Avertir le modérateur

18/10/2016

"Maladies à vendre": documentaire et conférence-débat sur le façonnage de maladies

La 12ème édition du festival Sciences en Bobines - organisé chaque année par Sciences Citoyennes en Bobines 12 logo 2016.pngpartenariat avec diverses associations - bat son plein dans 26 villes. Le programme complet, ville par ville, avec le nom des intervenants et des documentaires - est disponible sur le site du festival.

A l'invitation de Madame Josette Pouget, de l'association Peuple et Culture, j'aurai le plaisir d'intervenir le mercredi 19 octobre à Tulle, pour une conférence-débat avec le public, après la diffusion du documentaire "Maladies à vendre", réalisé par Anne Georget et Mikkel Borch-Jacobsen. Le sujet est évidemment le disease mongering - traduit par "façonnage de maladies", "invention de maladies", etc. -, que j'ai commencé à faire connaître en France dans des textes en libre accès à partir de 2008, en décortiquant les stratégies du marketing pharmaceutique, de désinformation et d'influence sur l'ensemble du système de formation, d'information et de recherche médicales.

La présentation et la bande annonce du documentaire "Maladies à vendre" sont sur cette page. La projection aura lieu le mercredi 19 octobre à à 20h30 à la Salle des Fêtes Latreille de Tulle (située au 10 Impasse Latreille, voir le plan d'accès sur cette page). La session sera précédée de la diffusion de deux courts-métrages: "200 000 fantômes" de Jean-Gabriel Périot (2007-10’) et "Copier cloner" de Louis Rigaud (2009-4’).

Mes remerciements à Madame Pouget.

**

Si j'avais à résumer le façonnage de maladies, je dirais avant tout qu'il est l'un des moyens majeurs par lesquels s'opère la médicalisation de l'existence - autre sujet largement abordé sur Pharmacritique - qui traduit l'extension de la juridiction de la médecine à des domaines de plus en plus étendus dans nos sociétés occidentales industrialisées qui dessaisissent les citoyens de toutes leurs compétences au profit de "spécialistes", de techniciens, bref, d'"experts" porteurs d'intérêts particularistes et corporatistes.

C'est typique de l'individualisme néolibéral de prétendre - dans les formulations idéologiques - mettre l'individu au centre de tout, alors même que tout est fait pour qu'il soit un objet subissant passivement, autrement dit un sujet obéissant aux stratégies de profit des industries de la santé comme de toutes les autres. Le façonnage de maladies permet de mettre en place des stratégies d'uniformisation, de normalisation, de mise au pas des individus encore plus efficaces, parce qu'elles semblent s'effectuer dans l'intérêt de leur santé, par exemple pour anticiper les maladies dont ils pourraient souffrir. Sans parler de la promesse de rendement personnel accru, de "booster" les performances, promesse derrière laquelle se cachent des desseins tels que ceux du transhumanisme, voulant utiliser les technosciences pour fabriquer un "homme augmenté". Un dessein qui s'impose pas à pas dans les têtes, acquis par acquis, petit dispositif par petit dispositif (révolutionnaire, bien entendu!)

**

NB: Qu'il s'agisse d'expliquer les grandes lignes du phénomène dans son ensemble, situé dans le contexte des autres tares du monde médico-pharmaceutique et du pseudo-système de santé français, ou alors de d'insister plus sur certains exemples (cholestérol, ostéoporose, DSM et troubles mentaux, etc.) permettant de faire comprendre de quoi il s'agit et en quoi le façonnage de maladie concerne chaque citoyen au quotidien, j'ai abordé tout cela principalement dans des articles sur Pharmacritique, qui sont accessibles en cliquant sur la catégorie disease mongering, mais aussi dans des interviews et des participations à des documentaires, ainsi que lors de débats et colloques dont il faudrait archiver les présentations powerpoint et les enregistrements. Mais sachant que je suis un contre-talent en matière de communication et que je n'ai même pas le temps de tenir le blog, ces temps-ci...  Quoi qu'il en soit, les articles parus sur Pharmacritique abordant diverses facettes de l'invention des maladies et de leur redéfinition restent d'actualité. Malheureusement...

15/04/2016

Formes d'expertise et d'action citoyennes: conférence-débat au Festival EcoLOT toi-même

Le samedi 16 avril 2016 aura lieu à Limogne-en-Quercy la dixième édition du festival EcoLOT toi-même, EcoLOT toi même affiche.jpgorganisée par l'association Coqueli'Causse. Le programme et les informations utiles sont sur cette page.

Pardon pour cette note tardive et faite à la va-vite. J'aurai le plaisir d'intervenir - donner une conférence, mais je n'aime pas le terme et veillerai à ce que cela se déroule de façon plus spontanée - à 14 h 30 sur les formes d'expertise et d'action citoyennes telles que les théorise Sciences Citoyennes (et telles que j'ai essayé d'en pratiquer quelques-unes sur divers supports, de façon plus ou moins publique).

Je partirai de l'actualité et de mon expérience, pour parler des lanceurs d'alerte, pour dire à quel point les révélations médiatiques des actes de quelques personnes largement médiatisées - car n'est lanceur d'alerte que celui qui est ainsi adoubé par certains media - eh bien révèlent les failles de l'Etat, des organismes de contrôle, de notre législation, etc. Sciences Citoyennes travaille beaucoup sur la question des lanceurs d'alerte - leur définition, leur protection, ... - pour qu'il y ait une législation claire là-dessus. Notre site contient une note de synthèse qui peut être lue avant de parcourir les dizaines d'articles sur la question.

Je parlerai évidemment des pseudo-débats publics actuels, pour critiquer la démonétisation de termes tels que expertise citoyenne, démocratie participative, participation des citoyens à la décision publique, conférence citoyenne, etc. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, contribue à la destruction de tout ce que le champ sémantique autour de la citoyenneté, du politique et de la cité veut dire. Il suffit de penser aux fameuses "grandes concertations citoyennes" sur le dépistage organisé du cancer du sein et sur la vaccination qui agitent actuellement quelques media et quelques politiques qui ont fait quelques propositions suite à la démission de Thomas Dieterich, ancien directeur de la Conférence nationale de santé.

Je reviendrai sur ces sujets - abordés depuis des années sur Pharmacritique -, et notamment sur la façon dont ils sont expédiés par une ministre de la Santé et par les instances gouvernementales qui disent vouloir consulter les citoyens et les faire participer à la décision... Pour les amener à accepter les objectifs fixés d'avance, donc ne plus rechigner à accepter le dépistage organisé du cancer du sein par mammographie (voir quelques articles critiques en descendant sur cette page, en particulier le texte du Dr Bernard Duperray et le mien sur la construction sociale autour de certaines représentations) et accepter tous les vaccins que l'industrie pharmaceutique propose et qu'elle impose en organisant une pénurie de certains vaccins en faveur de ceux multivalents.

Ces pseudo-débats publics, ces pseudo-concertations consistant à mettre en place un site sur lequel qui voudra pourra s'exprimer comme sur les réseaux sociaux, de même que des "conférences" séparées pour les citoyens, les experts et les professionnels de base (!), - tout cela servira évidemment d'alibi permettant d'éliminer une véritable consultation et décision citoyenne - par des convention de citoyens. Avec pour objectif final d'éliminer les critiques en disant qu'il y a eu consultation et décision citoyenne, donc le peuple souverain a parlé et sa décision n'est pas à remettre en cause à l'infini...

On voit fleurir partout des formes tronquées de "conférence citoyenne", de jury citoyen, conseil citoyen, etc. Cela n'a rien à voir avec ce que Sciences Citoyennes entend par "convention de citoyens", dont l'acception et la méthodologie sont expliqués dans le dossier sur notre site.

27/03/2016

Manifeste pour une recherche scientifique responsable

La Fondation Sciences Citoyennes s’engage et publie un Manifeste, appelé à interpeller et à encourager le sciences citoyennes,démocratisation de la science,recherche scientifique responsble,responsabilité des scientifiques,manifeste pour une recherche responsable,lobbying recherche scientifique,indépendance de la recherche,indépendance de la science,financement industriel de la science,rapport science société,technosciences néolibéralisme,recherche fondamentale,Etat responsabilité science,responsabilité sociale et environnementale,science transition écologique,science finalités éthiques,science biens communs,science scientisme technosciences,science capitalisme profit,neutralité de la science,liberté du chercheurdébat concernant les finalités de la recherche, les moyens de les mettre en oeuvre et les responsabilités individuelles et collectives.

 

MANIFESTE POUR UNE RECHERCHE SCIENTIFIQUE RESPONSABLE

Constatant en préambule que :

>> L’ampleur et l’irréversibilité des interdépendances créées entre les êtres humains, entre les sociétés et entre l’humanité et la biosphère constituent une situation radicalement nouvelle dans l’histoire de l’humanité, qui exige une réponse globale et urgente.

>> Face aux risques sanitaires et écologiques, nos sociétés sont devenues des sociétés à irresponsabilité illimitée :

> Irresponsabilité des États, enfermés dans une vision dépassée de leur souveraineté et plus préoccupés par des compétitions économiques, policières et militaires que par le bien commun des populations ;

> Irresponsabilité des entreprises, dont les préoccupations vont quasi-exclusivement vers les profits, en s’exonérant de toute responsabilité dès lors que la connaissance des risques est insuffisante ou occultée, et en s’affranchissant de tout contrôle par les citoyens ou les États ;

> Irresponsabilité des décideurs institutionnels et politiques, et de tous ceux qui prennent des décisions non éthiques ou allant à l’encontre de la santé des populations et de la protection de l’environnement, niant les nombreuses incertitudes en se réfugiant derrière l’avis d’experts savamment choisis – mais rarement indépendants – tout en faisant fi de la richesse et de la diversité des savoirs ;

> Irresponsabilité des chercheurs, qui estiment que leur responsabilité n’est engagée ni comme scientifiques, ni comme experts.

 

Lire la suite

02/10/2015

Rencontres Emile Durkheim à l’Université de Bordeaux: Quand le citoyen interroge la science

Le 2 octobre 2015, j’aurai le plaisir de participer aux premières rencontres bisanuelles organisées par la Ligue des Droits de l’Homme de Bordeaux, en partenariat avec d’autres associations et avec le soutien de la Région Aquitaine. Ce premier évènement de la série s’appelle « Rencontres Emile Durkheim », avec le titre thématique « Quand le citoyen interroge la science ». Les rencontres auront lieu à l’Université de Bordeaux 2 Victoire, Amphithéâtre Broca, 3 ter Place de la Victoire, tram B arrêt Victoire) et se dérouleront en deux parties. La première, qui est réservée aux étudiants et chercheurs, commence à 14 h 00 et comprend le séminaire de Dominique Pestre et l’échange qui suivra; la deuxième partie, qui commence à 18 h 00, est ouverte au public (voir programme et liste des intervenants plus bas). Je participerai à l’échange autour du séminaire de Dominique Pestre et interviendrai, au nom de Sciences Citoyennes, lors de la table ronde prévue à 18 h 30.

Les associations partenaires – Sciences Citoyennes, Controverse, Arbre de Connaissance et d’autres - y auront un stand ; celui de la Fondation Sciences Citoyennes sera tenu par la déléguée générale, Aude Lapprand.

Voici l’annonce par Jean-Claude Guicheney, président de la Ligue des Droits de l’Homme de Bordeaux, suivie du programme, que vous pouvez lire en intégralité dans ce fichier PDF (qui contient aussi toutes les informations pratiques, mais a été modifié quant aux intervenants).

Lire la suite

10/02/2015

"Décider aujourd'hui pour demain". Journée de débats d’Alterre Bourgogne

« Décider aujourd'hui pour demain ». De la difficulté et du risque de prendre des décisions alterre bourgogne conférence,décider aujourd'hui pour demain,prise de décision politique,décision incertitude,décision expertise scientifique,expertise citoyenne,convention de citoyens,sciences citoyennes,elena pasca,développement soutenable,néolibéralisme décision politique,citoyenneté capacitaire décision,néolibaralisme utilitarisme,corruption conflits d'intérêts,démocratie participative convention de citoyens,consultation décision politique,néolibéralisme écologie,néolibéralisme expertise scientifique,néolibéralisme sound science,néolibéralisme junk sciencequi engagent sur le long terme

Conférence annuelle d’Alterre Bourgogne

 

Le 10 février, j’aurai le plaisir de participer, au nom de Sciences Citoyennes, à une journée de débats organisée par Alterre Bourgogne, l’agence régionale pour l’environnement et le développement soutenable. Les débats auront lieu à Dijon, au cinéma Olympia (16 Avenue Maréchal Foch). Le programme final figure sur cette page, suivi par les informations pratiques, la présentation des intervenants, des éléments bibliographiques, etc. Le dépliant en format PDF est sur cette page.

PROGRAMME DETAILLE

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu