulé des réponses claires et détaillées aux critiques portant sur les supposées faiblesses méthodologiques de son étude. Ces réponses étant donc formalisées et disponibles, il m’a paru essentiel qu’elles soient diffusées et évoquées lorsque le sujet est abordé, pour ne pas donner l’impression d’une défense qui ne serait pas basée sur les faits, mais serait partiale, car faite par des scientifiques ou des militants ayant les mêmes positions quant aux OGM.

Lire la suite

28/09/2012

Un lien entre les risques des OGM, le blasphème et la liberté d’expression sur les religions…

Olivier Ranson est journaliste et dessinateur au journal Le Parisien. Cet article et cette page nous le présentent plus en détail ; son site nous donne un petit aperçu de son talent, et ce diaporama du Parisien nous montre l’actualité vue par Ranson quasiment tous les jours.

L’un des plus grands mérites d’Olivier Ranson – comme de chaque dessinateur et caricaturiste de talent -, c’est de ne pas se limiter à l’illustration de l’actualité, mais d’interroger notre façon de la percevoir, nos préjugés, clichés et stéréotypes, nos peurs et nos blocages.

Le point de départ de cette caricature, ce sont deux informations qui dominent l’actualité :

  • les risques des OGM évoqués dans les media, suite à la dernière étude menée par le Pr Gilles-Eric Séralini, sur des rats nourris aux aliments OGM qui ont développé des tumeurs ;
  •  les questionnements, amalgames, peurs et autres réactions de toute sorte, suite à un film états-unien dénoncé comme insultant pour l’islam, puis aux caricatures parues dans Charlie Hebdo.

Mais pas besoin de faire couler encore plus d’encre sur ces sujets. La caricature d’Olivier Ranson en parle bien mieux que toutes les analyses des réactions, contre-réactions et surréactions... J’ajoute quand même ma réaction :

Vive le blasphème ! Qu’il porte sur les prophètes et les convictions religieuses de tout poil ou sur les certitudes scientifiques, à une époque où le scientisme et les technosciences servent d’ersatz laïque de religion et où Monsanto s’est acheté un monopole digne d’un monothéisme qui demande obéissance aveugle...

Charlie Hebdo et Gilles-Eric Séralini blasphèment chacun à sa façon contre les vérités révélées de chacune de ces religions et nous libèrent de toute contrainte à croire aveuglement aux prophètes, au point de ne plus pouvoir les critiquer, les défier, les soumettre à l’analyse et s’en défaire par le rire ou par l’étude. Et Olivier Ranson exerce son « droit d’afficher sa mauvaise foi ». Faisons tous en sorte que cette « mauvaise » foi puisse continuer à s’exprimer et que nous puissions continuer à blasphémer contre toutes les vérités révélées, tous les prophètes et tous les idola fori.

OGM Ranson.jpg


07/05/2010

La Fondation Sciences Citoyennes et ENSSER appellent à soutenir Gilles-Eric Séralini et l'indépendance de l'expertise et de la recherche

Pour le respect de la controverse scientifique et de l’expertise contradictoire - Soutien à Gilles-Eric Séralini et à ses co-auteurs

La Fondation Sciences Citoyennes et le Réseau Européen des Chercheurs pour la Responsabilité Sociale et Environnementale ENSSER (www.ensser.org) viennent de lancer une campagne de soutien au professeur Gilles-Eric Séralini (Université de Caen) et à ses collègues Joël Spiroux de Vendômois et Dominique Cellier. Ces chercheurs sont  actuellement victimes d'attaques et de pressions morales de la part de Monsanto, de l'EFSA (agence européenne de sécurité des aliments), de l'AFBV (Association française des biotechnologies végétales) et d'autres organismes ayant donné des avis favorables à  l'autorisation des OGM. Ces attaques font suite à la publication des résultats des contre-expertises faites par Séralini et al. des études de Monsanto sur trois maïs génétiquement modifiés.

Les recherches et expertises du Gilles-Eric Séralini sur la toxicité des OGM et de pesticides tels le Roundup ont un retentissement international, notamment au Canada, en Europe, aux Etats-Unis, de même qu'en Inde, où elles ont contribué au moratoire sur l'aubergine OGM. Cet écho ne peut que gêner les velléités d'expansion des industriels et mettre dans l'embarras les chercheurs dont les conflits d'intérêts en font les serviles instruments de Monsanto et Cie.

Vous pouvez consulter sur le site de la Fondation la lettre de soutien à Séralini et ses collègues, ainsi que bon nombre de documents qui précisent la problématique. En approfondissant, vous réaliserez qu'il ne s'agit pas du « cas Séralini » en particulier. L'enjeu est beaucoup plus important et plus général: défendre l'indépendance de la recherche et des chercheurs, la possibilité de mener des controverses scientifiques et d'avoir une expertise indépendante, pluraliste et contradictoire qui offre certaines garanties contre l'instrumentalisation des recherches scientifiques par les industriels qui ne peuvent pas être à la fois juge et partie, surtout lorsque des profits énormes sont en jeu.
La version chercheurs : http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1806
La version grand public : http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1807

A partir de cette page, vous pourrez signer la lettre de soutien et accéder à la liste des signataires. En outre, vous remarquerez que la lettre de soutien ne se limite pas à un texte. Au-delà de la position de principe sur l'expertise et le respect du débat scientifique, cet appel au soutien se base sur des faits scientifique que les industriels et leurs valets cherchent à discréditer. Vous êtes invités à les découvrir à partir des travaux de Séralini et al., référencés et partiellement rappelés ici. Depuis la même page, vous pourrez consulter la réponse de Monsanto et Cie, celle des chercheurs et les échanges qui s'en sont suivis. La page renvoie aussi à la version anglaise de la lettre de soutien.
http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1801
Merci de signer cette lettre de soutien et de contribuer à sa diffusion.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu