Avertir le modérateur

13/11/2008

Zocor (simvastatine) en prévention secondaire : les fortes doses font à peine mieux mais majorent les effets secondaires, selon Search

Une équipe d’Oxford a mené un essai clinique appelé Search et financé par Merck, qui a inclus 12.000 hommes et femmes ayant déjà subi zocor FDA.jpgune crise cardiaque. Prendre 80mg au lieu de 20mg de Zocor (simvastatine, désormais génériquée) n’a apporté qu’une baisse supplémentaire de 14% du LDL cholestérol. L’essai a duré 6,7 ans et ses résultats, présentés au congrès annuel de la American Heart Association, sont jugés décevants.

 

C’est certainement par une ironie involontaire que la dépêche de Reuters affirme que ces « résultats mitigés » pourraient donner de l’eau au moulin des statines « plus puissantes » telles le Tahor (Lipitor, atorvastatine) de Pfizer – dont on a vu qu’il était inefficace chez les femmes, comme les autres statines, d’ailleurs – et le Crestor (rosuvastatine) d’Astra Zeneca, qui n’a pas fait ses preuves dans l’insuffisance cardiaque et dont l’essai Jupiter est contesté dans ses fondements même, à savoir l’intérêt d’utiliser la CRP comme marqueur dans les maladies cardiovasculaires.

 

La dépêche nous dit que 53 des patients ayant pris 80 mg de simvastatine ont développé une myopathie et 7 une rhabdomyolyse, alors qu’ils n’en étaient que 3 et, respectivement, aucun parmi ceux ayant eu 20 mg.

Photo : site de la FDA

 

Elena Pasca

18/01/2008

EZETROL et INEGY: pas de bénéfice sur l'athérosclérose. Les politiques obligent les firmes à dévoiler certains résultats

Il y a quelques années, il y avait eu une campagne de publicité de l’industrie pharmaceutique sur le cholestérol, ennemi public numéro un… 1348822792.jpgEn fait, les firmes voulaient plus de débouchés pour toute une série de médicaments contre le cholestérol, et pas seulement celui en excès… Puisque la prévention est le mot à la mode… Ce qui nous a donné entre autres le scandale Baycol, statine retirée en catastrophe du marché…

Cette fois-ci, il s’agit d’un médicament anti-cholestérol d’une famille autre que les statines, censé réduire le LDL (le « mauvais ») cholestérol en bloquant « l’absorption intestinale du cholestérol total et des phytostérols ». Il s’appelle EZETROL (nom générique : ézétimibe; nom américain: Zetia), autorisé sur une base de connaissance très maigre. Les firmes Merck et Schering Plough se sont associées aux Etats-Unis, soi-disant afin de produire ensemble de nouvelles molécules hypolipémiantes (qui baissent le taux de graisses dans le sang : cholestérol et triglycérides).  Mais créer un médicament novateur, ça coûte, ça prend du temps, puis les idées manquent cruellement, puisque les firmes investissent bien plus dans le marketing que dans la recherche… La recette miracle était d’associer deux molécules déjà existantes : Ezétrol + Zocor = INEGY, censé bloquer la formation d’athérosclérose sur les artères des patients souffrant d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote, chez lesquels Zocor (simvastatine) pris seul ne serait pas suffisant.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu